Marseille – Strasbourg : les notes

Dans un Vélodrome désertique, l’Olympique de Marseille recevait Strasbourg pour une place en quart de finale de Coupe de la Ligue. Rapidement menés, les marseillais se sont vus refuser un but valable et un penalty avant la pause. La deuxième mi-temps fut un assaut du but strasbourgeois conclu par une égalisation de Gustavo. Les tirs aux buts ont tourné côté Strasbourg. La débandade continue côté OM.

Marseille

Mandanda (4) : On ne peut pas dire qu’il a été mauvais ni qu’il a été bon car l’unique frappe qu’il avait à arrêter était un pénalty. Horrible séance de TAB par contre.

Amavi (4) : On comprend mieux son faible niveau ces derniers temps : il s’est reconverti dans le handball.

Rolando (5) : Il a une meilleure vista et un meilleur placement que les trois-quarts des joueurs offensifs marseillais et ça c’est inquiétant.

Rami (3) : Une faille spatio-temporelle a dû être ouverte quelque part puisque ça n’a l’air de choquer personne qu’Adil monte balle au pied jusque dans les 20 mètres adverses dès qu’il a du champ devant lui.

Sakai (6) : Il a montré beaucoup d’envie (comme toujours). Ce qui a payé car il est grand artisan du but de Luiz Gustavo

Gustavo (5) : Il faisait un match dans la continuité de sa saison puis il a vu la lumière au bout du tunnel.

Lopez (5) : Il a essayé d’enfiler son costume de métronome ce soir. Dommage, ses coéquipiers n’étaient pas dans le rythme.

Payet (3) : Il a tenté, tenté et encore tenté. Quand il n’échouait pas, ce sont ses petits copains qui croquaient. Dure soirée.

Sanson (2) : Cette saison est la confirmation qu’il ne passera jamais le cap du bon joueur de Ligue 1. Le Balladur du foot en somme.

Ocampos (2) : Faut savoir que les gains des appels téléphoniques du jeu-concours sur France 3 ne revenaient pas aux Restos du Cœur mais à un cagnotte pour lui offrir une greffe de cerveau pour Noël. Remplacé après l’heure de jeu par Njie, ce dernier en aurait bien besoin aussi.

Germain (3) : Il est clair que ses carences sont trop importantes pour qu’il soit titulaire dans un club tel que l’OM. Toutefois, ce n’est pas normal qu’il doive descendre à 30 mètres du but adverse pour toucher un ballon.

Strasbourg

Kamara (6) : Ce Kamara a le droit de jouer en Coupe de la Ligue lui. Et il est même plutôt bon. Prend ça Rudi Garcia !

Liénard (5) : Il était face tantôt à Payet, tantôt à Sakai, tantôt Ocampos. Jamais mis en difficulté.

Caci (5) : Casser Payet commeuh Antho Anthony Caci.

Martinez (6) : Hey Martinez, t’es ready girl ? Comme disait le grand poète K-Maro. Alors oui, notre Martinez à nous ressemble à une armoire mais lui aussi est ready.

Mitrovic (6) : En chausson face à Valère Germain.

Lala (6) : A vidé Ocampos de tout son jus. Rares sont ceux qui y arrivent.

Fofana (4) : On peut pas dire que c’était Joga Bonito …

Corgnet (10) : Rentre dans le Livre des Records comme le premier buteur contre son camp à voir son but refusé pour un hors-jeu de l’équipe adverse. Bravo à lui.

Martin (5) : Un penalty transformé, un penalty concédé. Efficace dans les deux surfaces.

Ajorque (4) : Il a tenté de bousculer la charnière avec son double mètre mais sans grand succès.

Zohi (4) : A tendance à vouloir aller plus vite que le ballon. Dommage car on sent qu’il adore percuter.

 

Crédits photos :Christophe SIMON / AFP

Je mène un combat vain contre le corporatisme et les magouilles dans le football français