[Ligue 1] Lille-Nice : les notes

Lille n’avait plus battu Nice à domicile depuis douze ans. C’est chose faite. Les Lillois ont tranché dès le début du match et ont paralysé les Niçois, devenus impuissants tout le match.

Les Lillois :

Maignan (5) : Minimum syndical, soirée tranquille au bureau.

Çelik (7) : Il a assaisonné son vis-à-vis. Tout bonnement intransigeant ce soir.

Fonte (7) : Ce serait un comble de ne pas être solide avec un nom pareil quand même.

Soumaoro (7) : Capitaine en pantoufles, avec l’attaque niçoise dans ses poches.

Koné (7) : Le premier but part de lui (avec la générosité d’Atal), et après il aura déroulé.

Mendes (7) : La pierre angulaire du LOSC c’est lui et personne d’autre. Indispensable au milieu.

Xeka (7) : Le plus grand moment de sa soirée ? Être comparé à James Milner par Jean-Luc Arribart.

Pépé (8) : On sent qu’il prend un plaisir fou à jouer et nous, on pend un plaisir fou à le regarder. Impliqué sur 24 buts. le petit prince du nord est là.

Ikoné (6) : Très percutant mais on n’aurait pas dit non à un peu plus de justesse car il y avait de la place pour faire mieux.

Bamba (7) : Il a fait du mal aux niçois, certains vont sans doute le voir surgir dans leurs rêves cette nuit. Et en prime il a tué le match en marquant le troisième but. Not nice pour Nice.

Leão (7) : Toujours très disponible devant, il a lancé les hostilités en ouvrant le score. Belle partition pour le jeune portugais.

Les Niçois :

Benitez (5) : Pas le plus fautif dans l’histoire. Il fait son match mais face à Pepe et consorts il ne peut rien.

Burner (3) : Burn, burn, burnt. Brûler. 

Sarr (4) : Difficile pour lui, mais par pitié il faut arrêter de le mettre à gauche.

Dante (5) : Le Commandante a baissé d’un grade ce soir.

Hérelle (4) : À l’image de Dante, il ne réalise pas un excellent match mais sans plus.

Atal (NN) : Le petit prince est sorti sur blessure. Remplacé par Maolida (4) qui ne confirme toujours pas son talent.

Cyprien (3) : Abyssal en première période.

Tameze (4) : Ce soir il n’a pas été le patron du milieu. Tout le monde est passé au travers.

Danilo (5) : L’un des seuls niçois à avoir fait un match correct.

Ganago (3) : L’attaque niçoise ce soir a été déplorable.

Saint-Maximin (4) : Il aura essayé. Sans succès.

Crédit photo : Philippe Huguen / AFP.

L'Equipe Ultimo Diez