Barcelone – Real Madrid : les notes

SOIR DE CLASICO ! Pour ce premier acte de Copa del Rey, Barcelonais et Madrilènes s’étaient donné rendez-vous au Camp Nou. Un vrai bon match de ballon ! A la fin de cette rencontre aller, les deux équipes se quittent dos à dos, score final 1-1. Avantage Madrid donc ! Et rendez vous dans trois semaines pour savoir qui ira en finale !

Barcelone

Ter Stegen (5) : Rare de sortir un match de l’Allemand sans avoir à rappeler une parade monstrueuse. Ce soir c’est le cas.

Semedo (8) : L’homme du match, festival de double contacts et râteaux en tous genres… Bizarre ces joueurs qui avec un peu de régularité et de confiance commencent à aligner des tops perfs !

Lenglet (5) : Beaucoup trop naïf ou attentiste sur le premier but, ça coûte cher.

Piqué (7) : Match de daron.

Alba (4) : Sans Messi sa vie se serait résumée à des afters remplis de cocaïne et de MD

Busquets (5) : Sous assistance respiratoire à chaque vague de pressing madrilène, ses quelques feintes de corps caramélisées ont remonté le taux de sucre de son match.

Arthur (6) : A sûrement les empreintes de mains de Karim Benzema sur son slip. Le marquage spécial du filleul du sans amis de Miami a nui à sa performance.

Malcom (7) : 65 minutes à son poste dans une équipe pas-Bis c’était une première. Et bizarre c’était sa première belle performance.

Coutinho (3) : Moins de blanchiment dentaire, moins de touches de balle, moins de string ficelle, plus de billet d’avion pour la Premier League.

Suarez (5) : Personne ne peut lui expliquer qu’il n’a plus l’âge de dribbler ?

Real Madrid

Navas (7) : « J’serais prête à leur faire la rre-gue, quitte à mourir pour toi
Mon poste est en défense, j’arrête des balles pour toi
Si j’donne peu d’amour aux autres c’est que j’le garde pour toi
Gardien de ton cœur comme joueur de Chelsea, c’est mon côté Courtois » Ouais, mais c’est qui Courtois en fait ? Navas, c’est souvent bon. On n’arrive toujours pas à comprendre comment le Real peut se passer de lui.

Varane (7) : A t-on retrouvé le Varane de la saison dernière ? Ça en a bien l’air. Propre dans les duels et surtout dans l’anticipation, le Français s’est fait plaisir avec Coutinho et Suarez. Bon, ce n’était pas trop compliqué. 1er dauphine pour lui.

Sergio Ramos (5) : On a toujours besoin d’un mec qui crie quand c’est chaud, qui met des petites boites quand il faut tout bloquer. Ce mec là, ce n’était Sergio Ramos. Sur le but de Malcom, il est à la pêche. Casseur flowters.

Carvajal (5) : Sur son côté, il devait se coltiner le fantôme de Coutinho. Du coup, il n’a pas eu grand chose à faire.

Marcelo (4) : Bon, à une certaine époque, Marcelo faisait des allers-retours incessants sur son côté. Apparemment ça, c’était avant. Aujourd’hui, il a dépassé 3 fois le milieu de terrain, une fois pour prendre un jaune.

Kroos (5) : Match quelconque pour l’Allemand. Est-ce que le fait que Modric soit peu inspiré a joué sur sa performance aujourd’hui ? Peu de liant avec son attaque.

Modric (4) : Où est passé le Modric de la saison dernière ? Quasiment aucun duel gagné, beaucoup trop de fautes, le Ballon d’or 2018 n’a pas du tout été à son avantage dans ce Clasico.

Llorente (6) : Un match assez simple et surtout très propre, jusqu’à sa blessure en début de seconde période. Remplacé par Casemiro, qui s’est occupé de Messi. Enfin, qui a essayé.

Vinicius (6) : Une première mi-temps de bonne facture. Manque un peu de lucidité à certains moments. Bon, on ne va pas l’enterrer, c’était son premier Clasico et il s’en est bien sorti. Remplacé par Gareth Bale, qui a manqué une grosse occasion après une superbe passe de Karim Benzema.

Benzema (92I) : QUALIDAD. Le Benzema 2019 est de toute beauté. Vivacité, dribbles bien sentis, un passe décisive pour le but de Vazquez et une activité incessante sur le front de l’attaque : ENCORE OIT FUMIER !

Lucas Vazquez (7): Premier but dans un Clasico pour lui ! Grosse activité sur son côté droit, un vrai bon match de sa part, que ce soit dans les prises de décisions ou dans l’effort. Remplacé par Asensio, qui n’a pas eu le temps de se mettre un ballon sous le crampon.

Crédits photos : Josep LAGO / AFP

L'Equipe Ultimo Diez