Rennes – Betis Seville : les notes

Et si Julien Stéphan avait presque démarabouté le Stade Rennais ? Opposé au Betis, le club breton a répondu présent pour le premier 16ème de finale d’Europa League de son histoire. Rapidement devant, les Rennais ont finalement tout gâché en se faisant rattraper à la fin du match … Score final 3-3, rien de foutu avant le match retour mais c’est pas gagné …

Rennes

Koubek (5) : Malheureux sur le but de Lo Celso, le gardien tchèque a tout de même sauvé les siens à de nombreuses reprises.

H. Traoré (6) : Solide en défense, affiche énormément d’envie et son apport offensif est important, à l’image de sa talonnade sur le pénalty provoqué par Sarr.

Mexer (3) : Dans toutes les belles histoires, il y a un hic ! Le Mozambicain était très en dessous de son niveau habituel.

Da Silva (4) : Pas spécialement mauvais mais pas vraiment bon non plus, l’ancien caennais était loin d’être rassurant ce soir.

Zeffane (4) : Une passe décisive puis plus rien. Beaucoup trop limité sur le plan défensif.

Grenier (5) : Match sérieux, d’autant qu’il avait de beaux clients en face.

André (6) : Son absence au match retour est une très mauvaise nouvelle tant il est important au milieu de terrain.

Sarr (7) : Le joueur parfait pour remonter le ballon et provoquer, en témoigne le nombre de coups qu’il prend à chaque match. Blessé, il cède sa place à Bourigeaud à la mi-temps.

Ben Arfa (6) : Impliqué sur le premier but rennais et coupable sur celui du Bétis. Hatem a fait du Ben Arfa.

Niang (5) : Il était bon, juste bon, ni plus ni moins et on attend forcément plus de lui. Comme d’hab.

Hunou (5) : On a perdu sa trace après son but à la deuxième minute.

Betis

Robles (4) : Jojo, pas titu d’habitude, a vécu un enfer. Canardé, sans pouvoir faire grand chose …

Sidnei (6) : Il ne lui a fallu qu’une occasion pour la mettre au fond. On vous souhaite la même chose pour votre Saint-Valentin.

Garcia (4) : Un CSC malheureux, mais aucune volonté de se rattraper par la suite

Mandi (5) : L’ancien Rémois a tenté de calmer ses troupes mais n’aura pas été le prozac de sa défense.

Carvalho (4) : Willy le borgne vu sa vision de jeu ce soir.

Junior (Non noté) : Pas encore à 100%, le piston brésilien est vite sorti, remplacé par Lainez (7) fruit de l’union de Mimisiku et d’un bâton de dynamite. Quel joueur frisson.

Joaquin (6) : Il a déclaré n’avoir aucun regret d’avoir snobé l’OM et l’OL mais la Ligue des Talents est solidaire ! Punition !

Canales (5) : Parfois cochon, souvent brouillon.

Guardado (5) : C’est pas du sang mais du jus de bagarre qui coule dans ses veines. Pas trop à l’aise en piston gauche cela dit.

Lo Celso (5) : Dans son duel d’ex parisiens, il termine à égalité avec Ben Arfa. Un but partout, balle au centre les parias.

Loren (4) : Une passe déc’ en double contact mais sans ça, compliqué, compliqué. Loren Bancal.

Crédits photos : DAMIEN MEYER / AFP

L'Equipe Ultimo Diez