[Ligue 1] Marseille – Amiens : les notes

L’Olympique de Marseille avait l’occasion de décrocher une troisième victoire consécutive en championnat pour la première fois depuis plus d’un an à l’occasion de la 24e journée de Ligue 1. C’est chose faite devant son public au stade Vélodrome, l’Amiens SC n’ayant pu résister bien longtemps (2-0). Les notes des 22 acteurs.

Les Marseillais

Mandanda (5) : Steevie a bien essayé de gagner son quart d’heure de gloire dans ce match, mais le trio arbitral n’a pas voulu le lui offrir. Cruel.

Sakai (6) : Toujours aussi actif, toujours aussi boycotté.

Caleta-Car (6) : Bizarre ces jeunes joueurs à fort potentiel qui arrivent à aligner de très bonnes performances avec un peu de continuité et de confiance.

Kamara (7) : A bien mérité une belle soirée sushis avec Coralie ce soir.

Amavi (5) : Sa coiffure et son immaturité nous ferait presque oublier qu’il a déjà 37 ans.

Sanson (6) : La version blanche de Landry Nguemo.

Lopez (7) : Plus de matchs référence que de poils au menton, c’est lui le patron.

Ocampos (6) : Aussi insupportable pour l’adversaire que pour sa propre équipe. Enfant hyperactif.

Thauvin (6) : Il vaudrait mieux pour lui qu’il arrête rapidement de boycotter Super Mario avec sa spéciale Robben du pauvre.

Germain (6) : Revit (ou vit) depuis ce changement de système, manque pas grand chose pour définitivement se débrider. À moins que ce soit juste le talent.

Balotelli (8) : Le football c’est quand même plus facile avec un numéro 9 de sa trempe.

Les Amiénois

Gurtner (5) : Impuissant sur les deux buts olympiens, il n’a rien à se reprocher.

Dibassy (5) : Bah si.

Lefort (4) : Pas assez visiblement.

Gouano (3) : Il a passé tout le début du match à se bagarrer avec Balotelli. Résultat : il oublie Thauvin sur l’ouverture du score. Battu dans les airs par Ocampos sur le second.

Krafth (3) : Fautif sur le premier but, aux premières loges pour voir le deuxième. Dépassé tout au long de la rencontre.

Pieters (5) : Une grosse activité des deux côtés du terrain, mais aucune occasion concrétisée. Encourageant pour sa première titularisation.

Monconduit (4) : Ses projections et son jeu vers l’avant ont permis à Amiens de sortir la tête de l’eau, mais il a parfois tergiversé et perdu des ballons dangereux.

Gnahoré (4) : Submergé dans l’entrejeu.

Mendoza (4) : La mobylette de Picardie oublie Guirassy en première période. De bonnes percées balle au pied mais plus rien d’impactant par la suite.

Konaté (5) : Toujours aussi soyeux techniquement, il a souvent décroché pour organiser le jeu avec plus ou moins de brio. Sa qualité de finisseur a manqué dans la surface.

Guirassy (4) : Un jeu dos au but très intéressant, mais trop limité face au jeu. Un ou deux ballons dans les airs au point de penalty n’aurait pas été de refus.

Crédit photo : CHRISTOPHE SIMON / AFP

L'Equipe Ultimo Diez