FC Séville – FC Barcelone : les notes

Démarrer son samedi de foot avec un Séville-Barcelone, on a connu pire ! Mieux, c’était un vrai bon petit match, enlevé et plein d’occasions et qui a permis à Ben Yedder de se frotter à Messi. Dans cette rencontre au sommet, c’est l’argentin qui a tout fait côté Barça. Malgré une excellente première mi-temps andalouse, le Barça s’impose quasi miraculeusement 2-4. Et fonce vers le titre.

Séville

Vaclik (4) : Il est tombé sur l’extra-terrestre argentin et dans ces moments-là, faut juste donner son consentement.

Gomez-Kjaer (4) : C’est presque dur de ne pas leur mettre la moyenne mais quand t’en prends quatre dans la musette …

Mercado (5) : Meilleur 9 que Suarez cet après-midi.

Navas (6) : Il a fête son 650ème match pro par un petit golazo. Y’a pire comme festivités …

Wober (6) : Des tacles, des fautes et de la projection. Tout pour faire kiffer. Une seconde mi-temps plus compliqué.

Sarabia (6) : Bientôt en double-double.

Rog (5) : Une première intéressante pour le nouveau venu

Banega (5) : Toujours aussi soyeux mais toujours aussi inconstant

Ben Yedder (7) : Donnez lui l’Equipe de France qu’on voit ses combinaisons avec Grizi.

Promes (5) : Une première période très intéressante et puis un changement tactique qui l’a empêché de s’exprimer. Sans doute le tournant du match …

Barcelone

Ter Stegen (5) : Mauvaise relance suivi d’un but de Mercado, avertissement travail.

Alba (4) : Jour de prolongation, jour de match archi bidon.

Umtiti (3) : En slow-motion.

Pique (4) : Il s’est fait aspirer tout le match. Trop de vivacité en face pour qu’il puisse faire illusion.

Semedo (5) : Solide défensivement, peu présent offensivement, il a été sacrifié à la mi-temps pour S.Roberto (4) qui doit avoir un doss’ sur Valverde.

Rakitic (6) : Complètement mangé et absent des débats en début de match. Sa passe D pour Messi a débloqué son match, qui était bien mal engagé.

Busquets (4) : Dans les inquiétudes, on cochera Sergio en premier.

Vidal (3) : Les supporters le voulaient hors terrain, après ce match, ils le voudront sûrement hors de leur club. Remplacé à la mi-temps par Dembouz (6), passeur décisif et dynamiteur intéressant malgré du déchet.

Coutinho (3) : Certains ont pris perpet’ pour moins que ça. A sa décharge, l’aile gauche, c’est pas sa came.

Messi (9) : Reprise de porc du gauche, enroulé tout en caresse du droit, un petit lob et même une passe décisive pour conclure le récital … Trois buts, une palette incroyable et une partidazo presque banale.

Suarez (3) : Dans la continuité de son infâme match de cette semaine contre l’OL. Les temps sont durs, et son but en fin de match n’y change rien.

Crédits photos : JORGE GUERRERO / AFP

L'Equipe Ultimo Diez