PSG – Nimes : les notes

Le match aller avait été le théâtre d’une rencontre épique où Mbappé avait sauvé le PSG du traquenard des Costières. Ce match retour, au Parc, aura eu une toute autre allure. Auteurs d’un match solide, sérieux, le PSG s’impose tranquillement 3-0 et continue de truster sans conteste en haut du classement de Ligue 1.

PSG

Areola (6) : A su bien faire le peu qu’il a eu à faire dans ce match.

Bernat (6) : 15m€ pour le joueur que l’on voit par moments depuis le début de la saison c’est donné non ? La belle surprise de cette saison tant son arrivée avait été décriée par de nombreuses personnes suivant le joueur depuis quelques saisons. Force est de constater qu’il s’est remis en état de marche de façon assez spectaculaire comme le démontre sa passe décisive sur le but de Mbappe.

Marquinhos (7) : Monstrinhos. Ce joueur la n’a rien à voir avec le Marquinhos des deux dernières saisons. Qu’il joue au milieu de terrain ou en défense son niveau ne change pas, il est exceptionnel. Tuchel l’avait surnommé Kaiser Franz après une passe en Coupe de France et il ne s’était pas trompé, son jeu de passe est indécent depuis le début de la saison. Assisterait-in à l’avènement d’un top player ?

Silva (6) : Comme a son habitude match très sérieux du capitaine parisien. Toujours présent pour sortir les quelques situations chaudes créées par l’adversaire.

Alves (6) : Quel âge il a déjà ? 36 ans ? Mais prolongez le jusqu’en 2022 bordel ! Comment peut-on être encore autant mort de faim sur le terrain à cet âge là et après cette carrière la ?? Surhumain. Légende vivante de notre sport.

Nkunku (8) : Son but est une merveille du genre, l’enchaînement est exceptionnel. On ne sait toujours pas quel est son meilleur poste mais en tout cas il montre de plus en plus d’aptitudes dans le dernier geste. Dans la lignée de son match contre Montpellier en milieu de semaine il a été très bon du début à la fin du match. Sa récupération dans les pieds de Jordan Ferri sur le troisième but est une énième preuve de son match plus que complet.

Paredes (5) : Sa première association au milieu de terrain avec Marquinhos était attendue il aura réussi quelques bonnes passes et a su montrer sa résistance face au pressing adverse mais il n’a eu que très peu d’influence dans le dernier tiers.

Verratti (8) : Après avoir reçu deux, trois soufflantes de la part de son coach il a décidé de hausse le niveau de jeu et de distribuer des caviars à foison comme cette passe pour Nkunku. Mais bon, on va sûrement encore nous parler de ses sorties nocturnes pour ne pas avoir à le complimenter.

Kurzawa (5) : Positionné plus haut pour exploiter au mieux ses qualités offensives il a réalisé un bon début de match avant de disparaître totalement des radars au fil du match.

Mbappe (7) : Il joue énormément de matchs depuis un certains temps, les supporters parisiens croisent les doigts pour qu’il ne se blesse pas avec les échéances qui arrivent. Il s’est rendu disponible tout le match mais a été un peu maladroit et malchanceux jusqu’à son but sur une très belle passe décisive de Bernat et son deuxième but sur une contre attaque supersonique.

Choupo (5) : A réussi quelques bonnes choses ce soir et a été au niveau techniquement. Dans une période plutôt compliquée pour lui au niveau de la confiance un petit but lui aurait fait du bien.

Nimes

Bernardoni (6) : Il prend un but sur lequel il ne peut rien faire. Il a tout de même dégoûté Mbappé. Qui en a tout de même marqué deux. Match taille patron.

Alakouch (5) : Il a pris l’eau en début de match face à Kurzawa. Après, il ne l’a plus lâché. Marquage Alakouch.

Briancon (4) : Le capitaine a souffert et souffre encore. Quand on se coltine Mbappé et sa pointe de vitesse, vaut mieux être chaud au démarrage. Briançon, c’est un diesel qui n’est pas chaud.

Landre (4): L’ancien parisien a vite montré ses limites. Pareil, face à Mbappé, c’est compliqué.

Maoussa (5) : Il a essayé de tout faire, il n’a pas réussi. Fait(pas)tout Maoussa.

Ferri (4): Il a essayé de servir comme il a pu ses attaquants. Sans succès.

Savanier (6) : Comme souvent, le meilleur joueur de son équipe. Comme au match aller, il a comblé les brèches et a ressorti les ballons proprement.

Bobichon (4): La Bobiche a failli nous mettre encore une fois un top but en dehors de la surface. Sans succès.

Valls (3): Avec Sarkozy et Hollande dans les tribunes, il ne manquait que Valls. Il était sur le terrain.

Ripart (3): Très dure après midi pour l’attaquant nîmois. Entre Marquinhos et Thiago Silva, il est compliqué de se faire une place au soleil.

Bouanga (4): Le seul qui a essayé de se créer des occasions et qui a un peu bougé dans La Défense parisienne. Sans succès.

Crédits photos : FRANCK FIFE / AFP

L'Equipe Ultimo Diez