Strasbourg – Lyon : les notes

Les têtes sont déja forcément au Camp Nou. Mais avant de jouer l’un des matchs les plus importants de l’histoire de l’OL, les hommes de Genesio devaient se déplacer à Strasbourg. Après avoir mené 0-2, les Lyonnais se sont fait rattraper en deux minutes grâce à un doublé d’Ajorque. Score final 2-2. Mauvaise affaire en Ligue 1 pour la bande de Fékir …

Strasbourg

Sels (7) : L’un des touts meilleurs gardiens de Ligue 1, ça bouge pas.

Lala (5) : Il rêve, à juste titre, d’une sélection en équipe de France, mais à moins d’une semaine de la liste de Didier Deschamps, Kenny Lala n’a pas réalisé le meilleur match de sa saison, malgré une impressionnante débauche d’énergie.

Koné (1) : Il a tué le début de match de son équipe après seulement 2 minutes de jeu, et a concédé un pénalty en seconde mi-temps, costaud !

Mitrovic (3) : Il est en quelque sorte le Marcelo strasbourgeois, et la comparaison n’est évidemment pas un compliment.

Martinez (4) : Match correct, a été le moins mauvais des trois défenseurs centraux aujourd’hui.

Caci (5) : Un énième jeune défenseur français qu’il faudra suivre de près dans le futur !

Fofana (4) : Il s’est réveillé après l’heure de jeu, comme toute son équipe. Avant ça, on n’était pas certain de l’avoir vu sur le terrain.

Prcic (5) : Ça ne vaut pas un Jonas Martin, mais c’est quand même pas mal, notamment dans les transmissions.

Thomasson (7) : Ses bonnes intentions ont été récompensées par un presque but décisif et une vraie passe décisive.

Ajorque (7) : Match solide et deux nouveaux buts à mettre à l’actif du « French Andy Carroll ».

Da Costa (2) : Aura été un bien meilleur atout pour l’OL que pour sa propre équipe.

Lyon

Lopes (4) : Endormi, Anthony n’a pas eu grand-chose à faire jusqu’à l’ouverture du score. Se fait crucifier sur l’égalisation.

Mendy (3) : Un match propre et sérieux de la part du latéral gauche, jusqu’à l’heure de jeu, où il aurait du être expulsé pour un mauvais geste sur Da Costa. Ensuite, il se rend coupable d’une des deux stupides pertes de balle à l’origine de l’égalisation strasbourgeoise.

Denayer (6) : Le pouls est lent. La respiration, calme. Serein. Pour les attaquants, le Belge est un cauchemar. Jason Voorhees. OK pour la tronçonneuse. En revanche, on évitera les ciseaux, surtout lorsqu’ils sont acrobatiques.

Marcelo (nn) : La déception de sa blessure au bout d’un quart d’heure de jeu qui l’obligera surement à déclarer forfait pour le match de mercredi contre le Barça est atténuée par le fait que le pauvre Marcelo peinait à avancer et n’avait rien de rassurant. Remplacé par Léo Dubois (5), excellent centreur mais pas très attentif à ce qu’il se passe dans son dos. Tant que ce n’est pas Ousmane Dembélé ou Jordi Alba, ça va.

Tete (3) : De l’Ajax Amsterdam, son club formateur, Kenny n’en a visiblement pas retenu la qualité de relance affichée mardi dernier au Bernabeu. Déjà pas très rassurant sur le coté droit, le Néerlandais a fait couler quelques suées à Bruno Genesio lorsqu’il a été remplacé dans la défense à trois.

Aouar (4) : 17h, c’est l’heure de la sieste. Une fois réveillé, et peut-être un peu secoué par le Pep, Houssem glisse la balle entre les jambes de Lamine Koné (encore lui) et provoque le penalty qui tue le match. Puis se rendort.

Tousart (5) : Le point d’équilibre du milieu de terrain. Omniprésent sans être brillant. Lucide et juste techniquement. Vient même donner un coup de main un cran plus bas. Sergio Busqui ?

Cheikh (3) : Il parait que Diop ne pique pas les yeux. Sauf quand il s’emmêle les pinceaux et perd le ballon qui mène à l’égalisation adverse.

Terrier (5) : Face à son ancienne équipe, Martin avait à cœur de marquer. Par deux fois, il manque un face-à-face après avoir récupéré la balle. Provoque tout de même l’ouverture du score.

Cornet (5) : Très actif, plein de bonne volonté et de générosité, mais ne réussit pas tout, c’est un euphémisme. Une passe décisive involontaire et une biscotte inutile très tôt. Du Cornet, quoi.

Dembélé (6) : Un but de raccroc, deux balles de 2-0 foirées et un peno pour se rattraper. Son doublé n’aura pas suffit.

Crédits photos : PATRICK HERTZOG / AFP

L'Equipe Ultimo Diez