FC Barcelone – Olympique lyonnais : les notes

FC Barcelone – Olympique Lyonnais : round 2. Après un match nul à l’aller, les deux équipes avaient à cœur de marquer des points (et des buts). A ce jeu-là, c’est le Barça qui s’impose logiquement et qui file en quarts. Les notes :

Barcelone :

Ter Stegen (5) : Se prendre un enchaînement van Bastenesque de Lulu Tousart, qui aurait pu l’imaginer ?

Sergi Roberto (4) : C’était pas le Real en face et ça s’est ressenti.

Piqué (7) : Difficile de penser à autre chose que Gérard Piqué main dans la main avec Lluis Llach et Pep Guardiola pour déclarer l’indépendance de la Catalogne.

Lenglet (6) : Le fiston de Gege apprend vite.

Alba (5) : Trop peu de Messi dans sa soirée pour briller.

Busquets (6) : Son slip sent la vanille, et ça c’est grâce à Bruno. Jouer dans la zone de Lulu Tousart ça fait des économies de lessive.

Arthur (7) : Le petit prince du Camp Nou. 8 mois en Europe et c’est lui qui contrôle le mitard au Camp Nou. Aucun sens. Dommage qu’il n’ait pas le droit de dépasser la 70 ème.

Rakitic (4) : Pas d’humeur à aller chercher sa prolongation aujourd’hui.

Messi (8) : N’a pensé qu’à faire des balles piquées ou pichenettes. Puis quand il a fallu clore le match, il a retroussé les manches de sa chemise Celio.

Suarez (7) : On en a oublié ses kilos en trop. Pour une fois.

Coutinho (4) : Toujours 20% de remise sur les produits BBryance avec le code CoutinhoEstUnFlop20.

Lyon :

Lopes (non noté) : Le martyr du soir… Remplacé par Gorgelin (4) qui a failli ne pas prendre de buts. Failli.

Mendy (4) : La marche était sans doute un peu haute pour le petit Mendy.

Marçal (4) : Compliqué d’arriver au Camp Nou avec Marçal titulaire. On retiendra son sauvetage sur la ligne pour retarder le troisième but.

Denayer (5) : Il a fait la connaissance de Luis Suarez… Pas sûr qu’il en garde un bon souvenir.

Marcelo (-2) : Quel supplice…

Dubois (4) : On veut pas s’avancer mais on pense quand même que l’Equipe de France c’est pas pour cette fois.

Tousart (4) : Il aura tout raté jusqu’au but de l’espoir. Sacré Lucas.

Fekir (5) : Le messie lyonnais n’a pas pu sauver les siens.

Ndombele (6) : Le patron du milieu de terrain lyonnais ce soir c’était Tanguy.

Dembele (4) : Match sérieux mais pas de but, et c’est pourtant ce qu’on lui demandait.

Depay (4) : Deux pailles et un mojito, c’est ce qu’il lui faudra pour oublier cette soirée compliquée dans les bars de l’Eixample.

Photo crédits : Josep LAGO / AFP