France-Islande : les notes

La France :

Lloris (6) : Que ça soit face à la Moldavie ou face à l’Islande, le capitaine n’a pas eu grand chose à faire. Pas sûr qu’il y ait une belle photo de lui en match avec ce maillot du centenaire.

Kurzawa (7) : Bon match de Kurzawa ! Et ce n’est pas une blague. Solide en défense, plutôt intéressant offensivement, le latéral parisien a fait bonne impression sur ses deux rencontres en bleu.

Varane (6) : Absolument rien a faire pour Varane. On ne sait même pas s’il a transpiré durant ce match.

Umtiti (2018) : IL A MARQUÉ, IL A CASSÉ LA DÉMARCHE ET ON A KIFFÉ. Merci Samuel.

Pavard (2018) : DEMI VOLÉE PAVAAAAAARD ! On l’a crié deux fois, même sans Margotton aux commentaires. On y a vraiment cru. Sinon, un vrai bon match de sa part, il s’est illustré en offrant un caviar à Giroud.

Pogba (7) : Indispensable dans le système de Didier Deschamps. Et puis, cette classe technique… Au four, au moulin et à la caisse de la boulangerie. Un régal.

Kanté (8) : Il est petit, il est gentil mais on sait tous qu’il fait des fautes de ouf N’Golo Kanté ! À part son tacle terrible en première mi-temps, son match est parfait. Parfait à la récupération, dans l’impact et toujours précis à la passe.

Matuidi (5) : Positionné comme à son habitude sur le côté gauche, il a fait les efforts pour quatre, aura eu l’occasion de marquer de la tête et aura surtout passé une soirée très tranquille.

Griezmann (8) : QUEL JOUEUR MAIS QUEL JOUEUR ! Positionné en numéro 10, il a régalé. À la passe et à la récupération, il a terminé le travail par un but.

Giroud (7) : Si souvent décrié mais si souvent buteur ! Encore une fois, l’attaquant de Chelsea marque. Son rôle de pivot est ultra important pour cette équipe de France.

Mbappé (8) : IL N’A QUE 20 ANS ! Quel match de Mbappé ! Plus qu’intéressant dans le jeu avec des combinaisons avec Pogba ou encore Griezmann, il s’est fendu d’une délicieuse talonnade décisive pour Grizou. Un régal.

 

L’Islande :

Halldorsson (4) : Il a su tenir jusqu’au moment où il a complètement foiré sa sortie.

La défense islandaise (5) : On finit toujours par craquer contre les Bleus, mais elle s’est montrée courageuse.

L’attaque islandaise (Non-notée) : Non franchement, on n’a pas vu grand chose si ce n’est peut-être une frappe ou deux arrêtées par Lloris.

 

Crédit photo : Franck Fife / AFP.

L'Equipe Ultimo Diez