[Premier League] Jamie Vardy, le foot n’a pas d’âge

Le week-end dernier face à Arsenal, Jamie Vardy, 32 ans et en train de disputer sa septième saison avec Leicester, a gratifié son équipe d’un sublime doublé en fin de match. Si Arsenal est la victime préférée de Vardy en Premier League (huit buts marqués contre les Londoniens), l’international anglais ne se résume pas à cela. Bien que sa carrière soit peu médiatisée et mise en lumière, le natif de Sheffield a bel et bien marquer l’histoire de la Premier League et laissera à jamais son nom dans les mémoires de Leicester. Récit d’une carrière mouvementée basée sur la longévité.

Né à Sheffield en 1987, c’est au Sheffield Wednesday, club amateur de sa ville natale, que Jamie Vardy commence sa carrière de footballeur à l’âge de quinze ans. Il suffit d’attendre la saison suivante pour que le joueur devienne un jeune espoir du Stocksbridge Park Steels FC, où il évoluera pendant quatre ans chez les jeunes avant de voir, en 2007, l’équipe première s’ouvrir à lui. Pendant trois ans, le joueur impressionne les recruteurs et les propositions de contrats dans des clubs amateurs sont nombreuses, toutes refusées jusqu’en 2010. Finalement, c’est le manager du FC Halifax Town, club évoluant en Conference Premier qui observait Vardy depuis de nombreux mois, qui réussit à le faire signer dans son club à l’été 2010. Il y explose. Avec 27 buts en 36 matchs, il est de loin le meilleur buteur de son équipe et il prend une toute autre dimension : le football de cinquième division semble trop limité pour lui. Il continue cependant d’y jouer en étant recruté par Fleetwood Town où il marque 31 buts en 37 matchs, confirmant sa saison précédente de haut niveau. Il termine la saison meilleur buteur de Conference Premier et, contre toute attente, réalise le grand saut.

Leicester, la recette du bonheur

Le vrai chamboulement de carrière de Jamie Vardy est arrivé lorsque celui-ci a rejoint Leicester City en 2012 pour un million d’euros et quelques 700 000 euros de bonus. Aussi inespéré qu’inattendu, ce transfert a permis à l’international anglais de se voir propulser au premier rang du football anglais et européen, lui qui venait du plus bas de l’échelle. Ce lancement dans le grand bain a été le plus grand changement de sa vie, lui qui est encore aujourd’hui à Leicester où il a écrit de belles pages.

Alors en Championship, le club anglais luttait pour la montée en Premier League – comme bien souvent – et ne trouvait pas de buteur pour les mener vers le haut niveau. Le recrutement de Jamie Vardy fut un pari aussi osé que réussi, malgré une première saison catastrophique. En effet, ses quatre petits buts en 37 matchs de championnat n’ont pas convaincu les supporters, qui ont vu ce transfert comme un échec total et un gâchis d’argent. Alors que des rumeurs renvoyaient le joueur vers la division inférieure, celui-ci est finalement resté chez les Foxes et en a marqué l’histoire. Dès la saison 2013-2014, Vardy quadruple son nombre de buts en championnat et termine la saison en tant que meilleur buteur du club, ce qui lui vaudra d’être élu joueur de la saison. Grâce à ses buts aussi nombreux que précieux, Leicester s’est finalement envolé vers la Premier League. Une fois encore, le changement de championnat n’a pas fait de bien à Vardy qui n’a marqué que cinq buts lors de sa première année au plus haut niveau, subissant à nouveau quelques critiques. Toutefois, sa saison de haute facture en Championship lui a valu un énorme respect de la part des supporters, qui ont vu en lui le buteur qui leur a longtemps manqué. Finalement, malgré les cinq buts de Vardy et ses pauvres performances en Premier League, le club s’est maintenu dans l’élite anglaise. A l’été 2015, Claudio Ranieri rejoint les Foxes et commence une saison que ni lui, ni Leicester, ni Vardy ne sont prêts d’oublier.

« One-season Wonder » ?

C’est lors de la saison 2015-2016, sous Claudio Ranieri, que Vardy a explosé, à l’image de nombreux joueurs des Foxes. En Premier League, le joueur marque 24 buts et termine meilleur buteur de son club. Il frôle de justesse le titre de meilleur buteur du championnat, à une longueur de Harry Kane (25 buts) et à égalité avec Sergio Agüero (24 buts). Ce sacre, aujourd’hui qualifié comme l’un des plus grands exploits de l’histoire du football moderne, a permis à Vardy d’écrire son nom dans le Panthéon du championnat, marquant dans onze matchs consécutifs et battant le record de Ruud Van Nistelrooy (10). A la fin de la saison, il figure dans le onze type PFA Team of The Year, remporte le titre de FWA Player of The Year et est nommé plus tard meilleur joueur de l’année 2016 en Premier League. Bien au-delà de l’exploit collectif réalisé par les hommes de Claudio Ranieri, Jamie Vardy a réussi à porter une équipe de première division sur ses épaules, jusqu’au sacre final. Quand on sait que les bookmakers annonçaient une probabilité d’une chance sur 5000 pour Leicester de soulever la coupe… on se rend compte de l’exploit réalisé par l’international anglais.

Seulement, après cette saison au paradis pour les supporters des Foxes, la peur arriva. Et si Jamie Vardy n’était pas capable de revenir au niveau ? Jusqu’ici, hormis cette année en surrégime supposé, il n’avait marqué que cinq buts en championnat. Alors que le joueur avait refusé une offre d’Arsenal pendant l’été car il n’aimait pas le jeu de possession de Wenger, les supporters ont eu peur d’avoir manqué une occasion de gagner beaucoup. Après dix matchs sans marquer à compter du 27 août 2016, Vardy retrouve le chemin des filets et lance véritablement sa saison, pendant laquelle il marque 16 buts, son plus faible rendement depuis le sacre. Aujourd’hui, alors que le natif de Sheffield prend de l’âge, celui-ci semble inarrêtable. A 32 ans, il vient d’enchaîner quatre saisons de suite à plus de 15 buts en Angleterre. C’est plus que Didier Drogba. A 18 buts en Premier League pour le moment, le joueur pourra-t-il dépasser la barre des vingt buts pour la troisième fois depuis son arrivée au plus haut niveau ? Son doublé face à Arsenal nous laisse penser qu’il n’a pas dit son dernier mot.

Jamie Vardy s’est retrouvé propulsé dans le grand bain de manière assez improbable et inattendue, son recrutement ayant provoqué la stupeur des supporters de Leicester. Aujourd’hui, il y a marqué plus de cent buts et est devenu une véritable légende du club, adulée par les fans. Loin de la déception à laquelle on pouvait s’attendre, Vardy est passé par toutes les étapes : longues périodes sans marquer, critiques, promotion en Premier League et victoire de la plus haute compétition d’Angleterre. Dans l’ombre des joueurs mis en lumière par les médias européens, Jamie Vardy s’est fait un nom que l’Angleterre ne risque pas d’oublier. 

Crédit photo : Jane Stokes / DPPI.