Olympique de Marseille – Lille : les notes

Duel de haut de tableau cet après-midi au Vélodrome entre Marseille et Lille. A l’issue d’un match fermé, ce sont les Marseillais qui s’imposent 2 buts à 1. Les notes :

Marseille :

Mandanda (5) : Premier spectateur de l’Histoire à pouvoir suivre le match de son équipe depuis les cages.

Sakai (5) : A défaut d’être flamboyant, le latéral droit marseillais s’est contenté d’offrir son match habituel depuis le début de saison.

Caleta-Car (3) : 18 millions pour un mannequin tall de chez ASOS bordel. Souvent dépassé et peu à l’aise balle au pied, ce n’est pas ce soir qu’on arrêtera de penser que Duje est une douille.

Alvaro (6) : Toujours aussi solide malgré des semaines d’absences. Alvaro Rocher.

Amavi (6) : Le running gag le plus célèbre de Marseille a enfin décidé de rechausser les crampons. Solide.

Kamara (7) : Il a cherché et gagné la bagarre avec tout l’entrejeu lillois, Booba Kamara. Repositionné en sentinelle en lieu et place de Strootman, le défenseur marseillais a fourni une prestation nettement meilleure que ce qu’il a laissé entrevoir ces dernières semaines. De nombreux ballons gagnés et surtout peu d’erreurs commises.

Rongier (7) : Pressing, récupération, soutien… Ngolo Rongier. Précieux depuis son arrivée, l’ex-nantais apporte de l’intelligence et du volume de jeu à un milieu marseillais très sérieux ce soir.

Sanson (7) : Le petit Morgan est enfin devenu pubère. Décisif, il a marqué et a harcelé la conservation de balle lilloise Finalement sa VMA n’est pas faite que pour se cacher sur le rectangle vert.

Sarr (6) : Bouna, c’est un bon shoot’em up, t’appuies de partout, tu fais n’importe quoi et ça passe parfois ça fait du bien.

Benedetto (5) : Plus discret qu’à son habitude, l’attaquant argentin a tout de même apporté à la conservation de balle marseillaise malgré quelques imprécisions techniques.

Payet (6) : Transparent en première période, il est monté progressivement en puissance pour fluidifier le jeu marseillais. Décisif grâce à un concours de circonstances, le meneur de jeu marseillais reste tout de même handicapé par son physique qui limite sa capacité de changement de rythme.

Lille :

Maignan (4) : Très peu d’arrêts à faire et une faute de main qui fait tâche. Rien à retenir ce soir pour l’ancien Parisien.

Celik (4) : Aussi peu en vue offensivement que défensivement, il peut aussi oublier ce match très rapidement.

Gabriel (3) : Sa remise de la tête sur le premier but marseillais est parfaite. Son coup de casque pleine lucarne sur le 2e l’est encore plus.

Soumaoro (5) : Probablement le meilleur défenseur lillois ce soir, un beau but qui relance le LOSC en fin de match.

Djalo (5) : Un match correct pour le jeune portugais, assez peu d’interventions à signaler.

Reinildo (4) : Fautif à l’origine du but marseillais, il aura tenté de se rattraper par quelques timides montées. Match moyen.

Soumaré (4) : Une nonchalance aussi élevée que ses qualités techniques.

André (3) : Sa meilleure action du match aura été son interview à la mi-temps au micro de Canal.

Ikoné (4) : Très décevant ce soir, le Samouraï Sakai l’aura plongé dans la sauce. 

Yazici (3) : On vient d’apprendre qu’il était titulaire ce soir. Tout simplement invisible.

Rémy (4) : Sans la moindre occasion à se mettre sous la dent, son retour au Vélodrome a tourné au mélodrame.

Photo crédits : iconsport

L'Equipe Ultimo Diez