[Ligue 1] Lyon – Nice : les notes

Deuxième choc du weekend en Ligue 1 avec ce Lyon – Nice. Un match qui semblait plié à la demi-heure de jeu avec les deux buts lyonnais, mais qui aura finalement été relancé par le carton rouge de Marçal. Les Aiglons se sont battus, ont fini par marquer un but, puis ont eux aussi été fauchés par un carton rouge avant de pouvoir espérer recoller au score. Score final : 2-1. Les notes :

Lyon :

Lopes (7) : Efficace sur sa sortie face à Boudaoui, il a ensuite pu chanter dans le brouillard avec Les Lyon 1950. Quelques sorties dans les crampons de Dolberg. Un brouillard qui a pu cacher sa vilaine moustache pour la bonne cause.

Dubois (4) : Vivement la fin de Movember, Vivement le retour de Memphis. Vivement qu’il ne centre plus à l’aveugle

Andersen (4) : Personne dans sa zone en première période. Puis mangé par Dolberg sur chaque ballon dans la boite. C’est moyen.

Denayer (5) : À le mérite d’avoir joué 90 minutes (on l’a pas vraiment vu il y avait trop de brouillard). Aidé par l’outil VAR.

Marcal (0) : ALERTE AU GOGOLE LES AMIS !
35 minutes de bonheur pour Fernando qui a décidé de mettre un terme à son match grâce à un high-kick. Le quotidien d’un artiste.

T.Mendes (5) : Une demi-heure à se mettre dans sa partie. Puis une heure à faire le tampon. OH ON N’EST PLUS À LILLE.

Tousart (6) : Plus à l’aise dans ce double pivot, il est le vrai gagnant de l’arrivée de Garcia. Rien d’exceptionnel non plus. Comme JRA, bien aidé par le manque de mouvement des milieux niçois pendant 35minutes, il a tenté de bien défendre dans le brouillard.

Reine-Adelaide (8 pendant 35minutes) : Depay & Aouar absents. Pas un problème pour la capitaine de l’EDF Espoirs qui marque comme un grand. Victime de la stupidité de Marcal à la 35e. Remplacé par Koné dans la pénombre et l’ennui.

Terrier (7) : À l’origine du but de JRA puis du pénalty. Il fut appliqué à gauche. Doit finir son week-end FUT Champions en 30-0 pour avoir des gigas récompenses. Remplacé par Rafael, présent.

Traoré (4) : Plus concerné depuis sa sortie du groupe il y a quelques semaines, il manque apporter de la folie sur de courtes séquences. Remplacé par Cornet qui a le front de plus en plus long.

Dembele (6) : Buteur sur pénalty qu’il a lui même obtenu, il devient meilleur buteur du championnat. 10 buts et on n’est qu’en novembre.

Garcia (2) : A confirmé son manque de sens du jeu en faisant sortir son meilleur joueur. Trop bon pour une équipe coachée par Roudi.

Nice :

Benitez (4) : Toujours le moins à blâmer.

Burner (3) : Une passe décisive pour le petit Patrick.

Dante (3) : Comme un parfum de retraite dans l’air. Les signaux sont là.

Hérelle (2) : Gruyère suisse à l’image de toute sa défense.

Nsoki (1) : Pour la participation. Si généreux envers les Lyonnais.

Cyprien (5) : Le joueur le plus exemplaire sur le terrain.

Lees-Melou (5) : Certes pas élégant, mais au moins il se donne.

Boudaoui (4) : On lui a donné sa chance, il perd un ballon qui donne le premier but lyonnais, mais a montré des choses très prometteuses en seconde période.

Ounas (5) : Après Atal, c’est celui qui montre le plus de choses offensivement.

Ganago (4) : Devenu tétraplégique.

Dolberg (5) : Passe de Kasper le fantôme à Kasper le joueur.

Photo crédits : Iconsport

L'Equipe Ultimo Diez