FC Barcelone – Borussia Dortmund : les notes

Sans grande surprise, le Borussia Dortmund s’est fait marcher dessus par une équipe du FC Barcelone qui n’a pourtant rien de bien impressionnant. Si l’on omet le facteur Messi bien sûr. Les Catalans assurent donc leur qualification et la première place du groupe. 

Les notes de Barcelone

Ter Stegen (6) : MVP à l’aller, il s’attendait sûrement à vivre une soirée plus compliquée. Il aurait pu taper une sieste, personne ne l’aurait remarqué.

Junior firpo (5,5) : De l’intelligence dans le placement et les déplacements. Junior n’est définitivement plus cadet.

Umtiti (6) : Big Sam is back.

Lenglet (6,5) : Un match à verrouiller l’arrière pour éviter les contres. C’est ce qu’on appelle un gars sûr.

Sergi Roberto (6) : Le sergent Robert répond à l’appel de la Champions, une fois de plus.

Rakitic (6) : Jeu vers l’avant en attaque et milieu de terrain verrouillé en défense, on a retrouvé Yvan le terrible.

Busquets (6) : Un pitbull lâché sans muselière, Witsel n’y a pas perdu que des cheveux ce soir.

De Jong (7) : Comme s’il avait toujours été là. L’anti-Griezmann quoi.

Dembélé (NN) : Encore une soirée où il n’était ni droitier ni gaucher. KO dès la 25ème. Remplacé par Griezmann (6) qui apporte un vent de fraicheur sur le football même sans être à son meilleur niveau.

Suarez (6) : Un tir à blanc avant le coup de grâce. À la maison El Pistolero ne se manque jamais deux fois. Parole de shérif.

Messi (8) : Un cadeau pour Suarez, un pion et même une offrande pour Griezmann… c’est dire. Une 700ème de gala et le Ballon d’or qui arrive sur un plateau.

Les notes de Dortmund

Bürki (4) : Le pauvre.

Piszczek (2) : Peut-être pas une bonne idée de laisser autant d’espaces aux deux latéraux gauches barcelonais.

Akanji (2) : Meilleur qu’Hummels ce soir. Mais pas très bon.

Hummels (1) : T’en fais pas Mats, tout le monde avait les yeux rivés sur Leo. Personne a fait attention à ton match immonde.

Guerreiro (3) : Le petit Raph aurait certainement préféré passer la soirée sur sa PS4.

Weigl (4) : A réussi la quasi-totalité de ses passes latérales. Le meilleur de son équipe, donc.

Witsel (3) : Pour quelqu’un qui parle de combativité et de travail chaque semaine, il semblait assez mou.

Hakimi (2) : Plus difficile quand on court dans le vent.

Schulz (1) : Nul en tant que latéral gauche, nul en tant qu’ailier gauche. Il reste le plus régulier des joueurs de son équipe. Remplacé par Sancho à la mi-temps, qui dédicace son but à son plus grand détracteur, Lulu Favre.

Reus (1) : Marco, le brassard c’est pas seulement pour faire beau.

Brandt (4) : Être faux 9 pour une équipe qui ne joue pas pour de vrai c’est compliqué, non ?

Crédit photo: Pressinphoto/Icon Sport

L'Equipe Ultimo Diez