PSG – Galatasaray : les notes

Neymar, Mbappe, Icardi, Cavani … Tous auront participé à l’atomisation de Galatasaray ce soir. Après un match à sens unique, le PSG s’impose 5-0 et termine sa phase de poules invaincu. Maintenant, le plus dur arrive, comme chaque année…

PSG

Sergio Rico (5) : Une soirée paisible pour Serge… Espérons qu’il ne sorte pas de chicha pour fêter sa titularisation…

Kurzawa (5) : La dernière innovation de Tuchel ! Placé au post inhabituel d’arrière-droit, on a découvert de Layvin avait… deux pieds gauche. « Bordel, quand Layvin entre sur la piste… »

Marquinhos (7) : Redescendu d’un cran en défense centrale, le papa du petit Enrico a même eu le temps de donner le biberon à son fils entre deux arrêts de jeu.

Diallo (5) : Sa seule mission, préserver le clean sheet. Mission accomplie.

Bernat (6) : Le spécialiste des joutes européennes a su apporter un danger permanent sur son côté gauche.

Kouassi (5) : On l’a découvert lors de la tournée de pré-saison et il revient en débutant directement dans le Onze à la surprise générale. Bienvenue dans la cour des grands Tanguy !

Paredes (6) : il a hérité du costume de Thiago Motta mais il manque un peu d’épaisseur. La passoire stambouliote lui a permis de mettre en valeur sa verticalité.

Sarabia (9, dont 1 pt de bonus défensif) : Pied gauche, pied droit, enchainement de passements de jambes… frappe croisée et but ! Tout y était. Salade, tomate, oignons, sauce andalouse avec frites et boisson.

Neymar (8) : Première titularisation en Champions League cette saison pour le Ney. Il a navigué entre les lignes mais c’est à partir de février/mars que l’on évaluera l’apport de l’auriverde.

Icardi (7) : Le renard de surface a encore frappé. La grève ? Il ne connait pas. Il est remplacé par Edinson Cavani qui ouvre finalement son compteur sur penalty.

Mbappé (8) : On a vu Kylian défendre en première période… Il est ensuite passeur puis buteur dans le second acte. Il obtient même un penalty en fin de match

Galatasaray

Muslera (4) : Auteur de quelques parades notables, le portier uruguayen n’a rien pu faire sur les (nombreux) buts qu’il a concédé. Ah et encore merci pour l’autre fois 😉

Mariano (4) : L’ancien girondin a fait preuve d’agressivité dès le début du match. Auteur de relances plutôt honnêtes, il a sombré avec le reste de son équipe quand le PSG a passé la deuxième.

Donk (3) : À la rue face aux offensives de Ney et Kiki, il provoque même un penalty en fin de match. C’est plus Donk c’est Donkey. Un âne. On vous voit les lyonnais.

Marcao (3) : Le brésilien de 23 ans a vécu un calvaire ce soir. Trop loin sur le but de Sarabia, aux fraises sur les appels de Mbappé, notamment sur le but. il se souviendra de son passage à Paris.

Nagatomo (3) : Quelques centres intéressants sur les rares banderilles turcs mais bien trop léger défensivement.

Seri (-) : À l’image de son équipe, il n’a pas vu le jour face à un PSG sérieux. Passé proche du Barça en 2018, il affrontera Ankaragucu samedi prochain. Ce monde est cruel. Remplacé par Inan (4) au bouillon comme les autres.

N’Zonzi (2) ; S’il avait encore une once d’espoir pour l’Euro 2020, faudra lui dire que c’est non du coup.

Lemina (4) : L’ancien Marseillais a fait énormément d’erreur dans ses transmissions ce soir, mettant plus d’une fois son équipe en danger. Face au PSG c’est embêtant.

Belhanda (3) : Il a quand même pris un jaune pour soigner ses stats.

Bayram (4) : L’attaquant turc a dû trouver le temps très long. S’il a répondu présent sur l’impact physique en début de match sans pour autant se montrer dangereux, il s’est éteint à petit feu au fil de la déculotté de son équipe.

Mor (4) : Mission Impossible pour le petit prince turc qui n’a pas posé le moindre problème aux gaillards parisiens ce soir. À noter tout de même sa combativité. Lui qui semblait être le seul à être au courant que son équipe pouvait aller chercher l’Europa League. Remplacé par Falcao Tigre en cage.

L'Equipe Ultimo Diez