AS Saint-Etienne – Paris Saint-Germain : les notes

Malgré les quelques bonnes occasions de Saint-Etienne, ils n’ont tout simplement pas pu faire face à un PSG déterminé et bien en place. Le match aurait pu se terminer avec score bien plus sévère. Merci aux supporters locaux pour le spectacle. 

Les notes de Verts

Ruffier (6) : Excellent spécifique pour les gardiens. Sans lui le score n’était pas le même.

Silva (4) : Soirée difficile au bureau.

Debuchy – Fofana – Perrin (4) : Pompiers de service qui ont trop souvent été dépassé par les évènements.

Trauco (4) : Toujours pas ça. Ni le Pérou, ni le Brésil.

Camara (4) : Beaucoup trop faible.

M’vila (5) : Il a semblé avoir retrouvé son football en deuxième période. C’était peut-être le moment de s’y mettre après 6 mois de vacances.

Aholou (2) : Faute d’une intelligence sans nom. Bravo, on a rien pu faire.

Nordin (4) : On en veut plus mais avec si peu de ballons…

Bouanga (5) : Il a mangé la feuille et l’arbre avec. Le seul a avoir été dangereux.

Bonus

Les Ultras stéphanois (10) : Un récital du début à la fin. Avec un feu d’artifices pour achever la Ligue.

Les notes des Parisiens

Navas (6) : Remerciera Bouanga pour le travail qu’il lui a donné. Il se serait bien fait chier sinon.

Meunier (5) : Notre Twittos préféré a fait ce qu’il fait souvent. Deux bonnes actions offensives qui vont lui permettre de justifier sa présence, et pas grand chose d’autre.

Silva (5) : Serein sans ballon, un peu moins avec. Que se passe-t-il, Thiago ?

Diallo (4) : L’une de ses principales qualités, c’est de pouvoir défendre les espaces dans son dos, mais faudrait aussi savoir défendre ceux qu’il a devant son nez.

Bernat (7) : La petite mobylette espagnole a encore une fois montré qu’elle n’était pas très eco-friendly. Vroum vroum.

Marquinhos (5) : On a vu son plus beau sourire quand il est redescendu en défense centrale à la 64e. Et on va pas vous mentir, ça nous a aussi fait du bien.

Paredes (7) : La volée exter’ du pied, le jeu entre les lignes, le jeu long,… Ce soir, c’était l’Argentine qu’on aime tant.

Di Maria (6) : Pas sa configuration de match préférée, mais Angel montre qu’il peut jouer avec les 3 de devant. Remercié par les millions de personnes qui se prennent pour Thomas Tuchel sur les réseaux.

Neymar (?) : Comment noter quelqu’un de la même façon que les autres alors qu’il ne pratique pas le même sport ?

Mbappé (7) : L’insolence du jeune homme. Ça vaudrait bien quelques heures de colle, ça. Icardi (5) : Ses coéquipiers se servent de lui pour se créer des espaces, lui, se sert de leur talent pour exister aujourd’hui.

Icardi (5) : Ses coéquipiers se servent de lui pour se créer des espaces, lui, se sert de leur talent pour exister aujourd’hui.

Crédit photo : Romain Biard/Icon Sport

0

L'Equipe Ultimo Diez