[Liga] Valence – Real Madrid : les notes

A quelques jours du Clasico et après le nul du Barça face à la Sociedad, toute l’Espagne avait le regard tourné vers Mestalla où Valence recevait le Real Madrid. Les hommes de Zizou pouvaient retrouver le trône de Liga mais il n’en fut rien. Score final 1-1 pour Valence. Ce qui rend le Clasico de mercredi encore plus bouillant entre les deux équipes, désormais à égalité de points !

Valence

Domenech (6) : Pas de bus, pas d’Estelle, pas de choix foireux, que de la sérénité.

Jaume Costa (4) : un latéral gauche positionné à droite. Ou dans le milieu. Enfin, un peu partout et nulle part pour poser des gros tacles estampillés « GRINTA ».

Garay (3) : Il sauve le Real avec une talonnade pour Benzema à la 94e. Homme du match.

Gabriel (7) : La défense rugueuse Do Brasil. De España ? On laissera Luis Enrique en décider, en tout cas c’était costaud.

Gayà (6) : Soirée rodéo sauvage sur ce côté avec les mobylettes Gayà et Carvajal qui se cherchaient sans cesse.

Wass (6) : Après réajustement tactique et replacement, il offre une passe dé qui fait un peu plus la fierté de la Savoie et de Pascal Dupraz.

Coquelin (7) : Didier, il est grand temps de résilier ton abonnement RMC Sport et mettre BeIn, ton soldat du milieu ne se trouve pas à Tottenham.

Parejo (7) : Torturer son club formateur chaque fois qu’une occasion se présente, plus qu’un hobby, une philosophie.

Soler (6) : Bagarre avec Carvajal, bagarre avec Valverde, tête baissée, épaules en avant, but décisif à bout portant.

Rodrigo (4) : Il a souvent cherché compliqué quand il y avait plus simple. Paradoxal de sa part.

Ferran Torres (6) : Ferran c’est le beau jeu, Vinicius c’est un sprinteur.

Real Madrid

Courtois (7) : Un petit arrêt sur Ferran Torres, une Duvel et un rapido en première mi-temps. Tout de suite mis dans l’ambiance en deuxième face au sublime Ferran Torres, il a fini tellement excité qu’il a failli nous claquer un but sur corner à la dernière seconde.

Carvajal (5) : Beaucoup de tentatives, beaucoup de disponibilité. Peu de réussite.

Ramos – Varane (6) : Ces deux-là s’entendent mieux que jamais, et si le Real affiche une des meilleures défense du championnat cette année, ils n’y sont pas pour rien.

Nacho (5) : Le remplaçant du remplaçant du remplaçant de l’arrière gauche titulaire. Du sang, de la sueur, quelques centres.

Valverde (6) : Même pour remplacer Casemiro et faire la moitié du taf de Toni Kroos, il est au niveau. Le nouveau joueur préféré de ton milieu préféré.

Kroos (5) : Installé pour trouver les espaces cherchés par ses coéquipiers, il a parfois paru manquer de souffle. Métronome détraqué.

Modric (5) : Un début de match foufou avant de rentrer dans le rang et laisser de l’espaces aux valenciens.

Isco (4) : On a bien vu qu’il devait se positionner entre les lignes et créer du danger grâce à sa technique et sa vista. Mais il s’est mis entre les lignes et a loupé tout le reste.

Rodrygo (4) : C’était trop de pression pour ses jeunes épaules, ce duel à distance face au Rodrigo avec un i.

Benzema (7) : Toujours bon, toujours beau, toujours le meilleur joueur français en activité. Toujours le sauveur du peuple blanc cette saison.

Crédits photos : IconSport

0

L'Equipe Ultimo Diez