Leicester City – Liverpool FC : les notes

Semaine de folie pour les Reds avec un titre de champion du monde des clubs, un Firmino et un TAA en feu, une victoire 4-0 chez le deuxième de Premier League qui permet d’avoir 13 points d’avance au classement… Et tout ça avec un match en moins. Comment va-t-on arrêter les hommes de Klopp ? 

Les notes des Foxes

Schmeichel (4) : Un festival de relances pourries, et quatre pions dans la hotte.

Pereira (6) : Le meilleur Fox sur la pelouse.

Evans (4) : Bad Christmas, old Johnny.

Söyüncü (5) : Oh misère la future charnière avec Demiral… Attention à la mimine qui traîne néanmoins, ça pardonne pas.

Chilwell (3) : Little Ben.

Ndidi (3) : Trop de gestes techniques ratés pour Ndidi Tricks.

Tielemans (3) : Three in the midfield Youri… Fuckin’ hell !

Maddison (3) : Baller endormi.

Barnes (3) : Vaillant comme Matt version Lakers. C’est tout.

Praet (2) : Culotté quand on a Ayoze Perez sur le banc.

Vardy (4) : Pas de volée comme en 2016, pas de ballons non plus.

Les notes des Reds

Allison (6) : Il a digéré la dinde tranquillement, il n’a rien eu à faire.

Robertson (8) : Volume, solidité défensive, apport offensif : en somme l’allégorie du latéral moderne.

Van Dijk (8) : La Tour de contrôle de la Mersey a une nouvelle fois guidé la Défense Red. Virgil what else.

Gomez (7) : Malgré les épreuves de la vie le jeune espoir anglais renaît aux côtés du patron rouge.

Alexander-Arnold (10) : Soirée magique débutée par un cadeau à son avant-centre avec une merveille de centre millimétré. Généreux comme il est, il offre un doublé à Bobby et clot sa masterclass par un but. #MVP

Henderson (8) : Au four et au moulin, le capitaine a livré une nouvelle prestation solide.

Wijnaldum (7) : Un Néerlandais d’origine surinamienne avec un maillot rouge ça vous rappelle quelque chose ?

Keïta (7) : Il a fait preuve de patience et profite à merveille de l’absence de Fabinho. Le Guinéen s’est éclaté ce soir entre les lignes du milieu bleu. Remplacé par le vétéran Milner (7) qui double la mise sur penalty sur son premier ballon.

Mané (7) : Le feu follet sénégalais a tenté mais a manqué de justesse dans le dernier geste.

Firminio (9) : Sa générosité, son volume et son art du déplacement récompensés par une magnifique tête à la réception d’un centre au cordeau. Le prototype de l’avant-centre du football moderne a frappé 2 fois ce soir.

Salah (6) : Il a permuté avec Bobby mais a été le plus discret du trio offensif. Logiquement remplacé par Origi (6) qui en sparing partner modèle a fait le taff.

Crédit photo : Spi / Icon Sport

Share

L'Equipe Ultimo Diez