0

 

5 novembre 1992 à Pescara, c’est le jour de naissance d’un prodige, un prodige prénommé Marco. Sa mère ne le savait pas mais elle venait de mettre au monde un génie du football, un prodige, un enfant qui allait en faire rêver plus d’un par sa folie, sa fougue, ses dribbles et son insolence. Cet enfant c’est bien sur Marco Verratti.

Premiers pas

c_3_media_1433919_immagine_ts673_4001

Sa carrière footballistique commence à l’age de 16 ans dans le club de Pescara, sa ville natale où il joue 8 matchs avec l’équipe première. En 2010-2011 Marco devient titulaire indiscutable au poste de numéro 10 dans la formation de Pescara en série B.  À son arrivée au club, Zeman décide de changer le poste de Marco et de le placer devant la défense. Sa qualité technique et sa vista lui permettent d’être très bon à ce poste. Cette équipe, où évoluent aussi Ciro Immobile et Lorenzo Insigne, réussit à monter en Série A et le PSG par l’intermédiaire de Léonardo décide d’aller recruter le « petit hibou ».

« 11 millions ça fait cher l’avenir, il à moins prouvé que Belhanda, il sera rarement dans les 18 »

7771932044_marco-verratti-le-jeune-milieu-italien-du-paris-saint-germain-elu-meilleur-espoir-de-ligue-1

(cliquez sur le lien)

Le 18 juillet 2012, Marco Verratti est présenté au Parc Des Princes dans l’indifférence totale car oui ce jour là tout le monde attendait le grand Zlatan Ibrahimovic dont la présentation était prévue après celle de Marco Verratti. Les journalistes étaient donc peu intéressés par le petit Marco qui semblait timide mais pas impressionné lors de cette conférence de presse.

11 millions d’euros + 4 de bonus c’est la somme qu’a déboursé le Paris Saint Germain pour recruter l’italien. Sur RMC, le président rennais Frédéric de St Sernin s’indignait du prix de Marco Verratti qui selon lui ne serait que très rarement dans les 18 du PSG et qu’il n’avait rien prouvé de plus qu’un Youness Belhanda.  Leonardo et le PSG sont tombés sur la tête en recrutant ce vulgaire joueur italien de Serie B ?

Fuoriclasse

marco-verratLti

(PSG-Chelsea 2012 match de pré-saison)

Le premier match de Marco avec le PSG se déroule lors de la tournée parisienne aux Etats-Unis en 2012 face à Chelsea et dès ses premières touches de balle, premières actions, on à compris que ce mec là était exceptionnel.

Marco est positionné 8 sur le papier devant Thiago Motta mais il se retrouve très souvent  devant la défense, en « Régista » un meneur de jeu en retrait doté d’une excellente technique. Dans une équipe du PSG qui a pour identité de jeu la possession Marco est à l’aise , il dicte le jeu de plus bas. Il dispose de toute les qualités pour ce poste, une qualité de jeu court et de jeu long au dessus de la moyenne, une bonne agressivité, un bon placement, un sang froid exceptionnel et une capacité à prendre les bonnes décisions peu importe la situation dans laquelle il se trouve.

Marco aime prendre des risques et c’est ce qu’on aime aussi, il n’a pas froid aux yeux, il est capable de dribbler dans sa propre surface en donnant quelques sueurs froides à ses coachs et aux supporters. Mais il ne perd que très rarement le ballon, son sang froid lui permet de réaliser des actions de grandes classe en éliminant plusieurs joueurs à la suite. Sa petite taille (1,65m) lui permet d’avoir un centre de gravité plus bas et sa protection de balle est très bonne, c’est donc  très difficile de l’arrêter sauf en faisant une faute.

Marco doit-il arrêter de prendre autant de risques ? Non, c’est son jeu, il ne faut pas lui demander d’arrêter cela mais laisser son génie s’exprimer. Lui dire de prendre moins de risques ce serait le brider et l’empêcher d’exprimer toutes ses qualités. Si on demandait à tous les génies d’arrêter de prendre des risques on se retrouverait avec des Maxime Gonalons partout, c’est ce que vous voulez voir comme football ?

Marco dispose aussi d’une excellente vision de jeu et d’une très bonne qualité de passe, il est capable d’envoyer de longs ballons millimétrés pour ses attaquants et donc créer des situations dangereuses pour son équipe. Marco est déjà à 4 passes décisives cette saison (1 depuis le rond central et 3 dans sa moitié de terrain), c’est le meilleur passeur du PSG. Sa qualité d’organisation de jeu est très importante au PSG, transmissions rapides, jeu long il sait tout faire. Il dépense beaucoup d’énergie dans les matchs,  court aux quatre coins du terrains et effectue un  gros pressing souvent très haut pour gêner le porteur du ballon.

987801-16092522-640-3601

Le match de référence de Marco Verratti c’est contre le FC Barcelone au Camp Nou en 2013, ce jour là il a été PRESQUE parfait. Le Paris SG etait arrivé en mauvaise posture au Camp Nou après un match nul 2-2 au Parc Des Princes, Blaise Matuidi était suspendu pour le match retour. Carlo Ancellotti entraineur du PSG cette saison là décide d’associer Verratti et Thiago Motta de retour de blessure devant la défense dans son 4-4-2. Marco agé de 20 ans ce soir là en paraissait au moins 10 de plus, relances propres, remontés de balles, changements d’ailes, jeu en une touche de balle face au pressing impuissants des barcelonais. Mais lors de ce match, Marco Verratti et Thiago Motta qui avaient réalisé un très gros match ont commencé à ressentir la fatigue notamment Thiago Motta qui revenait de blessure. Marco qui relançait très proprement dans les pieds depuis le début de match a été contraint de dégager une fois le ballon sans rechercher un partenaire et l’égalisation de Pedro qui éliminait le PSG est arrivée après cette unique mauvaise relance de la partie de Marco Verratti..

« Même devant le but, sans gardien je pense à faire une passe en retrait »

Verratti_w650

Marco a commencé au poste de numéro 10 à Pescara avant d’être replacé devant la défense par Zeman mais beaucoup d’entre nous aimerait qu’un jour Marco soit replacé au poste de numéro 10. Sa vision de jeu, sa technique et sa qualité de passe lui permettraient sans doute d’être bon à ce poste. Il a déjà joué à ce poste pendant 30 petites minutes au Parc des princes face à Saint Etienne en prolongation dans un match de Coupe de la ligue et ça avait été 30 minutes de régalade avec à la prime une action de grande classe où il décale Jeremy Menez sur le deuxième but de Edinson Cavani.  Marco Verratti n’aime pas tirer, il ne prend quasiment jamais sa chance de loin or qu’il dispose d’une bonne qualité de frappe. Il préfère essayer de trouver un coéquipier et offrir une passe décisive. Il est altruiste, peut être un peu trop et devrait travailler à l’entrainement sur cet aspect là de son jeu. On ne lui demande pas de marquer 10 buts par saison mais d’essayer de prendre un peu plus sa chance de loin.

Son premier but sous les couleurs du PSG est donc arrivé face au FC Barcelone et de la tête s’il vous plaît. Il doit progresser défensivement, certes il se dépense beaucoup, harcèle constamment le porteur du ballon mais il doit essayer de récupérer plus de ballons. Il fait aussi beaucoup de fautes, dû au fait qu’il se jette souvent trop facilement pour essayer de récupérer le ballon et il donne parfois des mauvais coups (moins que Cabaye rassurez vous.).

Incorrigible

1141067-18345911-1600-900

Marco est il incorrigible ? Il doit bien évidemment évoluer dans ce domaine, arrêter de prendre des cartons jaunes, arrêter de parler à l’arbitre, rester concentré sur ce qu’il sait faire de mieux c’est-à-dire jouer au football et laisser les arbitres faire leur travail. Il prend beaucoup de cartons pour contestations mais aussi des cartons pour de grosses fautes dites « tactiques » qui cassent le jeu et que les arbitres n’aiment pas en général. Depuis le début de la saison il a déjà écopé de 5 cartons jaunes. En 2013-2014 il a été averti 10 fois contre 11 lors de sa première saison au PSG, avec 2 cartons rouges. Cet aspect là de son jeu doit être corrigé, Carlo n’a pas réussi à le faire changer peut être Lolo White qui sait ?

Il doit donc encore progresser sur plusieurs points mais Marco Verratti est dores et déjà un talent brut, un joueur hors norme pour qui on pourrait payer nos places au stade dix fois plus cher que le prix habituel. Il nous donne du plaisir et se fait plaisir lui aussi en jouant au football. On espère le voir évoluer encore et encore et devenir l’un des meilleurs si ce n’est le meilleur à son poste, ce petit bonhomme marquera sans doute l’histoire du football s’il n’est pas embêté par les blessures et s’il continue à être sérieux dans son travail. De la graine de ballon d’or ? Ah non il ne met pas 72 buts par saison donc ce n’est pas possible, c’est dommage.