0

Arrivé l’année dernière, le jeune défenseur central parisien n’en finit plus d’impressionner. Du haut de ses 21 ans, il s’impose comme le futur du Paris Saint Germain avec l’italien Marco Verratti.  Retour sur une énorme saison réalisée par le petit Marcos.

Négligé, comme le vol d’une Vespa

Marquinhos (PSG)

L’été dernier a été compliqué pour le jeune parisien avec l’arrivée presque incompréhensible de David Luiz alors que l’on pensait que Marquinhos prendrait enfin une place de titulaire dans cette défense parisienne après le départ du « Tank » Alex. La gestion de ce dossier par le club parisien n’était pas la meilleure. En effet, acheter un défenseur si cher dont le club n’avait sans doute pas besoin et le mettre dans les pattes d’un espoir acheté lui-même  au prix fort un an auparavant, pour remplacer un Alex vieillissant n’était sans doute pas une grosse preuve de confiance de la part du club.

S’en sont suivies des  rumeurs de transferts l’envoyant à Barcelone, une fausse interview de la radio RAC1 questionnant un autre « Marcos » qui disait qu’il rêvait du club catalan.  Mais il n’en sera rien, le vrai Marcos restera au PSG. Dans la hiérarchie des défenseurs centraux parisiens, Marquinhos était derrière David Luiz et Thiago Silva. Mais qu’avait-il à envier au premier ? Le prix de son transfert sans doute ! Malgré de bonnes prestations le coach Laurent Blanc finit par le mettre sur le banc. Mais c’était sans compter sur la force mentale du brésilien.

 Marquinhos, l’invincible

185484

Avec les multiples blessures de Thiago Silva ou celles moins fréquentes de David Luiz, Marquinhos a fini par jouer énormément de matchs cette saison. Des matchs où il aura été irréprochable, faisant oublier le défenseur qu’il remplaçait. Ne disposant pas d’un énorme gabarit pour un défenseur, il compense ce manque là par une capacité d’anticipation très aboutie. Techniquement, il se rapproche d’un Thiago Silva, capable de relancer très proprement. C’est sans conteste un plus pour cette équipe qui mise sur la maitrise du ballon.  Par ailleurs, Marquinhos est un défenseur très propre, auteur de seulement 11 fautes en 25 matchs cette saison, s’approchant encore une fois de Thiago Silva, auteur lui de seulement trois fautes sur l’année 2015 ! On se souviendra sans doute encore longtemps de son match au Parc des Princes face au FC Barcelone lors des phases de poules où il a été énorme et nous avait gratifié d’un monstrueux bloc suivi d’une réaction façon NBA. « BLOCK BY MARQUINHOS, NOT IN MY HOUSE »

Marquinhos est incontestablement le meilleur défenseur parisien de la saison après Thiago Silva. Il est certes meilleur au poste de défenseur central mais au vue des blessures de Serge Aurier et de la mauvaise saison de Van Der Wiel il a du également évoluer au poste de latéral droit à plusieurs reprises. Cinq fois titularisé à ce poste au cours de l’année, il a su apporter sa solidité et sa rigueur défensive au point de devenir une alternative non négligeable aux deux joueurs précédemment cités. Lors du match retour contre Chelsea, c’est à ce poste d’arrière droit qu’il a été impériale, et ce face à un Eden Hazard très remuant. Cette polyvalence a quelques peu arrangé le coach parisien qui n’était plus obligé de systématiquement choisir entre les trois centraux brésiliens. Ceci-dit, dès qu’il trancher entre ceux-ci, c’est toujours Marquinhos qui en faisait les frais.

34, comme le nombre de matchs que Marquinhos a joué avec le PSG sans perdre. On se souvient de Juan Pablo Sorin qui n’a jamais connu la défaite sous les couleurs rouges et bleues en 26 matchs. Mais le record était jusque là détenu par Mister Georges Weah avec 33 matchs sans défaites. Marquinhos est donc devenu le recordman de matchs sans défaite avec le club. Un porte bonheur pour le PSG donc, mais celà n’est pas seulement dû à la chance mais surtout à son talent de footballeur.

Sa très bonne saison aura été récompensée par sa nomination aux cotés de Nabil Fekir, Anthony Martial et Morgan Sanson au trophée de meilleur espoir. Un trophée qu’il n’a malheureusement pas eu la chance de remporter mais la nomination témoigne tout de même de sa belle saison. Marquinhos est sans doute un futur très grand à son poste et tout fan du club parisien ne peut qu’espérern que le PSG le gardera le plus longtemps possible. Il semble loin le temps où les « supporters » parisiens se plaignaient et demandaient le retour de Mamadou Sakho après son premier match contre l’Olympiakos (après six mois sans compétition).

Validé par tous les Kop(p)

FullSizeRender-4

Au delà de ses qualités footballistiques, Marquinhos est aussi aimé en dehors du terrain. En effet il dispose d’un très grand capital sympathie et avec son ami Lucas il ne cesse de faire rire supporters et observateurs.

Notamment par des vidéos sur le site du club en répétant « J’suis un beaugosse », des vidéos où il danse ou embête ses partenaires etc.  Son français presque parfait pour un étranger force l’admiration, il s’implique aussi beaucoup dans les œuvres et actions de la « Fondation PSG ». Sans oublier le fameux « Champions mon frère » la phrase préférée de Lucas qu’il ne cesse de répéter avec lui. Un très bon joueur, sympa et gentil par dessus le marché,  Marquinhos n’est au final qu’un jeune  de notre âge content d’avoir réussi dans le football, qui se fait plaisir et nous fait plaisir aussi par la même occasion. On ne lui souhaite que le meilleur dans sa vie et sa future carrière.

Titi