0

Ultimo Diez a eu le plaisir d’interviewer Almamy Touré, jeune latéral droit de l’AS Monaco. Un parcours qui commence en banlieue parisienne avant d’arriver dans le monde professionnel, comme tant de joueurs de Ligue 1.

Parle-nous de ton parcours, comment es-tu arrivé à l’AS Monaco ?

J’ai commencé le foot a Stains en poussin, où je suis resté une année, puis mon frère m’a amené au Bourget et je suis resté cinq ans là-bas avant de rejoindre Monaco en 2010. Pour signer à Monaco, il y avait un recruteur de l’ASM sur Paris qui me suivait depuis un an, qui a suivi ma progression, ils m’ont ensuite fait partir à Monaco pour un petit stage de quelques jours et au final j’ai signé en faveur de Monaco pour trois saisons.

Quel est ton poste de formation ?

À Monaco j’ai été formé en tant que défenseur central.

Décris-nous ton jeu ?

Je suis un joueur plutôt calme, je cours assez vite, je défend plutôt bien mais il faut que je progresse offensivement car je joue aussi latéral maintenant.

Comment vois-tu le poste d’arrière droit dans le foot d’aujourd’hui ?

Dans le foot d’aujourd’hui le poste de latéral droit est très important car le latéral peut apporter tant défensivement qu’offensivement donc ça compte énormément.

En tant qu’arrière droit, on dit souvent que c’est le moins doué qui joue à ce poste, est-ce vrai?

Non je ne pense pas que ce soit le moins doué qui joue à ce poste, je pense que le moins doué jouera dans l’axe ou gardien.

En tant qu’arrière droit, est ce que tu cautionnes le fait qu’un entraineur demande au milieu offensif droit de ne pas défendre et de laisser son collègue de derrière se coltiner par moment 2 adversaires (phase de 2 vs 1)?

Non, pour moi un coach ne peut pas demander de telles choses à un milieu offensif car dans le football d’aujourd’hui les équipes sont très fortes techniquement : donc si le latéral est toujours seul face à plusieurs adversaires, il aura bien trop de mal à s’en sortir efficacement.

T’as pas l’impression qu’il y a une baisse globale du niveau des arrières droits?

Non, je n’ai pas eu cette impression.

Quel est ton modèle à ton poste ?

En défense centrale c’est Ramos pour l’agressivité, Thiago Silva pour la propreté. En latéral droit c’est Dani Alves.

f5b3c

Quand tu apprends que tu seras titulaire à l’Emirates pour un 8 ème de finale de Ligue des champions, quelle est ta première réaction ?

Quand je l’ai appris d’abord c’était un peu de pression et d’appréhension. Ensuite c’était l’excitation car on parle d’une grande équipe avec un magnifique stade, auquel il faut ajouter la pression de la Ligue des Champions mais plus le match se rapprochait plus j’étais concentré.

Pas trop impressionnant Alexis Sanchez ?

Si, il est vraiment impressionnant car il a une facilité et une rapidité d’exécution incroyable, il est super vif. Moi je n’ai pas trop pensé à qui était en face et j’essayais de jouer sans pression.

Que penses-tu de Léo Jardim ?

C’est un bon coach, il est simple, il ne crie pas beaucoup sur le terrain, même si dans les vestiaires ça peut lui arriver de s’énerver quand il voit que l’équipe n’est pas dans le match.

Quel joueur t’as le plus impressionné depuis ton arrivée à Monaco ?

Il y en a plusieurs. Au début quand j’étais au centre de formation il y avait Nkoulou et récemment dans l’équipe pro il y a eu Berbatov et Toulalan qui m’ont particulièrement marqué.

IMG_4185

Quel adversaire t’as donné le plus de difficulté ?

C’est sans doute le PSG.

Dans quel système de jeu te régales-tu le plus ?

L’idéal est de jouer dans un 4-3-3.

Est-ce que y a des stades ou des ambiances de stades qui te passionnent au point de n’avoir qu’une envie : y jouer ?

Oui il y a le stade de Dortmund pour l’ambiance et le Camp Nou car je suis pour le Barça.

Ça fait quoi de côtoyer Carvalho, Toulalan, Raggi au quotidien? Ils te font partager leur expérience?

Côtoyer de tels joueur ça me permet d’apprendre de leur expérience, ils me donnent des conseils et j’ai une bonne relation avec eux.

On a tous des rêves de gosse, quel est le tien ?

Mon rêve de gosse c’est de gagner un jour la Ligue des Champions.

Pour finir, tu voudrais faire un five avec nous ?

Oui bien sûr, y’a pas de soucis ! Je suis toujours partant pour un five.

Encore merci à Almamy Touré de cette interview, on se reverra sur un terrain de five !

Tous propos recueillis pour Ultimo Diez, reproduction totale interdite, toute reproduction partielle doit contenir une source.