0

Ça y est,  le mercato est fini. Nous pouvons enfin parler de l’essentiel : le flow. En effet, après une première journée plutôt riche en analyse et en décorticage, il est temps de passer au deuxième acte, un acte qui aura le mérite d’égayer notre semaine.

Avec la trêve internationale, les joueurs pourront retailler leurs barbes, recevoir des nouveaux crampons ou travailler leur célébrations à l’entrainement. En attendant, ils ont essayés d’être au rendez-vous pour la dernière semaine d’Aout.

10 – Romelu Lukaku

619954542_B976295712Z.1_20150815224222_000_G65518RF8.2-0

Il a fait le buzz en Angleterre et sur Twitter car il a fusillé une dame en tribune avec puissance. Mais sa réaction fut priceless, il est allé s’excuser dans la foulée en offrant son pull d’entrainement. Le Flow c’est aussi ça, les réactions hors terrain. Et on applaudi de tels gestes. La magie du football Jean-Michel.

9 –  Karim Ait-Fana

1363_Ait-Fana-1

Parce qu’on pense à lui quand on voit autant de joueurs sans aucune technique et sans personnalité. Il y a du Ait-Fana chez Boufal, il y a du Ait-Fana chez Ben Arfa. Chaque geste technique nous refait penser que lui n’a pas de club et il mérite le haut gratin. Dire que certains clubs du haut de tableau se tapent des joueurs de couloirs plus que limite. Courage Karim, ton flow trouvera preneur.

8 – Alvaro Negredo

negrrredo

Une balle piquée mardi que n’aurait pas renié el Burrito Ortega, une volée samedi et toujours cette impression que s’il n’avait pas été joueur de foot, il aurait été la doublure identique de Sylar dans Heroes tant il lui ressemble. La barbe est parfaitement travaillée . Comme ses frappes du gauche en somme.

7 – Lorenzo Insigne 

INSIII

Toujours chaussettes basses, il a délaissé son dégradé pour une coupe rasé de près qui nous rappelle Cannavaro, Di Biagio ou Conte (oh wait?). En plus d’être décisif, Insigne donne du flow à la seule équipe d’Italie qui n’en a pas. Donne lui le brassard Sarri, il pourra enfin lutter pour l’Ultimo Flow, pas avant.

6 – Fernando Llorente

485950548

À joué son premier match sous ses nouvelles couleurs. Il a contribué pleinement à la remontée du flow en Espagne. Moins de volume qu’à son départ de Bilbao, mais plus d’assurance dans sa démarche. L’Italie l’a libéré au niveau du flow, il aura enfin la reconnaissance qu’il mérite.

5 – Kevin Trapp

TRA

Son adaptation au PSG se passe à merveille, en témoigne les instagrams des joueurs où il est PARTOUT. Ce week-end il a enfin eu une parade à faire et le résultat est accablant, sa coupe de cheveux n’a pas bougé d’un brin sur le moment. La concurrence continue à négliger son flow et manger des giga plats Français sur le banc de touche.

4 – Sparagna 

yan_0676

À joué 10 minutes: Le meilleur flow de L1 a encore eu droit à du temps de jeu et l’a utilisé parfaitement. Il rentre, première intervention, carton de jaune. Sauf que sa faute n’avait AUCUN FLOW MAIS ALORS AUCUN. Il s’est rattrapé en marquant avec la CFA. L’honneur est sauf.

3 – Stevan Jovetic

Generated by IJG JPEG Library

Quand Icardi ne joue pas, l’Inter peut compter sur le Monténégrin. Alors certes il ne dégage rien, mais c’est balle au pied que tout se passe. Toujours cette même vista et cette facilité à se créer des occasions. Un doublé et l’impression que ce numéro 10 lui a permis de retrouver toute sa force. Le Monténégrin va redevenir le phénomène qu’il est, et former le duo le plus Flowesque de la saison avec Mauro.

2 -Fernando Torres

485945464

 Cholo Simeone nous a pris de court en envoyant El Nino au Sanchez Pizjuan. Bien mal lui a pris. On avait presque oublié que c’était l’attaquant avec le plus de flow de toute la péninsule ibérique. Malgré son âge, il continue d’évoluer capillairement, devenant même une référence. En bon enfant du Calderon, il reste le porte étendard de l’Atléti, pendant que l’autre bon enfant « Matelassier » n’a aucune peine à vouloir signer au Real.

1 – Toto Muller

04904322-1024x759

Je crois qu’en 21 ans de vie au service du Hlelismo et 10 ans de football au quotidien, j’ai jamais vu ça. Ses célébrations à chaque but sont à montrer à tous les nouveaux jeunes joueurs. En permanence, il va directement remercier son compère ou alors il exulte avec rage et abnégation. Il dégage une hargne après chaque but marqué qui donne les frissons. Un style en complète non-adéquation avec l’époque actuelle. Les chaussettes sont basses, la coupe est négligée, et le franc-parlé est unique. Il incarne tout ce qu’on aime dans le Football. Certains parlent d’absence de Flow mais non, le Flow, c’est ça. C’est tout ce qu’on demande à un joueur.

Encouragement : Andy Delort 

483454200

Derrière Sparagna, il a sa carte à jouer. Il a le potentiel pour et fait le maximum pour y parvenir. Pas besoin de long discours, juste à suivre.

Avertissement : Mattia Destro

11914023_1172283882785867_6953003962129186627_n

Parce qu’un lobby autour de sa personne a été créé par des tierces personnes . Ayant aperçu la grandeur de ce « mouvement », je me suis penché sur le cas de Mattia « Enzo » Destro. Et le résultat est accablant, ce joueur ne possède pas la moindre once de flow. Nous avons pu constater que ce joueur avait opté pour un dégradé des plus sale et mal fait par dessus le marché . A croire qu’en Série A, on tolère de telles choses ? En 2000, on t’envoie en Série C2 pour un tel dégradé de merde. Heureusement qu’il joue dans un club historique. On lui pardonne.