0

Juste un an avant moi, Raphael Varane montant déjà en puissance avec le RC Lens, préparait son bac (qu’il obtiendra avec mention « Relance propre ») avant de rejoindre le plus grand club d’Europe … qui n’avait plus passé les 8èmes de finales depuis la volée de Zizou. Ce rapprochement est douloureux mais cela permet de mettre en lumière le Z, car c’est bien grâce à ce dernier que Rapha est dans la capitale espagnole à l’heure actuelle.

1381776129_extras_noticia_foton_7_1

Lors des deux premières saisons, la progression du jeunot, bien que déjà très à l’aise, est considérable. Au cours de l’exercice 2011-2012, il grattera quelques matchs dans lesquels il montrera les qualités qu’on lui connait : Anticipation, relance et défense propre. Mais c’est vraiment lors de la saison qui suit qu’il va se révéler aux yeux du monde entier, et plus particulièrement en deuxième partie de saison. Les prestations qu’il livre durant les Clasicos sont remarquables. Le coquin s’était même permis de museler Lionel Messi, et de planter deux buts contre l’ennemi catalan. Et lorsqu’on réussit cela à 20 ans, on est immédiatement propulsé aux sommets. Varane est alors promis à un avenir radieux et tout laisse présager qu’il puisse régner sur le poste de défenseur central dans les années qui suivent.

Mais depuis, qu’en est-il ? Pendant la saison de la Decima, il est un peu moins en vue au profit de la paire Ramos-Pepe. Et lorsqu’on fait appel à lui, il commet quelques fois des erreurs qui nous mettent le doute. Son marquage mais surtout son agressivité sur l’homme laissent parfois à désirer, or ce sont deux choses primordiales à ce poste. Pour son âge, Varane est doté d’une sérénité incroyable certes, mais cela ne semble pas suffisant pour franchir le ou les derniers paliers afin de faire partie du gratin. Bien sur ces défauts ne l’empêchent et ne l’empêcheront pas de fournir des prestations de grande classe, en atteste sa finale de LDC durant laquelle sa sérénité et la propreté de chaque geste ont vraiment pris le dessus sur ce qui pouvait lui nuire. En revanche ce n’est pas toujours le cas : lorsque l’Allemagne élimine la France en Coupe du monde, c’est lui qui est au marquage de Hummels. On en revient au même problème.

tumblr_inline_ndlhhqdxWX1rgu0x7

C’est un défenseur très intelligent dans un corps d’athlète monstre pour qui la pression ne semble pas vraiment être un problème. Mais derrière cette carapace aux pecs énormes et secs, se cache un homme tout gentil qui «s’enjaille» sur du Booba avec son «poto» Karim. Tellement gentil que ça se ressent derrière chaque tweet ou post publié sur internet, donnant naissance au mouvement #TweetCommeVarane initié par le fameux @LeKouss .

Et cela peut nous confirmer cette manque de hargne, de grinta qu’il manque au numéro 2 madrilène qui l’empêche de tutoyer les sommets. On peut s’interroger quant aux conditions dans lesquelles il est : c’est un crack de même pas 23 ans pouvant avoir sa place de titulaire dans à peu près n’importe quelle grosse écurie, mais qui au Real est relégué au poste de joker de luxe (et pas injustement sachant les titulaires). Du moins pour l’instant. En plus de cela, il n’est pas non plus épargné par les blessures, et lorsque c’est récurent, ça devient forcément un rempart au progrès. Car oui Varane n’a au final pas vraiment progressé ces dernières années. La question est de savoir s’il serait capable de combler ses lacunes s’il était dans de meilleures conditions. Quoi qu’il en soit, nul doute que son futur au Real s’écrira en tant que titulaire s’il y reste. De toute manière il n’est pas question de départ, ni du côté du club, ni de celui du joueur, et bien que la carrière de Varane ait commencé il y’a déja cinq ans, les saisons qu’il lui reste au haut niveau se comptent sur les doigts de plusieurs mains.

__________________________________________________________________

Pour le plaisir :

Majd