0

Notre histoire débute un mercredi. Toute l’équipe d’Ultimo Diez (sauf un) était dans ses locaux, en pleine session quotidienne de brainstorming. Les idées s’échangeaient librement et entre deux débats sur les contours de Benjamin Mendy, un bruit se mit à résonner. Bip-bop-bip-buuuuup.

Stupéfaits, nous nous sommes mis à croire qu’un intrus avait infiltré les bureaux d’Ultimo Diez. Nous avons donc demandé à @Maitre_Youda d’aller voir ce qu’il en est pendant que @Tiinho_Mendes snappait la salle de réunion en s’exclamant « IN-FIL-TRA-TIIOON C’EST TER-RIBLE ULTIMO DIEZ MON GARS »

Il était possible d’entendre les dents de chaque diezista grincer à l’unisson pendant de longues secondes avant de voir @Maitre_Youda revenir sain et sauf.. avec… une mystérieuse feuille dans la main….

« Qu’est-ce ?! » s’écria @RayanDeuxFois.

@Maitre_Youda décolla délicatement ses yeux de la feuille en tremblotant avant de répondre : « C’est.. c’est un fax… »

Une fois n’est pas coutume, nous étions tous encore une fois stupéfaits. Après tout, la moyenne d’âge des rédacteurs étant de 18 ans et 267 jours nous n’étions pas habitué à ce genre de technologie. Cependant la peur était de courte durée. Le Fax était de bonne augure. L’expéditeur était @SAbdelhamid et il nous offrait trois places pour la soirée des 20 ans de Pro Evolution Soccer.

« Terrible » avons-nous réagit en choeur.

Désormais, il fallait désigner les trois diezistas qui iraient représenter Ultimo Diez sur place. Un concours de circonstances fit que les heureux élus étaient @NeysaLePoulpe, @zoninoz et @Tiinho_Mendes.

Arrivé au point de rendez-vous et après avoir attendu @NeysaLePoulpe qui s’est efforcé d’alimenter un certain stéréotype en arrivant 15 minutes en retard, nous étions obligé de faire la queue.

« Eh comment ça on fait la queue là, faut leur dire on est Ultimo Diez » s’exclama @NeysaLePoulpe.

« Justement » répondit @zoninoz.

« Terrible » ajouta @Tiinho_Mendes.

Nous étions dans l’obligation de prendre notre mal en patience. Dans la file d’attente, nous commencions à discuter du nom que nous devrions dire à l’entrée.

Dire que nous sommes sur la liste de @SAbdelhamid ou dire que nous sommes Ultimo_Diez. La deuxième possibilité ne ravissait pas @zoninoz qui avait trop peur que la gadji de l’accueil lui brise le coeur en répondant « Ultimo qui ? ».

Et pourtant, c’est cette seconde possibilité qui était la bonne. « Ah si voilà ! Ultimo Diez c’est bon, VIP en plus, oubliez pas vos braclets » s’exclama la gadji de l’accueil.

« Terrible » répondit @Tiinho_Mendes.

Une fois entrés, nous nous dirigeâmes vers la première console que nous vîmes. Premier match : l’OM de @NeysaLePoulpe (avec Payet, Gignac, Ayew..) contre l’AS Roma de @zoninoz. Score sans appel. 4-3 pour la Roma. 12064060_1188438594503729_1926622325_n

@Tiinho_Mendes entre en jeu. Paris contre Rome. Encore une fois, la Roma de @zoninoz est bien trop puissante, victoire 3-2.

Ne sachant plus trop quoi faire, nous décidâmes de faire un tour avant d’apercevoir que c’était une salle de deux étages, et sommes donc allés en haut.

Une fois les escaliers montés, on comprend que cette partie supérieure est un carré (enfin plutôt un L) VIP. De loin, on aperçoit notamment Darren Tulett. On vient à se demander si nos bracelets nous permettent d’y accéder, mais par peur de se faire recaler nous avons décidé d’envoyer l’un de nous trois en guise de cobaye et avons réglé ça de la manière la plus virile possible : à pierre feuille ciseau.

@NeysaLePoulpe s’est déclaré exempt de cette partie sous prétexte qu’il avait déjà fait preuve d’audace auparavant. C’est donc un match à mort entre @zoninoz et @Tiinho_Mendes, qui sera gagné par ce dernier…

@zoninoz respire un grand coup, et fonce – le bracelet bien en évidence. C’est passé.

« Terrible » s’écria @Tiinho_Mendes.

12041667_1188438747837047_388880287_n (1)

Nous commençons rapidement à lister les personnalités assises à nos côtés : Darren Tulett, Grégoire Margotton, Footballogue, Le Woop, Ol Kainry, Mac Tyer ou encore Niska pour ne citer qu’eux.

Et encore plus important : le bar qui nous proposait à boire et à manger dans la gratuité la plus républicaine qu’il soit.

Pour revenir à la soirée, Konami avait notamment distribué 6 pièces de 20 (en PES Money) à chacun que l’on devait utiliser pour parier sur des matchs FIFA tels que Canardo contre Alban Ivanov.

A la fin, se déroulait une vente aux enchères avec les gains des paris. Une PS4 est notamment partie pour environ 1500 PES Money et un Samsung Galaxy S6 pour le double.

12030714_1188443827836539_1244262220_n


L’évènement était très bien organisé, on pouvait notamment jouer à toutes les éditions de Pro Evolution Soccer quelle que soit la console. Bien entendu, la star de la soirée était PES 2016 qui est d’ailleurs beaucoup plus épuré que son prédécesseur.

A quelques minutes de la fin, @zoninoz est allé défier @SAbdelhamid pour un Roma v Juve au sommet. Malheureusement tous les témoins ont oublié le score et il y a donc aucune preuve concrète du résultat final.