0

A l’heure où les jeux vidéos prennent une place de plus en plus importante dans notre monde, nous allons vous raconter une histoire. Une histoire dans laquelle un jeu vidéo peut vous permettre de découvrir un joueur et ensuite de l’aimer pour la seule et unique raison qu’il vous a fait kiffer dans un jeu vidéo.

En tant qu’amateur de football vous connaissez et aimez sans doute la saga Football Manager, une saga que vous avez sans doute saigné (ou que vous saignez toujours) comme des porcs lors de votre jeunesse.
Mettons nous donc le contexte pour que vous vous imprégniez entièrement de cette histoire. Dans ma tendre jeunesse je jouais donc activement à Football Manager. Grand supporter du PSG c’est logiquement que je décide de commencer une épopée avec mon club de toujours. A cette époque, il fallait sortir de la routine habituelle de mon club qui enchaînait les hauts et les bas. Un coup une saison où on se remet à espérer jouer l’Europe, un coup une saison où nous nous retrouvons dans le ventre mou. Football Manager, entre autres, me permettait de réaliser mes rêves d’enfant, aller chercher des grands titres avec le PSG.
Je commence avec un effectif qui semble plutôt correct sur le papier, au milieu de terrain j’ai la possibilité d’aligner un alléchant double pivot Mulumbu-Chantome ou un excellent « tridente » Mulumbu-Edouard Cissé-Clément. Sans parler des armes offensives Gallardo, Rothen, Cebola, Kalou, Amara Diané et le grand Pedro Miguel Pauleta. Non sans ambition, c’est le titre que je veux aller chercher. Je demande donc à mon recruteur de superviser quelques joueurs, une cassette arrive cependant à mon bureau, sur celle-ci des vidéos de match d’un certain Miguel Veloso.

Miguel-Veloso-Genoa-CFC-vs-AC-Cesena_2785993

Mais qui est-il ? A première vue pas grand-chose. Je ne le connais ni d’Adam ni d’Eve mais ses excellentes stats et sa polyvalence me frappent. Ni une ni deux je fais une offre pour le portugais qui rejoins mon club après d’âpres négociation entre offres pas assez élevées et propositions de montages financiers loufoques.

Miguel_Veloso

image[12]

Ce joueur est jusqu’aujourd’hui le joueur que j’ai le plus aimé dans cette saga Football Manager. Entre énormes matchs et saisons pleines. C’est presque de l’amour que j’ai ressenti pour ce joueur dont je ne connaissais pas l’existence avant cette partie.
Au vue de ses énormes prestations dans mon équipe parisienne je décidais de me renseigner sur le joueur mais dans la vie réelle cette fois-ci. Entre matchs du Sporting et de la sélection espoir portugaise je me retrouvais à regarder les matchs d’un joueur à cause d’une partie de Football Manager. Dingue non ? J’étais devenu un fan boy de ce joueur allant jusqu’à regarder quelques sombres compilations de ses plus beaux gestes et plus belles actions.

Gaucher, évoluant au poste de milieu défensif ou un peu plus haut il était l’un des grands espoirs de la sélection portugaise. Au Sporting il a évolué avec un certain Joao Moutinho avec qui il formait une excellente doublette. Sa patte gauche faisait souvent des dégâts, notamment sur CPDA ou il était vraiment très bon.

Supporter du PSG mais aussi de Manchester United, c’est avec des étoiles dans les yeux que je me mettais à espérer d’une possible signature du gaucher portugais à Manchester United. De nombreuses rumeurs sur un intérêt des Reds Devils revenaient avec insistance mais finalement rien.

Le joueur finit par atterrir au Genoa où je suivais non sans tristesse quelques uns de ses matchs. Avec un maillot sur lequel était écrit « Izi »… Un signe sans doute. Ce crack que m’avait vendu football Manager n’en était peut être pas un finalement. Quelques coups de génies me donnaient de l’espoir comme ses coups francs en sélection entre autres. Mais rien à faire, Miguel Veloso fera une carrière insignifiante, entre surpoids, coupes de merdes et mauvais choix.