0

« Ronaldo » réalisé par Anthony Wonke, produit par Asif Kapadia, le réalisateur des excellents biopic « Senna » et « Amy » avait tout pour faire de ce documentaire une réussite. Il était attendu, avec une communication se rapprochant d’un blockbuster hollywoodien mis en avant par un slogan simple : « ASTONISHING. DEFINITIVE. INTIMATE ». Il faut dire que tout ceci, il faudra l’oublier… Ou presque.

Le film connaît une sortie en Direct-to-Dvd qui avait de quoi inquiéter (malgré une avant-première en Angleterre sous des faux airs cannois). Ce type de distribution, pour rappel, est généralement destiné aux films qui qualitativement n’ont rien de bon cinématographiquement. En arrive t-on à tirer une telle conclusion sur ce film ? Non, il n’est pas aussi mauvais que ces types de films-là, mais il en arrive presque à justifier la hauteur de notre déception après visionnage.

Nous ne sommes pas surpris que CR7 se décrive comme une personne loin d’être humble. Nous le savions déjà, il n’y avait pas besoin de le préciser. Le film, lui, est à la hauteur de son égo : boulimique de contemplation narcissique. Sur ce point, le biopic est respecté et correspond complètement pendant 1h42 à l’image qu’il reflétait déjà.

Plus un film familial qu’un film sportif

Image1 (1)

Cette volonté en terme de structure narrative de se mettre en avant comme un père modèle avec son fils, la présence d’une famille incroyable autour de lui et des amis tout aussi géniaux propose un chantage affectif et émotionnel au spectateur. Tout est trop beau, tout est trop lisse, Ronaldo est monsieur parfait. Dans un tel biopic, il est difficile d’y voir quelque chose de très naturel, tout est beaucoup trop mécanique. Tout est fait pour arriver à des encensements, telle une jubilation. Il est vrai que les scènes avec Ronaldo Jr. sont touchantes mais qu’en est-il des scènes d’entraînements, le voir se faire mal, encaisser les coups, ceci aurait peut-être été beaucoup plus valorisant et plus intéressant. Nous sommes là pour voir ça, les sacrifices qui ont fait de lui ce champion incontestable. Il n’en est rien.

Il y’a cela dit du vrai, et pas forcément que du mécanisme avec des images tirées des VHS de la famille Ronaldo lorsqu’il était plus jeune en apprenant des secrets familiaux : son père était alcoolique, ce qui a grandement affecté la force mentale de Cristiano. Ces allers-retours provoquent forcément un certain émoi à ce moment-là expliquant peut-être la façon de vivre de CR7 : être entouré très souvent par ses amis pour ne plus ressentir le manque de la figure paternelle.

La grande déception résonne dans les coulisses de son club au Real Madrid : à oublier puisque la caméra ne s’y trouvera pas. Un comble. Quelques buts et gestes techniques placés en fonction de l’intensité dramatique qui au final, n’apporte rien (et oui, YouTube est fait pour ça si on veut revoir ses plus beaux gestes).

Le propos du film ne s’intéresse qu’en grande globalité à son cercle familial,  lié à son langage visuel intimiste, qui pour le coup est très réussi pour un documentaire. Comme vous pouvez le voir dans ces screenshots, le documentaire propose une réalisation assez soignée loin des standards habituels. Finie la caméra-portée, place à un cadrage des plus classieux.

Image7 (1)

Pour les fans de Ronaldo, c’est bien, pour les amateurs de foot, vous pouvez passer votre chemin. Je vous conseillerais beaucoup plus un autre documentaire à son sujet intitulé The Story So Far, qui retrace de manière un peu plus conventionnelle des reportages la carrière de CR7, qui complètera bien mieux les informations que vous souhaiteriez avoir en main.

Je ne garderai personnellement pas un souvenir impérissable de ce film, qui se laisse toutefois regarder sans trop de problèmes car les pics d’émotions forcées ne peuvent pas forcément laisser de marbre.

FICHE TECHNIQUE

Titre : Ronaldo

NOTE : 2,5/5

Réalisation : Anthony Wonke

Production : James Gay-ReesAsif KapadiaPaul Martin

Sociétés de production : Universal Studios (Universal Pictures), On The Corner Films, We Came We Saw We Conquered Studios, MediaPro Ronaldo.

Société de distribution : Universal Studios (Universal Pictures)

Langue originale : anglais

Genre : DocumentaireFilm biographique

Dates de sorties: 9 novembre 2015 (monde)

@KhamsophaProd