0

Voici le second épisode de la chronique sur Ultimo Diez intitulée « Intérieur Coach ». Chronique dans laquelle seront mis en avant des entraîneurs d’équipes amateurs, que ce soit en district ou à des niveaux bien plus élevés. Aujourd’hui nous avons la chance d’avoir en interview le génial Romain (@Romain1899_ sur twitter), coach des U9 du Club Athletic Gombertois (Marseille)

Ultimo Diez : Depuis quand coaches-tu ?

Romain : Je coach depuis que j’ai 17 ans, avant ça je ne faisais que de la « manœuvre » depuis que j’ai 15 ans.

U10 : Qu’est ce qui t’as amené à coacher ?

R : Avant de me consacrer uniquement à mes joueurs, moi même je jouais et j’ai toujours été très directif sur le terrain. Sans cesse je cherchais à replacer, recadrer les joueurs, j’ai toujours eu cette envie de diriger une équipe. L’occasion s’est présentée assez facilement, en dehors de mes heures d’école j’étais sur le terrain le mercredi après midi rien que pour regarder et il se trouve qu’un jour, l’entraineur des U7 en place était absent, moi présent j’ai du effectuer un remplacement express. Ça m’avais vraiment plu, et depuis ce jour je ne m’en suis jamais lassé !

IMG_9257

U10 : T’inspires-tu d’un entraineur en particulier ?

R : Je pense que ceux qui me connaissent ou qui me suivent ne seront pas étonné de la réponse, mais je m’inspire énormément de Marcelo Bielsa, clairement. Je m’inspire de lui pour parler à mes joueurs, pour préparer des exercices, en particulier le travail de répétition d’un geste. Je fais énormément répéter un geste technique ou une situation de match à mes minots, que ce soit un tir, une passe, ou encore un centre, une situation en supériorité numérique ou en infériorité. La répétition est vitale à la progression d’un joueur, de n’importe quel âge d’ailleurs.

U10 : As-tu passé des certifications/concours/formations pour coacher ? Si oui lesquelles ?

R : Je n’ai pas encore passé de certifications mais j’ai suivi bon nombre de formations, j’ai effectué les modules U9, U11, U17, U19 et Sénior.

8453214_IMG_0109.jpg

U10 : Comment appliques-tu les méthodes que l’on t’a apprises sur le terrain ?

R: Ces formations sont vraiment intéressantes, elles servent énormément à structurer un entraînement. Motricité – Exercice – Jeu  – Situation de match. La motricité sert à répéter un geste athlétique, l’exercice sert à répéter un geste technique, le jeu représente une situation ou deux équipes à égalité numérique s’affrontent avec un ballon, une seule et unique règle et un but commun, et une situation de match sert à faire répéter une action réeelle de match que l’on juge défaillante. Tous ces procédés de jeu se doivent d’être unis autour d’un seul thème de séance. Quand on a compris cela, beaucoup de chose s’éclairent, la séance est efficace, précise et claire, mais rien n’empêche le coach d’apporter une certaine patte personnelle à sa séance.

U10 : À combien vous jouez sur le terrain ? Quel est ton schéma type ? Quel jeu essaies-tu de développer ?

R: On joue à 5 contre 5. Mais je ne sais pas si à cet âge on peut parler de schéma : j’essaye plutôt de sensibiliser le joueur à un rôle précis et à un poste.

Je joue donc avec un gardien auquel je lui ordonne de jouer au maximum avec le pied, un défenseur central qui se doit de couvrir tout le monde, de relancer propre avec interdiction de balancer fort devant, deux ailiers qui font le travail défensif et offensif, qui ont pour mission de s’adapter à la situation de l’instant, quand on a le ballon ils doivent immédiatement proposer la solution en mangeant la ligne de touche, ensuite provoquer et finir l’action soit par un tir au but soit par un centre. Enfin, je joue avec un attaquant de pointe, qui lui se doit de proposer sans cesse des solution dans l’intervalle (notion très importante à inculquer dès le plus jeune âge).

U10 : Comment attribues-tu un poste à un jeune garçon ? Selon quels critères ?

R: J’essaye de les rendre un maximum polyvalent. Après, certain joueurs ont vraiment des profils typiques à un poste précis. Les critères sont assez simples à cet âge : vitesse, agilité, puissance…

U10 : Ce n’est pas difficile de coacher de si jeunes enfants ?

R: Non, ce qui est difficile c’est plutôt le fait que j’ai juste 10 ans de plus qu’eux. Pour cela, je dois faire un travail sur moi même à chaque fois que j’ai de nouveaux joueurs. Les première séances, je suis froid avec eux, je ne rigole pas, je ne leur parle pas beaucoup et leur explique que je ne suis ni leur collègue, ni leur grand frère. Cela permet de mettre une barrère immédiatement et pour ma part ça marche super bien.

U10 : Sont-ils à l’écoute ?

R: Oui, je n’ai pas à me plaindre sur ce plan là.

U10 : Quelles qualités un joueur débutant le football doit il développer en premier ?

R: Je suis persuadé qu’un joueur débutant doit développer l’aspect technique. Tout ce qui est physique ou même tactique, ça vient après, c’est important de ne pas brûler les étapes.

8453160_IMG_0112.jpg (1)

U10 : Comment prépares-tu tes entrainements ?

R: Je me base sur ce que j’ai expliquer sur la question des formations, je choisi un thème, et j’organise ma séance autour de ce thème.

U10 : Quel travail physique donnes t-on à un joueur de 9 ans ? A quelle fréquence ? Quels types d’exercices ?

R: Aucun, uniquement de la motricité. Le travail physique à cet âge sert à rien puisqu’aucun petit de 9 ans n’est formé musculairement.

U10 : As-tu déjà commencé à leur apprendre des choses sur la tactique, le placement etc… ?

R: Bien évidemment, cela se fait par étape mais il faut commencer tôt. Le piège c’est de rester trop grippé à l’aspect tactique du terrain à 5 puisque celui là n’est que temporaire. Je travaille cet aspect tactique dans son ensemble, avec des principes de bases : Que faire quand on a le ballon, que faire quand on le perd, comment gérer une phase de transition défensive ou offensive, comme effectuer un marquage etc. Je pose ces questions et ensuite je leur demande ce que je veux, c’est à dire un pressing quand on a pas le ballon sans se jeter, replacement immédiat à la perte, projection vers l’avant à la récupération etc.

U10 : Comment se passe l’organisation des plateaux (matches le samedi) ?

R: Je donne rendez-vous à 9 heures du matin, les minots arrivent, le délégué prépare les rencontres, quand il finit il nous appelle au milieu du terrain et ensuite nous avons 5 matchs à effectuer contre les clubs de la même zone que nous : Marseille Nord.

U10 : Est-ce qu’on voit déjà des joueurs sortir du lot à cet âge ? Cela t’es déjà arrivé ? Comment l’as-tu géré ?

R: Ça me rappelle quelque chose. Un jour à un entrainement un papa vient me voir et me dit « Oh entre nous, pourquoi tu fais sortir mon fils, on le sait que c’est le meilleur » un truc du genre, dans le fond c’était vrai il était doué, mais je lui ai clairement répondu qu’il pouvait prendre son fils et le mettre au Burel (très bon club de Marseille pour les jeunes) et qu’il finirait en équipe 18. Il s’est vexé et il est vraiment parti au Burel. Un an après je le croise dans un tournoi, alors je me suis trompé il était en équipe 4 … Le danger avec tout ça, c’est qu’ils se montent vite la tête.

8453088_IMG_0111.jpg (1)

U10 : Qu’est ce que tu essayes d’inculquer à tes petits ?

R: Le goût de l’effort, je veux que tous mes joueurs courent sur le terrain. Bielsa disait qu’il n’existait aucune raison pour ne pas courir sur un terrain, l’effort est non négociable, a contrario de la capacité technique où certain sont plus doués que d’autres naturellement.

U10 : Penses-tu que tes anciens coachs ont influencé ta façon d’entrainer ?

R: Non je ne pense pas.

U10 : Tu as déjà eu des problèmes avec des parents ?

R: Très peu tu sais, j’ai surtout des minots des quartiers nord à coacher, c’est souvent moi qui vais les chercher, qui les ramène donc les parents ne sont pas trop présents. Donc non je n’ai jamais eu de très gros problèmes avec les parents.

U10 : As-tu des objectifs personnels plus élevés ?

Oui comme dans tout, l’idéal serait de pouvoir vivre de ça : vivre de sa passion est pour moi une des meilleures situations. Entraîner une CFA, ce serait déjà très bien. Mais bon, le chemin est encore très très long,  je me concentre déjà sur mes prochaines certifications et le reste viendra tout seul. Actuellement, je prends énormément de plaisir à faire ce que je fais. Puis là mon seul objectif a très court terme c’est de remodeler les entrainement pour faire en sorte de les initier au terrain en largeur. Ma catégorie est l’année de transition entre le petit terrain et le terrain large, donc je les fais bosser différemment en deuxième partie de saison et ça marche plutôt bien : on arrive à titiller nos U11 !

Comme pour Bubu dans l’épisode précédent, on ne souhaite que de la réussite à Romain dans sa voie ! Nous souhaitons encore le remercier d’avoir pris le temps de nous parler de son expérience, pour une interview passionnante. N’hésitez pas à follow notre hôte sur twitter (@Romain1899_) ainsi que Ultimo Diez sur tous nos réseaux pour ne rien rater des prochains épisodes de cette chronique !

Tous propos recueillis en exclusivité par Ultimo Diez, reproduction totale interdite, reproduction partielle autorisée si mention de la source : Ultimo Diez.