3

Á l’aube d’une fin de saison riche en rebondissements et on l’espère en trophées, le PSG va devoir se soucier de son futur. Ce n’est un secret pour personne, le club de la capitale devra renouveler son effectif vieillissant à certains postes. Un renouvellement qui semble déjà entamé avec l’arrivée de Layvin Kurzawa l’été dernier pour suppléer l’excellent Maxwell. Mais qu’on ne s’y trompe pas, les sujets les plus épineux concernent Zlatan Ibrahimovic et Thiago Motta. C’est sur la succession de ce dernier que nous allons nous pencher dans ce papier. L’Italien est il vraiment remplaçable ? Si oui, par qui ?

L’ADN

Motta2

 

« L’ADN du PSG c’est Thiago Motta. » On se souvient tous bien sûr de cette phrase prononcée par Laurent Blanc pour parler du milieu de terrain Italien. Bien entendu, on ne peut qu’être d’accord avec lui tant Thiago Motta règne sur ce secteur de jeu par son aisance technique, son placement et évidemment  par ses passes rayonnantes. Il incarne parfaitement la philosophie et le style de jeu que veut imprimer Laurent Blanc à son équipe. Le PSG n’est pas le même selon qu’il joue avec ou sans Thiago Motta. Capable de donner le tempo à son équipe, de gérer les temps forts et temps faibles, ou encore de sécuriser sa défense. Néanmoins, il faut reconnaître que l’Italien ne réalise pas la meilleure saison de son épopée parisienne. Ses prestations sont en dents de scie, il perd plus de ballons qu’a l’accoutumée et semble parfois manquer de motivation et d’implication dans certains matchs.

Mais pouvons-nous imaginer un jour le milieu de terrain parisien sans lui ? Le problème c’est qu’il faudra que cela arrive un moment ou à un autre. La question est de savoir si le PSG aura préparé l’après Motta. Force est de constater que ce n’est pas du tout le cas pour le moment, le feuilleton auquel on a pu assister cet été entre le joueurs et le club en est sans doute la preuve. Thiago Motta réputé être un cadre de l’équipe parisienne ne s’est pas comporté comme tel. Ses revendications de départ et ses déclarations ont été pour la plupart incompréhensibles. Un cadre qui se disait lassé, peu considéré par la direction parisienne. Connaissant sa position de force, le club n’était pas préparé à l’éventualité d’un départ de son métronome.

Le feuilleton s’est finalement bien terminé pour les deux parties. Mais avec son attitude il a pris en otage le club parisien. Ce dernier, pour ne pas contrarier l’un de ses cadres, a finalement décidé de recruter un joueur comme Benjamin Stambouli. Non, l’ancien Montpelliérain n’est pas mauvais, mais ce recrutement n’est en aucun cas réalisé pour apporter une concurrence réelle et sérieuse à Thiago Motta. Et c’est ici que le problème de la succession intervient. Par cette décision, ou plutôt non décision, le PSG ne fait que repousser le problème à plus tard. Le club parisien n’est pas prêt à perdre Motta comme il ne l’est sans doute pas pour son géant suédois.

Qui pour le remplacer ?

Son remplaçant devra bien sûr coller à la philosophie et au style de jeu prôné par le club parisien. Nous vous épargnerons les pistes impossibles telles que Sergio Busquets qui pour beaucoup est le seul à pouvoir remplacer adéquatement Motta.

Marco Verratti, la solution interne.

img-marco-verratti-devant-cr7-1449938024_580_380_center_articles-213610

Il existe une solution qui conviendrait à certains (oui monsieur Conte c’est de vous que l’on parle) : Marco Verratti. Le sélectionneur italien fait évoluer Marco Verratti devant la défense en Nazionale, le mettant même en concurrence avec… Thiago Motta. Un poste de « Regista » (organisateur du jeu placé devant la défense) au sein duquel le hibou a pu évoluer quelques fois avec le PSG. Ses qualités techniques et de vision du jeu semblent être largement suffisantes pour y évoluer mais il ne sécurise pas assez sa défense et il est parfois trop aspiré par le ballon. Toujours est-il que pour certains, le futur de Verratti se trouve à ce poste. Il a encore le temps d’évoluer et pourquoi pas, devenir très bon à ce poste.

Granit Xhaka, l’Helvète indiscipliné.

7216574

Des rumeurs insistantes envoient le Suisse vers le club londonien d’Arsenal, mais rien  n’est officiel pour le moment. Le joueur a même démenti ces ragots récemment. Il pourrait être une solution très intéressante au remplacement de Motta. Evoluant devant la défense à Gladbach, il dispose de toutes les qualités nécessaires à ce poste et collerait parfaitement au jeu parisien. Il dispose d’une bonne science du placement et il est efficace dans les duels. Sa qualité de passe est également très bonne, que ce soit dans le jeu court ou dans le jeu long. Autre point positif, sa faculté à frapper de loin, alternative finalement peu utilisée dans le jeu du PSG. Granit n’est pas le plus rapide des milieux de terrain mais qu’il se rassure, ce n’est pas la qualité première attendue à ce poste. Déjà capitaine de Gladbach à un si jeune âge, le joueur est une forte tête et sait prendre ses responsabilités quand il le faut. En revanche, son manque de discipline lui fait trop souvent défaut.

Jorginho, italo-brésilen comme l’autre.

jorginho-napoli-aprile-2015-ifa

Il est l’un des pions essentiel du Napoli de Maurizio Sarri. Positionné en tant que pointe basse du milieu à trois derrière Allan et Hamsik, il se régale. Toujours bien placé pour couper les trajectoires, très bon dans l’utilisation du ballon, Jorginho n’en perd quasiment aucun. Près de 91% de passes réussies pour l’italo-brésilien, ça ne vous rappelle personne ? Qui plus est, ses passes ne sont pas des ballons simples. Il prend des risques, joue vers l’avant et essaye de trouver des solutions ce qui donne encore plus d’impact à ce chiffre. C’est un joueur très classe, fin techniquement, mais aussi capable de récupérer les ballons. Autant d’atouts qui feraient de lui un très bon successeur à Thiago Motta. Récemment sélectionné en Squadra Azzura par Antonio Conte, il montre petit à petit le bout de son nez.

Toni Kroos, Deutsche Qualität.

maxresdefault (2)

Au vu de sa saison au Real et le mal qu’il a eu au poste de sentinelle, il est possible que nous ayons besoin de vous convaincre que Toni Kroos peut effectivement y être très bon. Malgré ses difficultés, force est de constater que Kroos possède des qualités qui lui permettraient de s’imposer aisément à ce poste dans une équipe moins déséquilibrée et mieux structurée tactiquement que le Real Madrid. Ses qualités avec le ballon ne sont pas à démontrer. Une qualité de passe hors norme, une excellente vision de jeu et un sang froid au dessus de la moyenne pour prendre les bonnes décisions. Kroos organise le jeu, il est à l’élaboration et à la construction des actions et fait très bien le lien entre les lignes. Dans une équipe comme le PSG qui a le ballon dans 90% de ses matchs, il pourrait donc se plaire totalement. Mais à ce poste la, les qualités défensives sont aussi importantes et c’est là que des doutes subsistent. Niveau pressing, pas de problèmes, Toni sait y faire. Mais sécuriser sa défense, couvrir ses coéquipiers et colmater les brèches cela semble plus difficile pour le 10 de formation. Cependant, dans une équipe aussi équilibrée que le PSG il se retrouverait probablement moins dans cette situation et serait de ce fait plus à l’aise dans ce rôle.

Tant de solutions qui pourraient être de très bonnes alternatives à l’ancien Thiago Motta, plus proche de la fin de l’aventure parisienne qu’autre chose. De nombreuses autres pistes pourraient être prises en compte, comme celle de Lassana Diarra par exemple, auteur d’une excellente saison avec l’OM. La succession de Motta est un casse tête pour les dirigeants Parisiens qui n’ont fait que conforter Motta dans sa position de titulaire sans le soumettre à une réelle concurrence. Espérons que cela change et qu’ils trouveront le joueur idéal pour remplacer l’italo-brésilien. Quant à vous, quelles sont vos propositions pour remplacer Motta ?