0

4, comme le nombre de journées avant que la Bundesliga ne rende son verdict. La 53e édition du championnat touche bientôt à sa fin, et encore une fois les surprises devraient être au rendez-vous. Alors vous allez, certes, me dire que le Meisterschale va encore aller à Munich, que la seconde place est d’ores et déjà dans les mains du Borussia Dortmund, mais ailleurs rien n’est fait, comme toujours. Tout va se jouer dans un mouchoir de poche pour le plus grand plaisir des amoureux de Bundesliga.

Personne n’a vraiment envie des voyages exotiques offerts par l’Europa League

Les deux premières places, significatives de qualification directe en Ligue des Champions étant attribuées depuis un bon moment déjà aux deux monstres que sont le Bayern Munich et le Borussia Dortmund, l’intérêt réside dans la course pour la troisième, permettant aussi d’accéder directement à la prestigieuse compétition, comme pour la 4e qui elle, est significative de barrages (le meilleur des cadeaux empoisonnés).

Justement, si la troisième marche du podium a longtemps été occupée par le Hertha Berlin auteur d’une saison haute en couleur, le Bayer Leverkusen a repris les devants depuis peu. Les hommes de Rodger Schmidt se sont relevés de leur petite crise hivernale et sans faire de bruit, ils sont venus s’installer sur le podium en profitant des faux pas de Die Alte Dame. Preuve en est ce week-end, lors de la 30e journée avec la victoire de Leverkusen 3-0 face à Frankfurt, tandis que que le club de la capitale s’inclinait face à Hoffenheim. Le visage du podium se forme doucement donc, mais attention à ne pas trébucher ce samedi face à Schalke pour le premier ou au Bayern pour le second. Car la rencontre entre le Bayer Leverkusen et le Hertha Berlin qui arrive à la 32e journée pourrait peut-être tout relancer. Au même titre que le voyage à Gladbach pour le Werkself le week-end suivant pouvant permettre au Bayer d’assurer sa troisième place. Enfin, le déplacement à Mainz du Hertha lors de l’ultime journée pourrait être d’une importance capitale si l’une des formations fait un faux pas d’ici là.

Pour ce qui est de la 4e place, il faut faire entrer d’autres noms dans la danse : Mainz, M’Gladbach et Schalke 04. Pourtant, personne ne semble vouloir de cette place lorsque l’on regarde le classement ainsi que les derniers résultats de ces équipes… Mais c’est peut-être normal quand on sait à quel point un barrage de Ligue des Champions peut faire mal. Ainsi, seulement 4 points séparent Gladbach, Mainz et Schalke du Hertha de Pal Dardai qui traverse mauvaise passe au pire moment de la saison.  En tout cas, s’ils veulent aller chercher cette quatrième place, les poursuivants du club de la capitale devront espérer que ce dernier s’écroule totalement pendant qu’eux feront un sans faute.

D’abord pour ce qui est de Gladbach, il faudra venir à bout d’Hoffenheim qui se soigne, puis se déplacer à Munich pour espérer vaincre une énième fois les troupes de Guardiola, enchaîner sur une réception de Leverkusen et enfin finir à Darmstadt. Ce ne sera pas facile pour les hommes de Schubert qui sont extrêmement inconstants ces dernières semaines, alternant coups de génie et défaillance face à plusieurs adversaires de taille.

Du côté de Mainz – l’une des belles surprises de la saison également – la séduisante équipe de Martin Schmidt va devoir faire le travail face à Frankfurt, Hamburg à la maison, Stuttgart et enfin le Hertha. Ce match lors de la dernière journée pourrait alors devenir une finale dans la lutte pour l’Europe selon le parcours des deux équipes.

Enfin, Schalke, qui est une nouvelle fois en crise mais qui lutte toujours pour une énième aventure européenne, recevra le Bayer Leverkusen samedi soir lors du match de 18h30. Ensuite, les Knappen se déplaceront à Hannover qui est là simplement pour jouer les troubles fêtes désormais, puis Augsburg et enfin Hoffenheim. Un parcours qui ne s’annonce pas si facile au vu de ce qui se joue aussi en bas du classement.

Vous l’aurez donc compris, la course à l’Europe va être passionnante jusqu’à la fin. Qui plus est Wolfsburg ou Ingolstadt peuvent, mathématiquement, encore espérer se qualifier en Europa League avec leurs 39 points. Toutefois, les réalités du terrain semblent montrer le contraire : le fait que Wolfsburg se déplace à Dortmund – invaincu en championnat à domicile – pour le compte de la 32e journée et que les Schanzer reçoivent le club munichois à la 33e tend à confirmer cela. Comme quoi, bien que le titre soit joué, la fin de la saison vaut son pesant de cacahuètes *lance Uptown Funk *.

Die Abstiegkampf fait rage, la descente ne chauffe personne non plus

Si le suspens plane encore sur la course à l’Europe, que dire de la lutte pour le maintien, qui, une fois encore est des plus incroyable. Les joies du championnat à 18 clubs vous me direz… Et effectivement entre le 10e et la 16e place synonyme de barrages, il y a… 4 points. Le même nombre de points sépare la 16e et la 17e place occupée par Frankfurt.

Alors si l’on connaît déjà le nom du premier relégué avec Hannover, pour le reste c’est encore indécis (excepté pour Frankfurt, 17e, qui semble impuissant et condamné à suivre les Roten). Mais avec Darmstadt qui a 35 points, 3 équipes avec 34 points – Hamburg, Köln, Hoffenheim –, deux à 33 points – Augsburg et Stuttgart – dans le lot, il est impossible de savoir quel sera le verdict final. L’équipe qui va finir 16e reste donc impossible à définir. Et comme si tout ça n »était pas suffisamment compliqué, le calendrier ne facilite en rien les choses. Avec par exemple le Nordderby entre Hamburg/Bremen, Köln/Augsburg, Darmstadt/Frankfurt, Bremen/Stuttgart, ou encore Augsburg/Hamburg et Bremen/Frankfurt lors de la dernière journée, le suspens est à son paroxysme. Autant de rencontres cruciales pour éviter cette seizième place en un laps de temps aussi réduit promet forcément de belles et de mauvaises surprises.

Va-t-on avoir un troisième passage consécutif par les barrages pour Hamburg ? Claudio Pizarro va-t-il revêtir son costume de super-héros à sauver son club ? Julian Nagelsmann va-t-il arriver à maintenir sa première équipe après en avoir pris la tête en février ? Les souabes vont-ils rester une année de plus dans l’élite malgré les faibles moyens dont ils disposent ? Personne ne le sait. Et si vous voulez les réponses à ces questions vous serez bien obligés de suivre ces 4 dernières journées pendant lesquelles il faudra s’accrocher.

La Pokal, dernière chance de briller et dernière place à attribuer

Le vainqueur de la coupe d’Allemagne, qui va se jouer entre le Bayern Munich et le Borussia Dortmund – le 21 mai –  pour la énième fois ces dernières années, permettra de transformer la 7e place en un nouveau ticket pour l’Europa League et ses barrages exotiques. Ainsi, Schalke 04 pourrait se retrouver dans la compétition européenne l’année prochaine si le classement en reste là. Mais aussi si le club ne parvient pas à gagner quelques places. Enfin, ce ne sont que des suppositions.

À quatre journées de la fin, tout reste à jouer, des cœurs peuvent encore être brisés en bas du classement tandis qu’en haut, de nouvelles têtes peuvent mettre un pied sur la scène européenne. Sans oublier les barrages entre le 16e et le troisième de la 2.Bundesliga est encore loin d’être défini tant la lutte entre Freiburg, Leipzig et Nürnberg est toujours aussi folle. Bien que le podium se dessine doucement, il faudra garder un œil sur ce qui se trame du côté de la division inférieure. Maintenant vous n’avez plus qu’à vous installer devant votre télévision avec Jean-Charles Sabattier pour voir quel sera l’épilogue de cette édition 2015-2016 de la Bundesliga.