4
Plus drôles que ton daron qui apprend à utiliser snapchat ou qu’un tacle de Dejan Lovren. Plus rapides que le contre-coup du gegen pressing de Jürgen Klopp ou qu’un débordement de Mariano, les notes de la finale de la ligue des champions en chocolat sont à déguster sans modération

 

Les notes de Sevilla :

Soria : notes10 Soria est comme vous et moi, il aime le football, il aime les douceurs caramélisées de l’exter du pied, donc beau joueur, il s’est incliné et a laissé passer le but du mois. Et rien que ça mérite la note maximale.

Mariano : notes8 Il y a 4 ans, quand Mariano s’ennuyait, il montrait aux ailiers de L1 comment déborder sur un côté. Aujourd’hui Mariano ne s’ennuie plus, martyrise les fakes players from BPL, et gagne des titres. (Ps: arrête tes petits ponts t’as passé l’âge merde)

Rami : notes6 Adil a toujours clamé à qui voulait l’entendre qu’il était hétérosexuel, personne n’était dupe. Adil clame maintenant qu’il serait défenseur, désolé Adil, personne n’est dupe…

Carriço : notes6 Dans cette défense, Rami oblige, Carriço se doit de revêtir la cape de la caution intellectuelle. Tâche pas forcément aisée mais le milieu défensif de formation l’a fait avec brio. Et dire qu’en 2013 il nettoyait l’entre-jeu de Reading.

Escudero : notes6 Ne vous méprenez pas, sous ses airs de Saïd Taghmaoui version vendeur de Desigual se cache un bon joueur de foot. En même temps, avec une haine pareille, impossible d’être lost sur le terrain.

Krychowiak : notes7 Gregorz ne travaille pas pour la poste mais ses tacles glissent comme un lettre 😉 Vous l’avez? 😉 Excellent non? 😉 Non? Pardon. Fermez la fenêtre. Quittez la page

Nzonzi : notes5 Steven arrachait il y a 13 ans, la médaille de bronze du 400m des championnats du monde d’athlétisme de 2003 à Paris. Aujourd’hui Steven a tranquillement gambadé sur le pré du Parc Saint-Jacques, l’essentiel étant ailleurs : il a une finale de conférence à jouer demain soir contre les Warriors.

Banega : notes8 Ever, dans la pure tradition des créateurs argentins est beau, magnifique, délicieux et se bonifie avec le temps comme le Capi des capos. En même temps, ÊTRE UN VAILLANT ÇA S’INVENTE PAS

Vitolo : notes8 Si ce petit monsieur avait habité dans un quartier chaud du 93 il aurait sûrement fini guetteur vu sa pointe de vitesse. (Ndlr : le test antidopage d’après match aurait révélé la présence d’un moteur de C63 AMG dans son sang, tout s’explique…)

Coke : notes10 Ce soir, Liverpool en a eu plein le nez. Mdr
Ah vous attendiez vraiment sa note? Allez notes10 tiens.

Gameiro : notes7 Le ballon ne voulait pas rentrer, jusqu’à la 46e ou Kevin Valls a utilisé son 49-3 pour passer en force. Mignolet, tel un député socialiste n’a rien eu à dire et s’est contenté d’encaisser.

Les notes de Liverpool : 

 

Mignolet : notes3 Comme le nombre de buts encaissé ce soir. Le troisième but est à l’image de sa carrière. Simon aux mains d’savon.

Clyne : notes7 Docteur Jekyll c’est bien. Mister Clyne c’est mieux. La mobylette de la Mersey a dévalé son couloir tel un dictateur africain dans sa Jeep Cherokee. Le cadavre de Escudero sous la roue. A pris un rouge aux bonnes saveurs de seum. Et en tant que joueurs de district, on aime ça.

Touré : notes5 A battu deux records. Il est devenu le joueur le plus âgé (51 ans) à jouer une finale de Coupe d’Europe. Le second est celui du nombre de ballons dégagés en touche (31), qui bat ainsi celui de Dimitri Yachvili en H Cup 2009 contre Saracens. Son duel avec Gameiro nous a rappelé les grandes heures de la décolonisation.

Lovren : notes1 Pendant 60 minutes c’était un Lovren des grands soirs : balayettes, semelles, coups de coude, toute la panoplie du Petit Prince des Balkans était de sortie pour lacérer les visages et chaussettes des joueurs sevillans. Mais ça c’était avant. Avant que la faucheuse vienne saisir son âme à tout jamais. Dejan, tu n’aurais jamais du ouvrir tes jambes. Jamais.

Moreno : notes2 On te met la note de notes2. notes2, comme le nombre de fois que Zizou a sorti votre peuple en compétition internationale. notes2, comme le nombre de petits ponts que Mariano t’a fait grailler. Bonne nuit.

Can : notes7 Dégradé plaqué au Pento, barbe taillée. Emre Can est dur pour l’homme. Coups d’épaule, pressing à la gorge, tacles glissés. Emre Can est dur sur l’homme.

Milner : notes3 Finale d’Europa League. Liverpool. Kevin Milner capitaine. Allez hop fin de la blague. Bonne soirée à tous.

Lallana : notes5 Lalalalalalalana n’a pas chanté longtemps aujourd’hui.

Firmino : notes6 Voilà un joueur délicieux qui n’a rien à faire dans la ténébreuse Premier League et encore moins si c’est pour combiner avec Kevin Milner. Stop les déplacements à Stoke City et Swansea please. On lance le mouvement #LibérezBobbyFirmino

Coutinho : notes5 FakePlayer Peut-être les crochets courts les plus saignants du Game. Mais ça ne suffit pas Petit Couteau. Non ce n’est pas suffisant.

Sturridge : notes10 Que Dieu te préserve de retourner à l’infirmerie et t’ouvre les portes du Paradis. Et si ce n’est pas le cas, qu’il l’accorde au moins à ton extérieur du pied.