1

Un match terne, mais l’incroyable chevelure blonde de Lukito Modric a illuminé le Parc des Princes. Enfin, le Parc du Prince Modric plutôt.

Les notes de l’Empire Ottoman : 

Babacan : notes4 Barthez a dit de lui qu’il pouvait être là star de l’Euro. Reste à savoir si le Divin Chauve a dit ça avant ou après avoir roulé un deux-feuilles.

Erkin : notes1 Il a créé beaucoup de vocations d’ailier droit cet après-midi. Des marquages à 3 mètres et des relances à faire pâlir Maxime Poundjé.

Topal : notes4 Le beau Mehmet s’est battu contre le grand Mandzukic. Un duel de poète, un duel qui hume le football…

Balta : notes6 Pour un arrière gauche, il a bien tenu l’axe turc. +1 car il a failli nous débarrasser de Mandzukic en début de deuxième mi temps.

Gonul : notes3 Il a déjà « nul » dans son nom de famille ça aurait du nous avertir. La suite ? Il s’est fait lavé, plié, repassé par Perisic… Oui « Perisic » donc déjà ça te positionne un homme dans le foot game.

Ozan Tufan : notes4 Une tête à tenir un grec et un petit bidon à y avoir une carte de fidélité bien utilisée… Quant au football ? Un match qui ne restera  certainement pas dans les annales…

Selcuk Inan : notes4 Il a brillé par sa capacité à se faire éliminer par le milieu croate sans broncher. Fort comme un turc, faible comme Inan.

Ozyakup : notes4 On pouvait s’attendre a ce qu’il soit la rampe de lancement pour les deux franchise player sur les côtés mais il n’en a rien été. remplacé par Sen notes5 à la mi-temps qui a longtemps tenté de fluidifier un jeu bien mal inspiré.

Calhanoglu : notes3 On attendait énormément (trop) du joueur de Leverkusen. On en attendait même presque plus de lui que d’Arda. A l’arrivée, on a un mauvais goût en bouche, une sorte de bonbon à la réglisse, c’est amer, ça manque de douceur et en plus ça colle aux dents. Pour vous dire il est tellement passé à côté de son match qu’à la fin c’est Erkin qui tirait les coups de pied arrêtés….

Arda Turan : notes3 Arda n’a conquis personne, encore un match compliqué pour celui que le Barca a tué. Que Neymar lui rende son âme c’est plus rigolo maintenant. A moins que ce soit Cholo qui le lui ait aspiré avant son départ… (Comme Diego Costa, Miranda, Filipe Luis à Chelsea etc…)

Tosun : notes4 Typiquement le genre de match que les attaquants détestent. Ses collègues lui ont balancé saucisse sur saucisse et vraisemblablement la spécialité de Tosun n’est pas de transformer un ballon moyen en un caviar. Alors pour se distraire il a charcuté le crâne de Corluka. Hakan Sukur a du en pleurer…

Les notes des Ex-YougouYougo : 

Subasic : notes7 Même s’il ne pouvait pas compter sur le divin chauve Andrea Raggi, le grand Danijel a régné dans ses 5 mètres 50 sans le moindre partage. Si la Croatie est devenu indépendante c’est surement un peu grace aux ancêtres de Subasic. J’vois déjà les affiches : « Subasic : l’homme qui a dit non à l’Empire Ottoman ». Quels frissons.

Srna : notes8 Pfffffiou… Quel homme. La bandiera des Balkans, le Capo de l’Etat de Dubrovnik. 34 printemps mais aussi frais qu’une délicieuse glace à l’italienne à la Piazza di Trevi. A passé son match à gambader sur son couloir droit et à délivrer les douceurs plus ou moins sucrées à destination de Mandzukic ou Perisic.  Prestation exquise du capitaine.

Corluka : notes6 Pour Vedran Corluka c’était pas un Croatie-Turquie c’était la Fashion Week de Paname. Bandeau couleur sang, bandeau blanc, bandeau bleu, le crane ensanglanté Corluka a rendu hommage aux couleurs de son pays et aux couleurs du pays d’accueil de l’Euro. Joueur respectueux. Carte de bon client pour Vedran qui a pris plus de coups de coude qu’il n’a touché de ballons.

Vida : (non noté) Coiffure indigne d’un évènement aussi prestigieux que l’Euro. Ultimo Diez refuse de s’associer à la performance de ce joueur.

Strinic : notes5 Souffre forcément de la comparaison avec son homologue du côté droit, mais Strinic a rempli son rôle sans fioritures. Il n’a pas non plus causé la perte de son équipe. (Oui Patrice E. c’est pour toi)

Badelj : notes6 Quand tu joues avec Rakitic et Modric à tes côtés en sélection et avec des Borja Valero ou Mati Fernandez à la Fiorentina… *soupirs*… Tu peux jouer en jogging molletonné Duarig tu risques rien. Qu’on se le dise, Milan Badelj est pas loin de faire le plus beau métier du monde.

Modric : notes8 On connaissait ses caresses de l’extérieur du pied… Luka a décidé de nous montrer l’utilisation du « coup de pied ». Il s’est donc chargé de transformer une chandelle de Frederic Michalak en un but qui restera surement gravé dans l’Histoire de cet Euro 2016. Une pensée pour tous les Luka de Croatie qui vont voir le jour pendant ce mois de Juin.

Rakitic : notes7 Nous rappelle pourquoi il joue au Barça et pas ailleurs. Sait à peu près tout faire en matière de football. De quoi nous faire oublier sa calvitie naissante et sa bisexualité latente.

Perisic : notes5 Alors lui et son dégradé au coupe-ongles… Difficile à croire qu’un affreux jojo pareil puisse partager les mêmes couleurs que Ivan et Luka mais bon… On va faire avec. Allez on est méchant parce que Peri-Peri a fait le taff. Mais c’est pas la folie non plus.

Brozovic : notes5 A la base Brozovic c’est pas le nom d’un dinosaure ?

Mandzukic : notes1  A pris la place de Morata à la Juve. (enfin « a pris » c’est un grand mot parce que ça insinuerait que ses titularisations sont méritées alors que tout ceci n’est qu’un vaste complot dirigé par les institutions dominantes balkaniques)

(Photo by Alex Grimm/Getty Images)

Catégories Actus, Croatie, Notes

Laisser un commentaire

Archives