1

Certainement le match le plus ennuyeux de l’Euro. Et comme d’habitude, moins il y a de spectacle plus il y a des risques que l’Italie te la fasse à l’envers à la fin. Encore un théorème vérifié mes amis. Sans plus attendre, voilà les notes.

Les notes de ceux qui volent ta femme

Buffon : notes10 Comme chaque match de Gigi, ne vous attendez pas à une autre note que 10. Pour le reste le seul moment chaud de son après-midi au Stadium de Toulouse c’était l’hymne. Mais il a répondu présent, à plein poumons.

Barzagli : notes6 Pas la moindre once de transpiration sur son visage. Après-midi tranquille pour ce père de famille qui a pu en profiter pour aller jouer au jardin d’enfants avec son fils Gonzalo Higuain.

Bonucci : notes5 On a connu le quaterback de la Nazionale plus précis dans ses transmissions. Défensivement ça l’a pas empêché de s’occuper avec sérénité de Zlatan.

Chiellini : notes7 Avait surement coché ce match sur son calendrier depuis le tirage au sort de l’Euro. Quelle autre vie pour Giorgio que de mettre des giga coups de coude à Ibrahimovic ? On l’a senti ému de retrouver de retrouver peut-être son ennemi préféré. La belle époque des Inter-Juve, des Milan-Juve, des semelles aiguisés et autres tirages de cheveux. Match à l’image du Gorilla. Toujours cette impression d’être dépassé, mais toujours impeccable.

Candreva :  notes5 On l’avait vu plus à son avantage face à la Belgique.

De Rossi :  notes6  A contrôlé la zone. E tutto a posto Daniele.

Parolo : notes1 Next. Parlons d’autre chose.

Florenzi : notes5 A remplacé à gauche Darmian. Pas sur son aile habituelle « Floflo » a eu du mal à faire la différence malgré des velléités offensives évidentes. Pas aidé non plus par la prestation plus que moyenne du Giak.

Giaccherini : notes4 Après son très gros abattage contre la Belgique il ne restait visiblement plus grand chose dans les chausettes du Giak pour lutter contre la Suède. Face à une équipe plus cohérente et plus en place, les lacunes techniques du Giak sont apparues au grand jour. Forcément…

Eder : notes8 A transformé de valeureux vikings en de délicieux plots. Allez ramasse les coupelles Eder, ça fait 6/6 pour l’Italie.

Pellé : notes2 Pfffffiou… Le football avec ces deux-là c’est vraiment pas la panacée. A voir combien de temps Conte va conserver ce duo d’attaquant parce que ça fait mal aux yeux, au coeur, et au football. Autant Pellé peut conserver une immunité grâce à sa coiffure exceptionnelle autant Eder n’a même pas cette garantie.

Les Vikings

Isaksson : notes6 Retourner au Stadium de Toulouse a du lui rappeler ses belles années bretonnes au Stade Rennais. Par contre il a pas du voir le Stadium aussi rempli et ambiancé à l’époque. Peut peut-être faire mieux sur le but non ?

Olsson : notes6 Face à Giaccherini c’eétait un peu retour à la petite maison dans la praire pour Olsson.

Johansson : notes10 Notre Johansson préféré. (Thomas on a pas oublié ta victoire contre Marat Safin. Tu vas payer. Tôt ou tard tu vas payer)

Lindelof : notes6 Belle reconversion pour lui après sa prestation mémorable dans le rôle de Daniel Vinyard dans American History X

Granqvist : notes5 23 points au Scrabble.

Kallstrom : notes4 Plus à son avantage sous les couleurs rossoneri du grand Stade Rennais. (me dites pas l’OL parce que Kallstrom à Rennes > Kallstrom à l’OL)

Ekdal : notes4 L’ex-future-pépite de la Juve. On comprend mieux pourquoi ce n’est resté qu’une « future pépite ».

Forsberg : notes5 C’est en Forsbergant qu’on devient Forsbergon.

Larsson : notes1 On ne respecte qu’un seul Larsson. Henrik on t’aime.

Guidetti : notes4 On l’a plus vu jouer des coudes que des pieds. Dommage.

Ibrahimovic : notes2 Xptdr. Y’a pas à dire, tu vas vraiment manquer à la Ligue 1. Tu nous manques déjà d’ailleurs.

 (Photo credit should read REMY GABALDA/AFP/Getty Images)