2

L’annonce du départ de Marc Bartra marque une tendance de plus en plus frappante du côté du FC Barcelone. Alors que les têtes d’affiche de l’ancienne génération quittent peu à peu le club, la formation barcelonaise a du mal à se renouveler. La Masia est-elle toujours une référence ?

Une génération quasiment impossible à remplacer

Victor Valdes, Gerard Piqué, Carles Puyol, Sergio Busquets, Xavi Hernandez, Andres Iniesta, Lionel Messi… Même en l’énumérant, la liste semble presque incroyable. En l’espace d’une dizaine d’année, la Masia, centre de formation du Barça, a sorti une demi-douzaine de joueurs qui sont non seulement devenus des références mondiales à leur poste mais ont également pour certains révolutionné la façon de jouer à leur poste.

Sous l’impulsion de cette génération dorée le FC Barcelone est devenu la meilleure équipe du 21e siècle, et un modèle à suivre pour de nombreuses équipes dans le monde. Cette équipe a absolument tout gagné, accumulant pas moins de 28 titres depuis 2005, dont quatre Ligues des Champions et huit Ligas. Une réussite à laquelle on pourrait presque ajouter celle de l’équipe d’Espagne, vainqueur des Euros 2008 & 2012 et de la Coupe du Monde 2010 avec une forte base d’hommes tout droits sortis de la Masia.

Ces joueurs-là sont devenus des légendes qui ont marqué à tout jamais l’histoire de ce sport. On ne mesure pas assez la chance exceptionnelle qu’a eu le Barça de sortir autant de joueurs de classe mondiale au même moment tout en les conservant durant des années, et on peut même dire qu’il sera très compliqué pour n’importe qu’elle équipe de faire aussi bien un jour, même si on suivra tout de même avec attention les progressions de CaptainMaxxx, CocoTiismé69, JordanBiicraveurDeSentiiments, Rachinho #Team213, et AlexxGwada.

Seulement aujourd’hui, Victor Valdes s’est étouffé sous le poids des grosses couilles de Luis van Gaal, Puyol est à la retraite, Xavi est en pré-retraite et il reste autant d’années au haut-niveau à Iniesta que de cheveux sur son crâne. Et pour les remplacer, le club catalan ne s’est cette fois-ci pas tourné vers son centre de formation.

Première académie d'Europe
Comment ça il manque Thiago et Rafinha ? Comment ça c’est que sur le 21e siècle ?

Des nouvelles contraintes

Si les Puyol, Xavi & co ont eu la possibilité d’obtenir progressivement du temps de jeu dans l’équipe première, c’est en partie car ils ont été lancés à une époque plus favorable à leur intégration. Depuis, le football est entré dans une nouvelle ère, dans laquelle le Barça est un acteur majeur. Les enjeux économiques et sportifs y sont tels que les Blaugranas sont obligés de lutter chaque saison pour remporter les trois trophées majeurs. Preuve en est cette saison, puisque le doublé coupe nationale/championnat n’est pas loin d’être considéré comme un mini-échec en Catalogne.

Depuis quelques années, ce qui faisait la particularité du Barça, son identité « més que un club » est en train de disparaitre : adieu les maillots sans sponsor, bonjour l’argent qatari ; l’équipe s’internationalise et compte par exemple aujourd’hui dans son onze type 6 joueurs sud-américains et seulement 4 espagnols… L’identité catalane s’est légèrement affaiblie, les joueurs made in Barcelone ne sont plus intouchables et un joueur comme Fabregas a par exemple parfaitement été remplacé par Rakitic. Enfin, la Masia a également perdu de son influence depuis quelques saisons.

La nécessité de remporter tous les trophées possibles ainsi que la très forte concurrence qui règne en Espagne, avec notamment les deux clubs de Madrid, n’incitent en effet pas les Catalans à intégrer les jeunes joueurs. Face à la politique sportive agressive du Real Madrid basée sur l’achat de joueurs confirmés au détriment de sa cantera, le Barça a ces dernières années également privilégié le recrutement de stars internationales comme Neymar et Luis Suarez, sans oublier les Rakitic ou autres Arda Turan.

Vers un système à la Real Madrid ?

Marc Bartra a donc signé avec le Borussia Dortmund contre un chèque d’à peine 8 millions d’euros. Un prix qui parait dérisoire vu la folie du marché actuel, mais qui s’explique par une clause dans le contrat du défenseur central, qui n’a tout simplement pas joué assez de matchs cette saison. En 2013, Thiago Alcantara possédait lui aussi ce type de clause, lui permettant de s’engager en faveur du FC Bayern, même si le club allemand avait alors décidé de payer une indemnité plus élevée que prévue, afin de ne pas nuire aux bonnes relations avec le club catalan. Des départs qui illustrent bien un changement de politique au niveau de la formation.

Pourtant, la Masia sait toujours former : en 2014, le Barça a d’ailleurs remporté la première édition de la Youth League. Meilleur buteur de la compétition, Munir a ensuite profité de la suspension de Suarez et de l’interdiction de recrutement des Barcelonais pour s’imposer. D’autres jeunes représentent encore l’avenir du club : Sergi Roberto a explosé au sein du groupe blaugrana, dans lequel il a apporté son énorme polyvalence, puisqu’il a joué à tous les postes possibles. Malgré sa blessure qui l’a tenu éloigné des terrains presque toute la saison, Rafinha a pu s’affirmer comme un élément important dans la rotation de Luis Enrique, qui aime beaucoup le joueur. Sergi Samper est considéré comme le digne successeur de Sergio Busquets et devrait intégrer l’équipe première à partir de la saison prochaine. Problème, ces derniers sont d’avantage considérés comme des joueurs de complément et il semble très peu probable qu’ils bousculent un jour la hiérarchie.

Face à ce manque de temps de jeu, de nombreux joueurs issus de la cantera du Barça ont décidé de faire leurs valises : la saison dernière, Pedro n’a pas été retenu et a filé à Chelsea, Gerard Deulofeu a rejoint Everton, Adama Traoré s’est engagé à Aston Villa… tandis que Sandro quittera le club cet été à la fin de son contrat.

Pour éviter de passer à côté de ses cracks, le Barça commence à installer une clause de rachat pour ses anciens joueurs, permettant ainsi de récupérer ces derniers à un coût raisonnable au cas où ceux-ci explosent avec leur nouveau club. Une technique souvent utilisée par le Real Madrid : c’est grâce à cette combine qu’ils avaient récupéré Carvajal à Leverkusen, et qu’ils devraient racheter Alvaro Morata cet été. Certains ex-Blaugranas posséderaient cette clause dans leur contrat, comme Denis Suarez, Adama Traoré ou encore Alex Grimaldo, le latéral gauche parti du côté du Benfica.

Les Blaugranas ont d’ailleurs d’ores et déjà annoncé qu’ils comptaient utiliser leur clause de rachat pour récupérer Denis Suarez, parti l’été dernier à Villarreal. Il n’est pas impossible que dans le futur, plusieurs joueurs issus de la formidable académie FCB suivent la même trajectoire que lui. Cette technique permet effectivement de garder un certain contrôle sur ses joueurs formés et d’éviter une fuite trop importante des talents, sans s’attarder à essayer de faire progresser des joueurs qui n’ont pas encore le niveau pour répondre aux attentes élevées des Barcelonais.