2

La Croatie arrache la première place du groupe au nez et à la barbe des espagnols. Pas de quoi rendre inquiète l’Espagne qui de toute façon en avait pas grand chose à cirer de ce match. Petit décrassage en vue des 8èmes de finale pour les espingouins.

Les notes de la Croatie : 

Subasic notes7 : Est sorti à 8 mètres de ses cages sur le penalty avec l’aval de l’arbitre. Il en fallait pas plus pour sortir le penalty tiré avec excellence par le grand Jojo Ramos.

Srna notes6 : On espère que son père est fière de lui de tout la haut, le capitaine croate est exemplaire et nous sort des partidazo dans son couloir. Comme l’impression que ce Darijo aurait pu faire une carrière encore plus belle. Courage Captain, on est tous derrière toi.

Vrsaljko  notes6 : Merci à Monsieur l’arbitre d’avoir sifflé une faute inexistante de Vrsajko. Ça nous a permis de voir un exceptionnel penalty plein axe manqué de Sergio Ramos !

Corluka notes6 : Depuis le début de la compétition on a l’impression que Corluka est inscris en WWE, il finit toujours en sang comme lors d’un combat extremes rules. Son petit bonnet de protection nous fait bien sourire, mais défensivement il ne rigole pas.

Jedvaj notes6 : Une sympathie naturelle pour ce jeune poupon que l’on imagine bien se balader sur les plages de Biarritz avec un pull autour du cou et une paire de mocassins à glands.

Badelj notes6 : A guidé son équipe vers la victoire. La bande à Badelj. C’est tout pour moi ce soir.

Rog notes6 : Le directeur de Serpentard a mis la pagaille dans l’entrejeu de la maison Poudlard.

Rakitic notes7 : Nous sommes le 21 juin, soit deux semaines après le début de l’Euro et rien ne bouge. Rakitic est toujours la plus belle blonde de l’Euro à égalité avec son compatriote Luka Modric. Ca va être dur pour les « pro-brunes » de ne pas passer de l’autre coté après cette compétition.

Perisic notes8 : Le chômage, la calvitie, Zinedine Zidane et les coups de soleils accueillent officiellement Ivan Perisic au sein du club très fermé des ennemis jurés du peuple espagnol. A lavé, plié et repassé la Furia Roja pendant 90 minutes.

Kalinic notes6 : Chocolaté, mousseux et doux comme un bon Cacolac qui sort du Frigo.

Pjaca notes6 : Il a le gauche, droite, gauche d’un boxeur cubain. Il a break the ankles of Sergio Ramos de manière assez saaaaale. Vivement le top 5 de NBA Extra demain pour revoir cette action magistrale… Ah bon c’est fini la NBA ?

Les notes de l’Espagne :

De Gea notes3 : Magnifique prestation de De Gea. Avec une prestation de ce genre pas de doute, la relève de Casillas est d’ores et déjà assurée.

Juanfran notes4 : A la buvette depuis depuis la 44 ème quand Perisic l’a invité à aller déguster un onctueux hot-dog.

Alba notes4 : Grégoire Margotton avec une anecdote « Christian Jeanpierresque » nous révélait que Alba dormait 15 heures par jour. Bah il a dormi 90 minutes de plus que d’habitude.

Pique notes4 : Un recul-frein sur le but de Perisic à rendre jaloux Lucas Digne. Mais bon Gege s’en fiche, les matchs de poule c’est vraiment pas son problème.

Ramos notes4 : Un petit récital ce match de Ramos, totalement battu par le déplacement de Kalinic sur le premier but de la Croatie. Son penalty manqué est venu clore son match plus que moyen. Mais rassurez vous, Sergio Ramos garde quand même son « flow » énorme.

Busquets notes6 : Sa déviation de la tête sur le but de Kalinic est sa première passe décisive depuis 2008.

Fabregas notes3 : Ah ? Il joue encore au football ? Excellente nouvelle.

Iniesta notes6 : Un peu moins en vue cette fois que lors des deux premiers matchs. Dommage il aurait pu réussir le three-peat du titre du Man of the match.

David Silva notes7 : Sa no-look pass sur le but de Morata est l’une des plus belles douceurs de cet Euro. IT WAS INSANE FROM MISTER FAKE-SHOT WITH THE LEFT FOOT

Morata notes6 : Et un but de plus pour l’attaquant moins bon que Mandzukic. C’est son troisième de la compétition, et son 5 ème sur ses 4 dernières sorties avec la sélection. Alors forcément le Real l’a repris aujourd’hui même. En vue de le revendre… Il semblerait que ses gonades soient trop lourd pour le Bernabeu.

Nolito notes4 : La copie de David Villa tirait bien la tronche ce soir. On était plus proche d’une contrefaçon AliExpress que d’un véritable successeur au Guaje.

(Photo credit should read MEHDI FEDOUACH/AFP/Getty Images)