1

Pour ce choc du groupe A, et en attendant le prochain face à la Suède, l’équipe de France s’est imposée 1-0 face aux terribles Hollandais. Pressés, les Oranjes n’ont pas opposé de vraie résistance. Les Bleus sont premiers avec 7 points. Sans transition, les notes.

Lloris notes7 : Le capitaine le plus emblématique de l’histoire des capitaines français a sauvé la France d’un match nul dégueulasse. Hugo aux gants d’argent.

Sidibé notes5 : Propre et sans bavure, comme ses contours.

Varane notes7 : On va pas vous faire la vanne de la poche mais Vossen va cauchemarder de lui pendant quelques nuits…

Robokos notes7 : On commençait à se demander s’il était rangé, s’il en avait fini avec ses démons du passé. Et puis il a re-sombré, tel un alcoolique devant un bourbon un soir de déprime. Il nous a gratifié d’un double contact de la main inter-exter à faire rougir Titi un soir de 2010. Mais bon Lolo reste le vrai président de la Corrèze et à fortiori de la France.

Kurzawa notes6 : Pendant que Pat Evra fait rire tout le réseau Instagramien, Laywin lui se positionne clairement comme numéro uno en DG. He loves this game.

Matuidi notes6 : Démembré, décousu, combattif et précieux, on a retrouvé le Blaisou qu’on aime (ou qu’on déteste).

Pogba notes8 : Il n’a quasi rien raté et c’est assez rare pour le signaler. Alors il n’a jamais vraiment quitté son rond central, il n’a pas vraiment fait de show balle au balle, mais Paul l’habile a régulé le milieu français. Le début de la rédemption ?

Sissoko notes4 : Dans Super Mario, l’étoile jaune te rend invincible 15 secondes. Celle de Moussa l’aura rendu invincible 4 mois. Mais ce soir il s’est goinfré quelques carapaces oranjes.

Payet notes5 : Il a été comment ? Nous on s’est arrêtés à son petit pont.

Griezmann notes4 : Comme à l’école, il faut taper sur le génie de la classe pour le pousser à ne pas le laisser se reposer sur ses acquis.

Gameiro notes5 : Le jeu dos au but n’est pas son point fort et ce soir il nous l’a rappelé.