[Serie A] Juventus – Roma : les notes

Choc de l’autre côté des Alpes avec la rencontre opposant la Juventus à l’AS Roma. Deux équipes en course pour le titre qui rêvent d’une victoire en guise de cadeau de Noel anticipé. Après 90 minutes acharnées, la Juve s’impose, non sans trembler, 1-0 et poursuit sa remontada. Le scudetto se jouera en 2018.

La bande à Allegri

Szczesny (7) : Gigi peut prendre sa retraite sereinement la relève est assurée et la cage turinoise est entre bonnes mains #ÇaBougePas

Barzagli (6) : le poids des années pèse et si le danger est venu de son flanc, ce n’est pas anodin. Heureusement pour lui il peut compter sur ses collègues de l’arrière garde ou son gardien.

Benatia (8) : Le roc marocain s’est (enfin) imposé dans le Piémont et cerise sur le gâteau, Mehdi a scoré.

Chiellini (8) : Gogo Gorilla a de nouveau endossé son costume de patron. Du sur mesure, la classe à italienne.

Alex Sandro (5) : Moins de justesse et de spontanéité qu’à l’accoutumée sur son flanc gauche. Le brésilien peut et doit mieux faire.

Khedira (5) : Un nouveau match sans saveur, va falloir se bouger Sami.

Pjanic (7) : Face à son ancien club, l’ancien messin a régulé et orienté le jeu bianconero à merveille #Furioclasse

Matuidi (7) : Précieux dans l’entre-jeu turinois, le bon Blaise a fait le taff encore une fois.

Cuadrado (6) : La mobylette cafètera a fait se qu’il sait faire de mieux : repli défensif mais surtout des déboulés incessants sur son flanc droit.

Pipita (4) : Que de déchets il a du mangé trop de Panetone.

Mandzukic (5) : Le gitan croate a fait son match ni plus ni moins.

La bande à Di Francesco

Alisson (6) : En cette période de fêtes, il a fait des miracles. « Je t’aime Alisson, très fort très fort » chantaient les romains en tribunes.

Kolarov (5) : Il caresse le ballon comme tu caresses ton chat. Avec amour et des étoiles dans les yeux.

Fazio (4) : Bah alors ? On regarde son gardien se faire fusiller sans bouger ? Pas cool bro.

Manolas (5) : Pas toujours très à l’aise, il a suppléé son gardien juste après la pause.

Florenzi (6) : Crossbar challenge réussi. Mais 0 point dans la besace.

Naingollan (6) : Classieux et soigné. Tout l’inverse de sa pe-cou.

Strootman (5) : Si la Roma n’a longtemps rien proposé, c’est un peu de sa faute …

De Rossi (4) : De la hargne, de la testostérone, beaucoup d’erreur et un caviar incroyable. A vous de juger …

El Shaarawy (5) : Ah si le portier turinois n’avait pas stoppé son tir en première mi-temps … Pour le reste, RAS. Assez triste même.

Perotti (6) : S’il courrait plus vite, ça serait un top player. Car quand même, une caravane quand t’es ailier …

Dzeko (4) : Il va cauchemarder du duo italo-marocain qui était sur son dos aujourd’hui.

Crédits photos : AFP PHOTO / MARCO BERTORELLO

Je mène un combat vain contre le corporatisme et les magouilles dans le football français

Laisser un commentaire