[Premier League] Arsenal – Manchester City : les notes

Sale temps pour les Gunners. Après la défaite 3-0 dimanche en finale de la Carabao Cup face à Manchester City, Arsenal a remis ça en s’inclinant sur le même score face à la même équipe. Les hommes de Wenger sombrent, City s’envole.

Les notes :

Arsenal :

Cech (2) : Un gardien qui joue avec un maillot dans le short ne peut être décisif, encore la preuve ce soir.

Bellerin (4) : C’est le nombre de jours qu’il lui reste pour profiter de la Fashion Week à Paris, et non pas la note de son match.

Koscielny (3) : Comme le nombre de Citizens qui l’ont agressé pendant 90 minutes. Bel hommage à Pierre Ambroise Bosse.

Mustafi (1) : Va falloir qu’il s’accroche encore plus à l’Islam s’il ne veut pas tomber en dépression. Quelle régression pour l’international allemand.

Kolasinac (2) : L’haltérophile de Karlsruhe peut encore envisager les prochains JO avec la délégation bosniaque.

Xhaka (0)  : On n’a plus les mots pour décrire ses performances tant il est exécrable de nullité. À vomir.

Ramsey (3) : Cheh pour la bataille des Batards.

Mkhitaryan (2) : Tu fuis le sénile portugais pour rallier le mourant alsacien, comment on dit Sadomasochiste en arménien ?

Özil (1) : Son match ressemblait au thermomètre londonien ce soir. 1 sur le papier mais -5 en vérité.

Welbeck (1) : Vivement l’avis de Arsenal TV sur ce bon vieux Danny Welbeck.

Aubameyang (0) : Charaf Bourimech , c’est toi qui avais raison, tout se passe comme prévu. PEA va accoucher de sa propre fin.

[Procès] Pierre Emerick Aubameyang, le joueur à la (mauvaise) mode

Manchester City :

Ederson (8) : Une dizaine de parades, un péno arrêté, une partie de saute-mouton avec Welbeck et une sortie totalement wtf pour aller cogner Otamendi à l’heure de jeu : le gardien citizen a fait tout ce qu’il pouvait pour se réchauffer, pour le plus grand bonheur de ses coéquipiers.

Danilo (6) : On l’a pas trop vu… Ca mérite bien un 6.

Otamendi (6) : En manches courtes et le couteau entre les dents, Otamendi a fait du Otamendi.

Kompany (7) : You. Shall. Not. Pass. Rien de mieux que deux petits matchs contre Arsenal pour se réaffirmer comme un pilier de la défense Citizen.

Walker (7) : Toujours dans les bons coups, appliqué et survolté, Luke Skywalker n’a fait qu’une bouchée de la faible opposition proposée par les Gunners.

Gundogan (6) : Match plein pour l’international allemand. C’est Joachim Löw qui se frotte les mains.

D. Silva (7) : Toujours aussi performant, Silva n°1 a marqué un petit bijou pour le deuxième but citizen.

De Bruyne (7) : Quand KDB s’associe avec Aguero, Silva et Sane, rien ni personne ne peut les arrêter. Artistes.

Sane (8) : Para bailar la bamba se necesita un balon de futbol y Mustafi como compañero. Inarrêtable sur les deux premiers buts, opportuniste sur le troisième, exceptionnel sur l’ensemble.

Aguero (7) : Mamma mia… (ok on arrête avec les langues étrangères). Le Kun nous a gratifiés du plus beau contrôle de la saison et d’un match plein d’amour et de créativité.

B.Silva (7) : Le pied gauche magique de Silva n°2 a encore frappé. Quel homme.

L'Equipe Ultimo Diez

Laisser un commentaire