Portugal – Maroc : les notes

Les Lions de l’Atlas jouaient leur vie sur ce match et on ne peut pas dire qu’ils ne se sont pas battus. Mais malheureusement cela n’a pas été suffisant malgré une belle prestation aujourd’hui. Et ils auront passé la grande majorité de la rencontre à courir après le score suite à l’ouverture du score de Ronaldo dès la 3ème minute, sur corner.

Les notes du Portugal

Rui Patricio (7) : Le Rui Patricio des grands jours.

Cédric (6) : Totem d’immunité pour les cartons mais c’était quand même bon.

Pepe-Fonte (6) : C’est du costaud.

Guerreiro (4) : L’un des points faibles de son équipe aujourd’hui. Amrabat sans pitié

Moutinho (5) : Aujourd’hui c’était clairement pas ça. Remplacé par Adrien Silva.

Carvalho (7) : Le patron au milieu.

Bernardo Silva (5) : On voit pas le Bernardo de City. Remplacé par Gelson Martins.

Joao Mario (4) : Pas vraiment concluant. Remplacé par Bruno Fernandes.

Guedes (5) : Il conclut pas… On veut André Silva.

Ronaldo (6) : CR y est allé de son but. On va seulement retenir ça parce qu’après c’était moins flamboyant.

Les notes du Maroc

Munir (5) : Peu de travail. Et pourtant il va quand même chercher le ballon dans ses filets.

Dirar (5) : Discret et pas franchement rassurant.

Da Costa (5) : Il est parti dans le zig, et Cristiano dans le zag. Du coup il a lâché le marquage.

Benatia (4) : Hier il a dû regarder Cionek, du coup il s’est dit « et si j’essayais de faire n’importe quoi moi aussi  ? »

Achraf (4) : Plutôt Acharf pour le coup.

El Ahmadi (6.5) : Lui aussi aura posé de nombreux problèmes au milieu portugais notamment. Match très sérieux.

Ziyech (7) : Très belle partie du monsieur plus marocain qui a été omniprésent lors des phases offensives de son équipe. Et puis quelle patte gauche.

Boussoufa (6.5) : Portugal, Ronaldo, il en avait rien à faire lui aujourd’hui. Et ça s’est vu.

Belhanda (6.5) : Il a souvent mal exploité les opportunités qu’il avait, mais quelle combativité lui aussi.

Amrabat (6.5) : La commotion cérébrale c’était le dernier de ses problèmes et c’est pas Guerreiro qui va dire le contraire.

Boutaib (6.5) : Il a eu le mérite de gêner la charnière portugaise sans pour autant concrétiser des occasions.

Crédit photo: Francisco LEONG / AFP

L'Equipe Ultimo Diez