[Ligue des Nations] Espagne – Angleterre : les notes

Après deux victoires probantes dans ce groupe 4 de la Ligue A, l’Espagne avait l’occasion de se qualifier pour les Plays-Off de la Ligue des Nations en cas de triomphe ce soir, contre l’Angleterre. Il faudra attendre novembre pour déterminer le vainqueur de ce groupe … Grâce à leur belle victoire (1-3), les Three Lions se replacent. Pour l’Espagne de Luis Enrique, c’est la première chute.

Les Espagnols

De Gea (3) : Trois patates en pleine face. Un match qui rappelle sa CDM.

Castro (3) : Le loup dans la bergerie.

Ramos – Nacho (2) : Pas un pour rattraper l’autre. À la rue sur chaque but.

Alonso (2) : De Gea a pris une infusion de buts, lui a bu la tasse. Tea time.

Alcantara (6) : Le seul qui a véritablement joué juste côté espagnol.

Busquets (4) : Va bientôt rejoindre Andrés au Japon.

Niguez (5) : Le gringo a tranquillement laissé sa place à Alcacer (7) ou plutôt à El Paco, le véritable patron du cartel espagnol. Enfile les buts comme des perles, même en sélection.

Aspas (4) : A donné du grain à moudre aux personnes qui disent « Aspas ne mérite pas mieux que le Celta » vu ce qu’il a fait ce soir.

Rodrigo (4) : Titulaire alors qu’il y a Alcacer sur le banc… quelle audace, arf.

Asensio (4) : Celui qui rêvait d’être la révélation de la CDM n’a même pas un demi-Mbappé dans une jambe.

Les Anglais

Pickford (4) : La spéciale « cafouillage du gardien anglais trop en confiance » pour Jordan, heureusement pour lui sans conséquences. Sa performance aura été honnête ce soir malgré tout.

Trippier (6) : Hyperactif et bagarreur, le petit chef de cette équipe anglaise.

Gomez (5) : Sûrement moins à l’aise qu’avec Virgil Van Dijk à ses côtés, mais il fait néanmoins son trou en sélection comme à Liverpool.

Maguire (5) : Il nous aura fait croire pendant 45 minutes qu’il était devenu un défenseur propre. Il aura passé les 45 suivantes à casser le rythme et les jambes espagnoles. Chassez le naturel, il revient au galop.

Chilwell (5) : Des cheveux impeccablement plaqués en arrière et des interventions défensives précieuses. Peut-être un peu trop discret par périodes malgré tout.

Dier (7) : De l’intensité et du volume de jeu, une performance à prendre au sérieux pour un joueur qui s’impose comme une très bonne sentinelle.

Winks (5) : Peut-être le plus discret des hommes du milieu de terrain, mais il n’aura pas fait tâche pour autant.

Barkley (7) : 4 mois de Maurizio Sarri et le Ross Barkley 2k15 est de retour. Un miracle.

Sterling (8) : La délivrance de la soirée. Ses premiers buts en sélection depuis 2015 et une performance XXL pour la dynamite citizen.

Kane (8) : Du mal à comprendre comment un homme avec une telle voix a pu en arriver là, mais le patron de l’attaque anglaise c’est bel et bien lui. Ultra précieux, il aura superbement lancé ses partenaires.

Rashford (7) : Comme un poisson dans l’eau, Marcus a l’air si épanoui qu’il multiplie les efforts défensifs. Un but pour récompenser sa performance.

 

Crédits photos : JORGE GUERRERO / AFP

L'Equipe Ultimo Diez