Atletico – Juventus : les notes

L’affiche du soir en Ligue des champions sentait bon le sang et la transpiration. L’Atletico recevait la Juventus pour une finale avant l’heure. Au bout du suspense, ce sont les Espagnols qui s’imposent 2 buts à 0. Les notes :

L’Atletico :

Oblak (6) : Peu sollicité, le Ed Sheeran de Ljubljana a su faire le geste juste au bon moment.

Juanfran (5) : Comme le nombre de trous qu’il a laissés sur la cheville de Ronaldo.

Gimenez (7) : Serein et précieux, il se paye le luxe de délivrer les siens à 10 minutes de la fin.

Godin (7) : 48 ans mais toujours solide comme un roc.

Filipe Luis (6) : Comme Layvin Kurzawa dans l’autre choc de la soirée, Filipe Luis a illuminé le match par son apport offensif. (Ouais on compare Kurzawa et Filipe Luis, et alors ? Vous allez faire quoi?)

Koke (7) : Vous êtes sûrs qu’il revenait de blessure ?

Thomas (6) : Un match de patron gâché par un carton stupide.

Rodrigo (6) : Avec sa grosse paire de couilles, on comprend pourquoi Simeone l’a recruté.

Saul (5) : Valeur sûre.

Griezmann (7) : Encore un match fantastique de la part du Ballon d’or 2018. Hein ? Quoi ? Luka qui ?

Costa (5) : Pour hurler et se rouler par terre y a du monde mais pour cadrer une frappe ça bégaie.

La Juve :

Szczesny (5) : Il a fait office de dernier rempart avant de logiquement s’incliner sous la pression madrilène.

Alex Sandro (4) : Sa marque de sapes est pas mal mais on ne peut pas en dire autant de son rendement sur le terrain.

Chiellini (5) : Son plus beau geste défensif a été de solliciter le VAR, peu avant que son équipe prenne l’eau.

Bonucci (4) : Son amitié avec Morata risque d’en prendre un coup.

De Sciglio (4) : Lui aussi sauvé par le VAR sur une faute qui aurait pu coûter cher à son équipe en première mi-temps.

Matuidi (6) : La pieuvre a déployé ses tentacules pour chiper de précieux ballons.

Pjanic (4) : Quelques pertes de balles auxquelles il ne nous avait pas habitués. À défaut de les excuser, son début de fièvre peut les expliquer.

Bentancur (3) : Au pays de la corrida, il a fait un bon partenaire de toro.

Dybala (4) : Pour les délices venus d’Argentine, on se contentera d’empanadas ce soir.

CR7 (4) : Pas un grand soir pour le cyborg aux mèches effet mouillé. Buteur malgré lui sur la frappe de Godin.

Mandzukic (3) : C’est pas Mandzukic c’est Mandzu quiche wola.

BURAK AKBULUT / ANADOLU AGENCY