Olympique lyonnais – RC Strasbourg : les notes

Les matchs se suivent et se ressemblent pour Lyon en championnat avec ce match nul peu convaincant face à Strasbourg. Les notes :

Lyon :

Lopes (6) : Sollicité d’entrée de jeu sur une passe mal assurée, il est ensuite abandonné par sa défense sur le but concédé.

Rafael (non noté) : Remplacé par Tete (3), hors-sujet et coupable d’un mauvais alignement sur le but strasbourgeois.

Marcelo (6) : La rédemption du roc lyonnais est en marche.

Andersen (5) : Endormi en début de match, il s’est ensuite bien repris.

Marçal (4) : On lui rappellera de ne pas appuyer sur R1 lorsqu’il effectue une passe en retrait.

Caqueret (5) : Frustrant car il n’a pas pu étaler toute sa palette technique.

Thiago Mendes (5) : Il a joué quelques ballons mais pas de quoi perturber son footing dominical.

Aouar (5) : Captain gone est venu pour subir et distribuer des coups cet après-midi.

Traore (7) : Décisif d’une tête plongeante.

Toko Ekambi (4) : Mauvais mais tant pis… pour le public lyonnais.

Cornet (6) : Il a fait des misères à Simakan sur le côté gauche.

Strasbourg :

Sels (4) : Le roc belge a fait preuve d’une inhabituelle fébrilité ; il faut dire qu’il n’a pas été aidé par son capitaine.
Lala (4) : From supervisé par Stéphan et le PSG to être la chose de Bertrand en première mi-temps. S’est bien repris dans le second acte.
Mitrovic (3) : Stefan nous a sorti un petit tuto sympathique : comment annihiler le bon début de rencontre de son équipe en une action.
Koné – Simakan (6) : Que peut-on espérer de plus quand seulement 50% de votre défense se montre à la hauteur ?
Liénard (5) : La plus belle patte gauche de l’Est de la France n’a pas fait pencher la rencontre du bon côté.
Bellegarde (6) : Très précieux au milieu, l’ancien Lensois a livré une prestation plus que satisfaisante. Pas surpris qu’il soit dans la liste de courses de Maurice.
Thomasson (4) : Avec une prestation aussi moyennasse il ne pouvait pas espérer dépasser les 5.
Zohi (6) : L’un des seuls joueurs du Game qui pourra remercier le VAR. Il a laissé place à l’orée du dernier 1/4 d’heure à Djiku pour assurer le point à l’extérieur
Majeed (7) : On comprend mieux pourquoi les équipes du ventre mou tentent de l’attirer à chaque mercato
Ajorque (6) : Son profil atypique a été précieux au plan de jeu alsacien. Profitons du Réunionnais cette saison : il y a fort à parier qu’il traverse le Rhin cet été.

Photo crédits : iconsport

0

L'Equipe Ultimo Diez