Chelsea – Tottenham : les notes

Aujourd’hui, Mourinho retrouvait Lampard pour s’affronter dans un derby londonien et ce sont les locaux qui l’ont emporté. Notamment grâce à un but d’Olivier Giroud qui n’allait certainement pas laisser passer cette occasion. Cette victoire permet aux Blues de converser leur 4e place. 

Les notes de Chelsea

Caballero (5) : Ses sorties loin de son but devraient toutes être compilées et exposées dans un musée.

Azpilicueta (6) : La régularité froide de ce joueur est fascinante. Légende des Blues.

Christensen (7) : Un Capri-Sun pour le quatre heures et Bergwijn dans sa poche arrière.

Rüdiger (5) : Terrible d’être un défenseur central et de donner l’impression que les fils peuvent se toucher d’une minute à l’autre.

James (5) : Un Hummer sur son couloir, avec ce que ça comporte d’efficacité mais aussi de manque de grâce et d’esthétisme.

Jorginho (6) : Et si lui et Kovacic étaient meilleurs ensemble lorsque Ngolo n’est pas là ?

Kovacic (8) : Il a mis des paillettes dans la vie de Winks, Ndombele et Lo Celso.

Alonso (6) : Heureusement que sa qualité de frappe au-dessus de la moyenne nous fait parfois oublier tout ce qui manque ailleurs.

Barkley (7) : Il nous a rappelé qu’un jour, il a été un bon joueur de football. Diabolique entre les lignes, Barkley Premier League.

Mount (6) : En un match, il a fait plus de courses que Dimitar Berbatov en une carrière.

Giroud (6) : Des têtes, des remises en pivot, beaucoup, beaucoup de mental, et des bouches fermées. Celle de son coach en premier. 100% Giroud.

Les notes de Tottenham

Lloris (5) : « C’est bon Didier, tout s’est passé comme prévu. »

Tanganga (3) : C’était tendu pour lui, en plus il ne couvre pas grand-chose.

Sánchez (4) : Une intervention sur deux réussie, ça ne permet pas d’obtenir la moyenne pour autant.

Alderweireld (3) : Pris de vitesse sur les appels en profondeur de Giroud. Relisez attentivement.

Vertonghen (2) : Torticolis, dans le rétro de Gigi, peur du ballon et placement approximatif. Lui a la version toutes options de la caravane belge.

Davies (2) : Un gamin canadien ailier droit qui porte ton nom, débarque en Europe et devient un meilleur latéral gauche que toi en 4 mois, ça doit être ça le grand remplacement.

Lo Celso (3) : Le petit frère qui ferait mieux de se boucher les oreilles quand José le tonton alcoolisé de la famille lui explique la vie, pour se préserver de sa mauvaise influence.

Ndombélé (6) : A eu le mérite d’exister dans le néant du milieu des Spurs.

Winks (2) : Sa dernière chance est de jouer déguisé avec une jupe à paillettes et des ailes de fée et espérer qu’il sera atteint par la magie des Winx.

Lucas (5) : Défendre son côté gauche dans ses 30 mètres, en courir le double balle au pied sur un ballon récupéré, la drogue du Mou.

Bergwijn (6) : Le meilleur défenseur, et le seul attaquant de l’équipe.

Credit photo: Spi / Icon Sport

0

L'Equipe Ultimo Diez