[Liga NOS] Benfica – Porto : les notes

Benfica était privé de Jonas et Krovinovic, Porto de Aboubakar (rentré en fin de match) et Danilo. Un relayeur et un 9 n’auraient effectivement pas été de refus pour les deux équipes. Les notes d’un match qui permet à Porto de repasser devant son adversaire du soir.

Benfica :

Bruno Varela (6) : Il ne transpire absolument pas la sérénité, ce qui lui a valu le surnom de Yohann Pelé portugais, mais il a su se montrer décisif.

Andre Almeida (4) : La raison si ne qua non pour porter la moustache de D’Artagnan, c’est d’être nul et Portugais. Il respecte parfaitement ces critères.

Jardel (5) : S’appeler Jardel et être capitaine de Benfica, non mais on est ou là ?

Ruben Dias (7): On tient probablement le défenseur central portugais de la Seleçao pour les prochaines années.

Grimaldo (6) : 30 MILLIONS C’EST PAS ASSEZ CHER @NAPOLI

Fejsa (5) : Derrière son flow de Punk à chien arpentant les stations parisiennes se cache un formidable joueur de football.

Zivkovic (6) : Bien sûr que Tito aurait été fier en voyant ce que la Serbie est capable de former en 2018.

Pizzi (4) : Pizzi 4 fromages.

Rafa (3) : Le petit Rafa Silva est recherché par ses parents, il a été vu la dernière fois dans la poche d’un Brésilien nommé Alex Telles.

Cervi (4) : Comme son modèle Di Maria, il est ailier gauche, gaucher, formé à Central et ne semble pas être très intelligent.

Raul Jimenez (4) : Il a perdu du muscle Alberto Del Rio, pas sûr que Vince McMahon lui accorde un combat pour le prochain PPV avec un tel rendement

Porto :

Casillas (6) : Match de daron du haut de ses 1002 matchs. Il se rattrape bien après son début de saison raté.

Ricardo Pereira (6) : Un début de match timide puis une montée en puissance progressive pour finir le match en envoyant des amours de passes aux attaquants et en nous gratifiant de ses plus belles montées.

Marcano (5) : Plus fébrile qu’à son habitude, il a tout de même tenu la baraque.

Felipe (6) : Quel charisme et quelle beauté incroyables… #YesHomo

Telles (6) : Énorme crack et sans doute top 5 à son poste actuellement. Vous l’aurez lu ici en premier, il sera vendu à la Juve pour 40 millions afin de pallier le départ d’Alex Sandro.

Herrera (5) : Encore un énième match moyen pour le tuberculeux de Tijuana. -1 pour ses montées irréfléchies incessantes qui mettent en cause l’équilibre du bloc-équipe. Un but pour sauver une partie médiocre.

Sergio Oliveira (6) : Il avait pour rôle d’être le métronome de son équipe, il a donc été le métronome de son équipe. Impressionnant de polyvalence.

Brahimi (7) : Il confirme qu’il fait la meilleure saison de sa carrière et il était temps. Rien que pour ça, on se doit de remercier Sergio Conceição.

Otavio (6) : Un pied droit en velours pour nous régaler. Voilà le football qu’on veut voir.

Soares (4) : Ses highlights ne se résument qu’à ses déviations sur 6 mètres. Ce qui est dommage tant il a les qualités pour apporter plus.

Marega (4) : Allez monsieur, on arrête de courir de partout et on branche son cerveau, histoire de franchir un pallier.

CARLOS COSTA / AFP

L'Equipe Ultimo Diez