[Liga] Barcelone – Atlético Madrid : les notes

Le FC Barcelone se dirige tout droit vers le titre. L’Atlético Madrid, son dauphin, pouvait revenir à 5 points à l’occasion de la 31e journée de Liga, mais l’expulsion de Diego Costa (28e) a fragilisé les  Colchoneros. C’est dans les dernières minutes que Suarez (85e) et Messi (86e) ont certainement offert un nouveau trophée au Barça. Les notes des 22 acteurs.

Barcelone :

Ter Stegen (6) : Il a contenu les assauts madrilènes jusqu’à l’expulsion de Diego Costa. Il a ensuite pu reprendre sa sieste.

Alba (6) : Une mobylette qui n’a pu trouver mieux que le poteau. Le Ludovic Giuly du pauvre.

Lenglet (7) : Impérial dans ses interventions et impeccable dans sa relance. Oh DD ?

Piqué (6) : A fait ragequit Diego Costa.

S.Roberto (5) : Indécis en attaque, Sergi est resté (trop) discipliné dans son couloir.

Busquets (6) : Toujours prompt pour orienter le jeu de son équipe.

Rakitic (5) : Un volume de jeu offensif trop irrégulier. Faut faire la diff’ Ivan.

Arthur (5) : Garde du corps officiel du ballon au milieu du terrain. Le samedi tout n’est pas permis.

Messi (8) : Pas de but sur coup franc direct. Omar da Fonseca est inconsolable.

Coutinho (6) : Des fulgurances balle au pied et une activité très encourageante sans le ballon. Mais aussi un face à face raté.

Suarez (6) : Parfois brouillon. Puis un petit BOMBAZO à 18 mètres poteau rentrant.

Atlético Madrid :

Oblak (7) : Il a repoussé l’inévitable le plus longtemps possible avant de prendre l’eau de façon express.
 
Arias (non-noté) : Une blessure l’a contraint à sortir après 35 minutes de jeu et a forcé Simeone a brillamment restructurer son équipe tactiquement.
 
Godin (7) : Une performance hors-norme face à son compagnon d’asados Luis Suarez pendant 85 minutes. De la 85 à la fin, c’est plus compliqué.
 
Gimenez (6) : Une implication irréprochable, au point de jouer parfaitement le une-deux avec Messi sur le second but de la soirée.
 
Filipe Luis (5) : 10 ans qu’il étrenne les mêmes cheveux longs et qu’il lâche les mêmes centres de qualité. Un modèle de régularité.
 
Thomas (6) : Il a débuté le match à 100 à l’heure au milieu de terrain avant de se retrouver au poste de latéral droit suite au remaniement tactique de Cholo Simeone. Même à ce poste, il a su rester au niveau de cette belle rencontre.
 
Koke (7) : Brillant dans le volume de jeu et la conservation de base, il a fait ce qu’il pouvait pour faire jouer les siens.
 
Rodri (5) : Peut-être le Colchonero qui s’est le moins mis en évidence ce soir. L’infériorité numérique l’excuse.
 
Saul (6) : Le passage à 10 a stoppé sa montée en puissance mais sa prestation reste très sérieuse.
 
Diego Costa (non-noté) : On était prêt à ajuster sa note d’un « Il adore ce genre de match » mais il a préféré prendre tout le monde à contrepied en se faisant expulser à la demi-heure de jeu. Son expulsion a tout de même permis à Diego Simeone de faire ses premiers choix offensifs de la décennie.
 
Griezmann (6) : Il a commencé à se mettre à l’aise dans ce qui pourrait être son jardin l’année prochaine. Malgré l’infériorité numérique, il a su se montrer à son avantage dans les situations qu’il a eu à gérer.

Crédit photo : LLUIS GENE / AFP

L'Equipe Ultimo Diez