[Ligue 1] Nantes – Marseille : les notes

Après une défaite lors de la J1, Nantes et Marseille devaient relever la tête dans ce face-à-face à la Beaujoire. Dans un match pauvre techniquement et dans les occasions, Nantes et Marseille se quittent dos à dos, avec un 0-0 qui n’enlèvera les doutes ni des uns, ni des autres.

Nantes

Lafont (5) : Il a vu Pipa Benedetto envoyer son penalty dans la Loire. Le reste a été fait sans grand danger.

Traoré (4) : Sans doute chanceux de n’avoir pas un grand ailier face à lui cet aprèm.

Pallois (6) : L’ogre d’Elbeuf a fait régner l’ordre. En patron.

Girotto (5) : Son ratio « un duel = une faute » a été parfaitement respecté. Mais face à cet OM, ça suffit.

Fabio (5) : Le frère de. Ce sera sans doute son épitaphe.

Abeid (6) : Il a déclenché deux trois frappes sans vraiment réguler le jeu nantais. Le quoi nantais ? nous direz vous.

Touré (4) : Ne nous a rien inspiré. Un yaourt nature.

Rongier (5) : Quand il regarde son équipe, il a sans doute envie de partir. Quand il regarde l’OM, il a sans doute envie de rester.

Lima (4) : Encore un qui a la tête ailleurs. Ses centres s’en ressentent.

Louza (4) : C’était l’interrogation d’avant match. Ca le restera d’ici à ses prochains matchs. Pas facile de commencer contre l’OM (et dans ce Nantes).

Coulibaly (5) : Il s’est battu avec les saucisses qu’on lui envoyait et avec Alvaro.

Marseille

Mandanda (8) : Son début de saison est bon. L’OM a-t-il retrouvé son Fenomeno?

Sakai (5) : Combatif, incisif mais pas décisif.

Kamara (5) : Match correct du jeune marseillais. Il n’a pas particulièrement brillé ni particulièrement été mis en danger.

González ou peut être Gomez (5) : Match correct de la recrue espagnole. S’il a fait preuve du caractère, si important aux yeux de nombreux marseillais, il a eu quelques erreurs de placement qui auraient pu coûter cher.

Amavi (4,5) : Match tout juste correct d’Amavi. Étant donné ses prestations depuis 1 an et demi, on peut dire qu’il a été exceptionnel sur l’échelle d’Amavi.

Gustavo (5) : Le Luiz Gustavo de la saison 2017-2018 n’est pas encore là.

Sanson (4) : Ce soir encore, il n’aura ni donné envie aux autres clubs de le recruter, ni aux marseillais de le garder.

López (5) : Essentiel à la fluidité du jeu marseillais, il a eu quelques bonnes inspirations.

Sarr (4) : Bouna Sarr est le joueur le plus incisif de l’OM et c’est bien là le problème.

Payet (6) : Au four et au moulin, passeur clef à de nombreuses reprises, il est revanchard et l’a montré sur le terrain.

Benedetto (3) : S’il rate un penalty, il a surtout paru emprunté et dans le mauvais tempo. Dans un club qui fonctionne bien, il aurait eu droit à une adaptation progressive. À Marseille, malheureusement, il n’aura pas un tel luxe.

Crédits photos : Sebastien SALOM-GOMIS / AFP

L'Equipe Ultimo Diez