[Ligue 1] Saint Etienne – Lyon : les notes

La vengeance de Claude Puel. Saint Etienne s’impose en toute fin de rencontre grâce à Robert Beric. Le 106e derby de l’histoire est pour les Verts.

Les Verts :

Moulin (5) : n’a presque rien eu à faire mais a su se déployer sur les faibles escarmouches lyonnaises.

Trauco (3) : Son potentiel et toutes les louanges sur ce joueur sont restés à l’embarquement à Sao Paulo pour surcharge de bagages, nous ne voyons pas d’autre d’explication.

Kolodziejczak (5) : De l’engagement parfois trop le Ch’timi a fait le taff ce soir.

Perrin (5) : La légende verte a courbé l’échine mais n’a pas rompu. Mais où est passée cette sérénité à toute épreuve et cette justesse qui faisait de Loïc l’un des meilleurs défenseur central du championnat ?

Saliba (6) : De retour et l’hémorragie défensive s’arrête, lien de cause à effet.

Bouanga (7) : Replacé en piston droit il a été l’un des meilleurs Verts ce soir. Premier pari gagnant pour Claude dans le Forez.

M’vila (4+2) : Présent à la récupération, précieux à la relance, revoilà le Yann qu’on kiff pour vu que ça dure pour les supporters stéphanois.

Youssouf (7) : S’il arrive à gommer le petit déchet technique qui ternit ses partitions, on tient là un profil intéressant à suivre. Claude saura-t-il polir cette pépite? L’avenir nous le dira. +1 pour son petit numéro en première mi-temps.

Boudebouz (4 puis 6) : Quelle frustration quand on voit ce qu’il peut faire et ce qu’il fait pendant 99% du match.

Diony (5) : Vu ses prestations offensives Claude a voulu capitaliser sur sa grinta et son volume de jeu pour gêner au maximum les relances lyonnaises. Ce qu’on appelle tirer le maximum des compétences de ses hommes, belle leçon de management.

Abi (5) : L’une des surprises du onze vert ce soir. A essayé de peser du mieux qu’il pouvait en jouant le rôle de point d’appui et permettre à son bloc de monter tranquillement.

Khazri (4) : Ses courses dans le vide lui auront au moins permis d’éliminer les tacos engloutis cette semaine.

Beric (42) : Le joker de luxe des Verts. Avec une tête magistrale il a fait exploser le chaudron.

Puel (42) : Comme on dit à Lyon il leur a mis la trik.

Les Gones :

Lopes (6) : Un dimanche soir banal pour le portier portugais avec de nombreuses situations sauvées. Ne peut que s’incliner sur le but stéphanois.

Marçal (4) : Un match à l’image du jeu lyonnais : insipide.

Marcelo (3) : Une copie sans saveur. Conclut son match en étant aux abois sur le but de Berić. Reviens vite Jason.

Andersen (5) : Solide défensivement, notamment dans les airs, domaine dans lequel il avait connu des difficultés en début de saison. C’est aussi le seul défenseur à avoir pris quelques risques à la relance.

Rafael (3) : Dynamiteur du jeu lyonnais l’an passé, le latéral jouait son premier match de la saison. Sans surprise, il était totalement rouillé ce soir et sort sur blessure. Bien belle gestion du joueur de la part du staff lyonnais.

Tousart (4) : Il court beaucoup, souvent de manière peu intelligente. Mais il au moins eu le mérite de récupérer des ballons et de (tenter de) prendre le jeu à son compte. Bien plus que son partenaire du milieu.

Thiago Mendes (3) : Aucun mouvement sans ballon, des passes neutres avec, il a passé son match à se cacher. Le Brésilien a montré plus de similarités avec Maxime Gonalons que Tanguy Ndombele.

Dubois (3) : Inintéressant offensivement, à la rue défensivement, et beaucoup de déchets techniques pour clôturer sa prestation. Au-delà du joueur, le poste de latéral gauche est le symbole du mercato raté de Lyon.

Aouar (5) : Très grosse pensée pour Houssem ce soir. Jouer au football seul n’est jamais simple.

Depay (3) : A beaucoup bougé, dézoné, mais il a malheureusement raté tout ce qu’il a tenté. Le Memphis des mauvais soirs.

Terrier (3) : 60 minutes de néant et un mollet en moins. Remplacé par Moussa Dembélé, qui n’a eu qu’une situation à se mettre sous la dent.

Crédit photo : Romain Biard/ Icon Sport.

L'Equipe Ultimo Diez