Benfica – Lyon : les notes

Accroché par Dijon (0-0) pour la première de Rudi Garcia, Lyon voyait un déplacement périlleux se dresser sur sa route ce soir. Chez un Benfica dos au mur en Ligue des champions, l’OL pouvait passer leader de son groupe en cas de victoire. Mais les Lyonnais n’ont pas su capitaliser sur une grosse seconde période, Pizzi faisant payer à Anthony Lopes une mauvaise relance en fin de match. Score final : 2-1. Les notes des 22 acteurs :

Les Lisboètes

Vlachodimos (5) : Depay a gâché sa tranquille soirée foot à la maison.

Tavares (5) : Fils spirituel de David Luiz.

Dias (5) : Son amour fusionnel avec Moussa Dembélé a fait des étincelles.

Ferro (6) : Soldat de l’ombre du Benfica.

Grimaldo (7) : Venu pour envoyer du bois.

Florentino (6) : Adore manger du Lyon.

Gabriel (7) : Son pied gauche a illuminé l’Estadio da Luz.

Gedson (4) : Trop sympa avec la défense lyonnaise.

Cervi (5) : S’amuse beaucoup moins sans son pote Rafa.

Rafa (non noté) : Venu souhaiter la bienvenue à Rudi Garcia avant de repartir. Remplacé par Pizzi (5), opportuniste à défaut d’être inspiré.

Seferovic (4) : Petit Suisse.

Les Lyonnais

Lopes (2) : Oh non Antho pas ça, pas maintenant. Pas après tout ce que tu as fait.

Dubois (6) : La légende raconte qu’il attend toujours une solution. Combattif défensivement malgré tout. Sa qualité de centre remet l’OL dans le droit chemin.

Denayer (4) : Bien en dessous de son niveau habituel. Dans la relance comme dans l’agressivité. Rendez-nous Jason.

Marcelo (2) : Il aurait pu sortir avant le quart d’heure de jeu pour un attentat sur Seferovic. On n’aurait pas dit non.

Koné (4) : Manque d’agressivité, et pas impérial défensivement. C’est Marçal qui lui a appris à centrer.

Tousart (6) : Un guerrier. Pas un monstre technique, mais l’international espoir français à fait le boulot.

Aouar (5) : Houssemauvais en première période. Houssemieux en deuxième période. Houssemagique la prochaine fois ?

Terrier (4) : Beaucoup de courses, beaucoup de déchet mais intéressant. Remplacé par Mendes (non-noté) à la 55e. Oui, un milieu de terrain ça peut servir.

Cornet (4) : À l’instar de Terrier, le jeune Ivoirien a beaucoup couru. Sans vraiment proposer de jeu sur son coté droit. Le Lyonnais le plus dangereux tout de même.

Memphis (5) : Un fantôme en première période. Puis la lumière est venue de lui sur un caviar de Dubois. Pas de quoi en faire un morceau de rap non plus.

Dembélé (3) : Match frustrant pour le Français. Combattif, l’avant centre ne s’est procuré aucune occasion. Triste.

Crédit photo : Global Imagens / Icon Sport

L'Equipe Ultimo Diez