Les deux meilleures équipes françaises s’affrontaient ce soir, dans le cadre des demi-finales de Coupe de France. Enfin, les deux meilleurs équipes, pas vraiment, car Monaco, vu le calendrier chargé, a joué ce soir avec sa B, contre un PSG assoiffé de titres. Score final 5-0 et une qualification logique pour le PSG qui rejoint Angers en finale. Les notes !

Les Parisiens

Areola
: A enfin stoppé un tir ! Blague à part, à 0-0, son arrêt est crucial. Rien que pour ça, bravo Alphonse.

Maxwell  : Le meilleur à son poste au PSG. Et malgré la faible concurrence, le bestah d’Ibra a encore sorti un grand match.

Silva  : Pas impérial devant Germain en début de match, le Brésilien alterne encore le bon et le normal.

Marquinhos  : A consolé le Monégasque après son CSC. Poli, courtois et bienveillant. Et buteur en toute fin de rencontre.

Meunier  : Très demandeur et rarement bien servi, il a vécu le seum d’un petit gros à la cantine.

Motta  : Tendu comme une crampe, Thiago voulait se battre avec tout le monde. Raggi, Germain, tous ont subi les foudres de l’italo-brésilien.

Verratti  : Trop de talent pour ce type de match. Précis sans être totalement concentré.

Matuidi  : Il a failli marquer une Madjer. Mais si, on vous jure… UNBELIEVABLE. Devra se contenter d’un tap-in. Mais un but c’est un but pour Blaise.

Draxler  : Julian Draxlaaaaa a ouvert le score d’un tap-in que n’aura pas raté Aubameyang. Et c’est à peu près tout.

Di Maria  : 2 passes décisives qui lui font atteindre la barre des 40. Pas mal en deux saisons.

Cavani  : Lui en a mis une, de Madjer. La différence entre les vertébrés et les autres sans doute.

Les Monégasques

Ivanov : Le portier monégasque a passé une sale soirée. Tout le monde voulait y aller de son pion. Pas aidé par sa défense, ni par ses gants en peau de pêche.

Ruskin  : Le prototype du latéral brésilien. A l’aise offensivement mais manquant de rigueur défensive, Jorge a été sympa à voir jouer. Mais Jardim a du boulot avec lui.

Stremer et Libermann  : Entre le sosie monégasque de Tony Chapron et son compère de charnière ce soir, ce n’est pas l’entente parfaite. C’est même à peu près tout le contraire. Comme chien et chat. Ou comme Rekik et Fanni.

Giersen  : Côté droit de la défense, le pauvre Mbaé a planté un goal à son propre gardien. Triste pour ce gamin …

Jaric  : C’est donc le fils de Japhet N’Doram, 21 ans, qui est allé consoler et conseiller Andrea Raggi sur son placement en début de match ? Quelle vie.

Miranda   : La belle et seule satisfaction du soir côté monégasque. Comme l’impression qu’on va entendre parler de ce petit Tristan Muyumba.

Ximelez  : Andzouana a été aussi longtemps sous le feu des projecteurs qu’un renoi dans une superproduction hollywoodienne. Voilà, on l’a vu 3 minutes.

Castolo  : Même combat que son collègue de l’autre côté, Beaulieu n’a pas touché un ballon. Match très compliqué pour les deux ailiers du soir.

Huylens  : Très intéressant, le petit Cardona a prouvé que la relève monégasque est en marche sur le front de l’attaque. Il faudra du temps et du temps de jeu, mais on a hâte de le revoir.

Ordaz  : Matz compliqué pour Valère Zermain. Il a zerzé la merde avec Motta et voulait grave zembrouiller. Du calme John Cena.

Je mène un combat vain contre le corporatisme et les magouilles dans le football français

Laisser un commentaire