[Europa League] Olympique de Marseille – Atletico Madrid : les notes

L’Olympique de Marseille affrontait ce soir en finale d’Europa League le favori de la compétition, l’ogre espagnol, l’Atletico Madrid. Au Parc OL, les Marseillais ont bien débuté mais ont cédé face à une équipe plus réaliste et plus expérimentée. Les notes :

Marseille :

Mandanda (4) : -1 pour la passe pour Zambo dans l’axe, à part ça rien à dire.

Sarr (7) : Si tous les Marseillais s’étaient mis au diapason…

Rami (6) : A accroché Diego Costa sur son porte clé pour la Russie.

Luiz Gustavo (4) : Des hésitations et erreurs anormales pour le taulier. #Déçu

Amavi (3) : Une constance dans la médiocrité depuis plusieurs semaines assez exceptionnelle.

Zambo (2) : À la suite de sa bavure un arrêt de reconduite à la frontière a été prononcé.

Sanson (6) : S’est démené mais le milieu d’en face était tout simplement trop fort.

Ocampos (7) : Une grinta et un volume de jeu énormes. Dommage qu’il soit tant limité techniquement.

Payet (6) : Sorti à la 30ème sur une blessure déchirante (tâchée de larmes). Remplacé sur le papier par Lopez (4) qu’on a trop peu vu sur le terrain.

Thauvin (3) : Se la raconter contre Troyes, Lille et Amiens c’est bien mais sur LE match de l’année tu t’es caché.

Germain (2) : l’incarnation du volet sociétal de la politique RSE de l’OM, merci l’ESAT qui l’a fourni !

L’Atletico :

Oblak (5) : Des interventions efficaces et un match plutôt tranquille. Un match européen classique pour le chat slovène.

Vrsaljko (6) : Simple et efficace, il a contrôlé le troublion argentin comme son fils lors de la promenade du dimanche. Remplacé par Juanfran (45e)

Godin et Jimenez (7) : Bon bah on est parti pour une charnière qui va détruire des carrières cet été. Même si c’était une souris de la Canebiere en face d’eux, la muraille uruguayen a été stratosphérique.

Hernandez (7) : Tu pourras aller sur le vieux port pour vendre des Thauvin sur le marché. Et tu pourras le charrier durant le stage avec l’EDF.

Correa (8) : Le vrai bipbip était du côté des colchoneros. Un poison pour le côté gauche marseillais.

Gabi (7) : L’homme de l’ombre et le référence sur le terrain de Simeone a fait un match de sénateur. Maintenant, les jeunes l’appelleront : « mon maître ».

Koke (8) : 3 ballons importants, 3 caviars. Efficacité 100%.

Saul (6) : Le plus discret de la bande. Heureusement pour l’OM.

Griezmann (10) : Une masterclass digne des grands pour récompenser une carrière madrilène de toute beauté. Gracias Don Antoine.

Costa (7) : Un retour à la maison et un trophée européen dans la poche. Que demander de mieux ?

Photo credits : Philippe DESMAZES / AFP