[Ligue 1] OL-OM : Les notes

Les Lyonnais ont croqué les Marseillais. Dans cet énième Olympico, les hommes de Génésio ont tué le match en seconde période. Marseille rate encore une fois l’occasion de distancer ses concurrents.

Les Lyonnais :

Lopes (5) : La frappe de Thauvin était trop millimétrée, il n’a donc rien pu faire.

Mendy (6) : Aulas doit mettre le PIB du Yémen sur lui.

Denayer (5) : Une bonne prestation, une de plus depuis son arrivée.

Marcelo (4) : Pas un cadeau la passe sur Diop.

Dubois (5) : Défensivement il rassure, Mais Rafael serait plus dangereux offensivement.

Diop (4) : Pas très fameux. En même temps débuter contre City et Marseille en quatre jours…

NDombélé (6) : Aulas doit faire comme pour Ferland.

Aouar (7) : Il pue le football et on en a pour au moins une quinzaine d’années. Régalade totale.

Traoré (6) : Un doublé de plus. Le frère d’Alain est décidément en forme.

Fekir (6) : Capitaine ne déçoit jamais.

Memphis (3) : Déplorable. Sans parler de son raté.

 

Les Marseillais :

Pelé (3) : Et un nouveau penalty encaissé. Il les enfile comme des perles et ça va bientôt pouvoir faire un collier.

Sakai (5) : Le maillon fort de la défense marseillaise. Si si.

Ćaleta-Car (3) : A fait la connaissance d’Houssem Aouar. Sauvage. Et joli découpage en passant, ah ces bouchers croates.

Gustavo (3) : Il semble qu’il essaye de faire passer un message concernant son rôle de défenseur central de fortune.

Amavi (3) : Allez on retourne se coucher papi.

Sanson (4) : Ce soir Morgan a joué Sanson talent.

Strootman (4): Un match insipide et un penalty concédé. Arf.

Ocampos (3) : La défaite de l’OM n’est que la réponse du karma à la titularisation de Lucas Ocampos. Oui c’est dur, mais n’ayons pas peur de taper du poing sur la table.

Payet (5) : Le traumatisme de son dernier match au Parc OL vient de se raviver.

Thauvin (5) : Douceur (nom féminin) : Qualité de ce qui procure aux sens un plaisir délicat. Synonyme : Frappe de Florian Thauvin.

Mitroglou (3) : On vient de se rendre compte que la mitraillette de Mykonos était en fait un simple pistolet à billes. D’où le manque d’efficacité.

 

Crédits photo : Jean-Philippe Ksiazek / AFP.

Nissart, Scouser. Xabi Alonso est l'essence même de la classe sur le terrain comme en dehors.

Laisser un commentaire